Battlefield 4

28 nov. 2013
Testé par sur
Disponible sur
3
  • Éditeur Electronic Arts
  • Développeur DICE
  • Sortie initiale 31 octobre 2013
  • Genre First Person Shooter

Prêt pour la nouvelle génération

Battlefield 4 est sans conteste un bon FPS avec un mode en ligne surdimensionné. Le moteur graphique frosbyte 3 fait des merveilles - encore plus sur One et PS4 - et l'on pourrait songé à lui attribuer la note maximale. Mais quelques facilités dans l'écriture du scénario ou dans l'édition des cartes, plombées par des ressemblances frappantes avec la dernière version, laisse un gout de déjà vu. Et surtout, il n'y a plus d'effet de surprise du précédent épisode !

Voilà deux ans que Battlefield 3 secouait l'ogre Call of Duty et changeait le monde du FPS. Dice se devait alors de réitérer l'exploit. Battlefield 4 a la ferme intention de changer la donne. Mais le marché est modifié, et les nouvelles consoles pourraient sévèrement influencer le titre. Alors baroude d'honneur ou attaque suicidaire ? A vous le choix des armes.

L'histoire

Vous prenez les commandes du sergent Becker, un soldat muet qui fait partie d'une escouade spécialisée dans les missions d'infiltration. Votre première mission, très largement mis en avant par EA vous met à la tête de cette équipe suite à la perte de votre commandant dans une scène déjà vue. Battlefield 4 donne dans la lutte contre le communisme machiavélisé, qu'il soit chinois ou russe, et finalement se rapproche fortement des scénarios des Call of Duty. Cependant les ombres aux tableaux sont nombreuses, à commencer par un scénario très court qui dure de quatre à six heures maximum en remplissant tous les objectifs. Le dynamisme est aussi moins marquant que chez la concurrence. Du coup, vous oscillez entre action frénétique et longue promenade pour rejoindre le point suivant. Rassurez-vous, vous ne l'achèterez pas pour son scénario.

Les graphismes sont vraiment au top sur cette génération.

Le principe

Battlefield 4 est un FPS. C'est sans surprise mais toujours aussi efficace. Contrairement à son grand rival, Battlefield 4 propose des graphismes mieux léchés et des parties plus réfléchies et moins surréalistes. Vous vous baladez donc avec les armes que vous trouvez sur les soldats ennemis ou celles gagnées en réalisant des objectifs. Vous avez aussi la possibilité d'équiper deux accessoires tels le lance roquette, le lance grenade, les claymors, le C4. Du classique dans ce domaine, ce qui laisse présager une suite tout aussi classique. Le gros du jeu est tourné vers son mode en ligne, véritable point fort de la série depuis ses origines.

Le multi tient tête et dépasse celui de son prédécesseur.

Le multi

Battlefield 4 est essentiellement conçu autour de ce mode de jeu. Avec dix cartes de très grandes tailles et sept modes de jeux, il n'y a malheureusement pas de surprise majeure. Le classique mode conquête est sans nul doute le plus prenant. Le mode match à mort en escouade permet de vous affronter par équipe de quatre sur des petites cartes. Dice vient ainsi très clairement lorgner vers les joueurs d'Activision. Avec l'autorisation d'utiliser tous les véhicules, les cartes deviennent alors de vrai champs de batailles avec des constructions démolies et des arbres couchés lors des affrontements. En parlant de cartes, trois retiendront principalement l'attention, même si les autres ne sont pas mauvaises pour autant. La première est Shanghai, disponible lors de la beta ouverte. Elle est sans doute la plus réussie en termes d'utilisation de niveau et de l'évènement majeur. Située sur un affluent de fleuve, la carte est grande. Elle vous permet de profiter de points de vues stratégiques avec des ascenseurs et des largages par hélico. L'évènement (instant Levolution) de la carte permet de faire écrouler la tour située au centre de la carte, ce qui change réellement la donne et le paysage. La seconde carte est transmission pirate, située sous une antenne gigantesque qui menace de s'écrouler à chaque instant. Si cette carte est plus classique, la proximité des points de conquête en font une des plus dynamiques. Enfin, la dernière carte est Tourisme à Hainan. Elle bénéficie d'un instant Levolution qui met feu à l'hôtel, permet de se balader sur terre et sur l'eau. Elle dispose également d'un point de vue en hauteur pour protéger les différents points stratégiques. Des bonnes cartes donc qui en plus tournent assez régulièrement.

Pour qui ?

Battlefield 4 est moins restrictif que son ainé. Sans aller jusqu'à dire que le jeu est ouvert à tous, certains amateurs de la série Call of Duty pourront trouver leur plaisir dans ce titre qui encore une fois pousse la console à son maximum. Ne pas oublier la restriction d'âge sinon voici un cadeau idéal.

Les rebondissements du scénario sont vraiment convenus.

L'anecdote

J'ai surkiffé Battlefield 4 pendant la beta ouverte et j'ai donc attendu avec impatience la sortie du jeu. Après un cours passage sur la campagne, je me suis plongé dans le multi. C'est avec une certaine surprise mais bonne que j'ai constaté que finalement toutes les parties ne se jouaient pas majoritairement sur Shangai, contrairement à ce qui se passe sur Call of Duty : Black Ops II ou les cartes type Nuketown retombent plus souvent qu'il ne faudrait. Et le pire, j'ai découvert la carte avec la parabole géante après plus de neuf heures de jeu en ligne. Un régale donc !
Les Plus
  • Le frosbyte 3 avec un rendu superbe
  • Le scénario dynamique, aussi fort que la concurrence...
  • Le multi, toujours aussi bon
  • La map Shangaï
  • Les instants Levolution
  • Certains détails comme les vagues
Les Moins
  • Des lags, des textures clignotantes et autres joyeusetés
  • Une durée de vie ridicule (5 heures en difficulté moyenne)