Pokemon Y

27 oct. 2013
Testé par sur
Disponible sur
4
  • Éditeur Nintendo
  • Développeur Nintendo
  • Sortie initiale 12 octobre 2013
  • Genre Rôle

Un bel hommage à Paris

Tout en s'inscrivant dans la continuité des nombreux épisodes déjà écoulés, Pokémon Y émerveille par sa réalisation sur la 3DS. Des graphismes à la hauteur, une bande son qui va bien, des pokédex remplis à raz-bord. Bref, que du bonheur. Même si le scénario est un peu bâclé, les balades dans Illumis, les missions annexes ou les diverses collections de Pokémons et objets rempliront votre temps. Du très bon Pokémon encore une fois !

Résumer la série de jeu Pokémon à des duels de petits monstres mignons ne serait pas justice tant la licence de Nintendo est riche en surprises. Alors quand un nouvel épisode sort, l'émeute et les ventes records tombent bien vite. Mais Pokémon Y vaut-il le déplacement pour autant ? Sans conteste, oui.

L'histoire

Après la création de votre héros et dresseur en herbe, vous partez au laboratoire de Bourg Croquis pour recevoir votre premier Pokémon à choisir parmi 3 : Marisson de type plante, Feunnec de type feu et Grenousse de type eau. Votre rêve de devenir Maître Pokémon va devoir donc prendre vie dans la région de Kalos, hommage à la vie à la française. Entre les combats pour obtenir les huit badges nécessaires et la lutte contre la Team Flare, vous allez vadrouiller pour faire évoluer votre collection de petits monstres. Pokémon Y offre en fait du classique et les joueurs retrouveront ainsi le principe des anciens épisodes. Mais vous allez aussi pouvoir collectionner de nouveaux monstres, faire des petites vidéos de votre dresseur ou vous prendre en photo avec vos Pokémons. Que du plaisir !

La maison du style est de mise pour votre avatar.

Le principe

Pokémon Y est un RPG comme tous ses prédécesseurs. Votre principale mission est bien sûr d'affronter et d'élever les Pokémons capturer ou acquis. Chaque Pokémon peut ainsi évoluer en fonction de l'expérience acquise, apprendre de nouvelles techniques d'attaque, de défense ou de modifications de statistiques ; voire évoluer pour devenir encore plus fort. Cet opus voit apparaître une nouveauté, réservée à certains Pokémons tel que Dracaufeu : la méga-évolution. Celle-ci modifie l'apparence de votre combattant et augmente ses caractéristiques d'attaque et de défense. Vous pouvez aussi faire évoluer vos Pokémon grâce à un entraînement virtuel.

Un gros travail a aussi été fait sur les villes, notamment la plus grosse de la région de Kalos : Illumis propose grand nombre d'activités. Vous allez pouvoir vous amuser à relooker votre avatar dans les boutiques les plus prestigieuses ou les plus modestes. Cette personnalisation est fort plaisante tant les possibilités sont nombreuses. Vous avez aussi la possibilité d'entretenir un petit jardin sur la route numéro 7. Entre semis et culture, vos baies sont à surveiller pour optimiser leur rendement. Toujours sur cette même route vous trouvez une pension où vous pouvez laisser deux de vos Pokémons afin de leur faire gagner des niveaux moyennant une petite rémunération. Et si vous êtes en mal de combats, vous pouvez toujours vous rendre au Château de Combat pour affronter de nombreux dresseurs de différents niveaux et ainsi acquérir de l'expérience et de l'argent. Une version très complète, à la réalisation 3D très réussie, qui exploite peu l'option 3D de la console si ce n'est en combat. Le jeu rencontre aussi des difficultés lors des conversations avec les PNJs, à cause des déplacements de caméras et des mouvements trop rapides en rollers ou en vélo.

Des Pokémons, des combats, du classique aussi.

Le multi

L'avantage du passage à la 3DS est l'évolution sociale du titre. En plus du globale trade qui permet d'échanger des Pokémons en posant des demandes d'échanges précises pour compléter vos Pokédex, vous retrouvez aussi un système d'échange miracle, qui permet d'acquérir une pokéball au hasard des dons des joueurs. Enfin vous pouvez affronter vos amis en ligne pour et ainsi comparer l'évolution de vos Pokémons favoris. Les fonctions en ligne de ce Pokémon 3DS sont très développées et très réussies.

Les méga-évolutions modifient l'apparence de vos Pokémons.

Pour qui ?

Pokémon Y est sans aucun doute l'un des jeux les plus ouverts du moment. Il ne souffre d'aucune restriction d'âge, il s'adresse aux collectionneurs, aux combattants, aux fans de shoppings, aux jardiniers, aux enfants et aux adultes. A tout le monde donc !

L'anecdote

Un système de méga-évolution a été introduit dans Pokémon Y. Si vous possédez la pierre nécessaire, vous pouvez faire évoluer un pokémon précis, par exemple avec une Dracaufite faire évoluer un Dracaufeu. Après avoir acquis les huit badges, un Pokémon légendaire et avoir fait le tour de ce qui pouvait être fait, mon inventaire contient toujours une pierre pour une nouvelle méga-évolution. Problème, je connais le Pokémon associé mais quand je regarde dans le Pokédex, la zone pour trouver ce Pokémon est inconnue. Le jeu est vraiment très riche en zones à explorer et en recoins à découvrir au détour des chemins.
Les Plus
  • Visuellement réussi
  • La multitude de petites quêtes annexes
  • Les retrouvailles avec d'anciens pokémons
  • La taille des villes vraiment correctes
  • Le nombre de Pokémons impressionnant
  • Les méga évolutions
  • Illumis, un hommage parisien
  • La zone aquatique nécessitant un pokémon ayant la capacité surf
  • Pouvoir s'occuper de ses pokémons comme dans Nintendogs
Les Moins
  • La répétition de même combat
  • Difficile de parler aux PNJs