Sniper : Ghost Warrior 2 pour une suite fantomatique

02 mai 2013
Testé par sur
Disponible sur
1

Sniper : Ghost Warrior 2 est comme son ainé, assez riche en défauts. Niche cible des campeurs des FPS stars du moment, il passe difficilement le cap de l’intérêt pour les autres joueurs. Le multijoueur se révèle long et assez rébarbatif, surtout quand les deux camps se dissimulent, à tel point qu'il devient difficile de voir passer un joueur devant son viseur.

Sniper : Ghost Warrior, un jeu petit budget qui n’avait pas vraiment marqué les esprits l’année passée, revient avec une suite pour le moins pas attendue. City Interactive prolonge l’expérience dans ce nouvel épisode censé corriger les défauts. Retenez votre souffle, visez et... partez en courant.

L'histoire

Il s’agit de la suite de Sniper : Ghost Warrior. Vous partez en mission pour débusquer de vilains terroristes et empêcher la vente d’une arme biochimique. Sans grand intérêt, le scénario est en plus assez court. Seuls les quelques ralentis sur les balles de fins donnent de l’attrait au jeu.


Gamatomic

Le principe

Qui dit "jeu de sniper", dit "principe de sniper". La plupart du temps vous allez devoir vous balader de point de vue en point de vue en nettoyant les zones progressivement. Sur la base d’un jeu d’infiltration, les déplacements ressemblent plus à du rail-shot qu’à Metal Gear Solid. Les ennemis ne vous repèrent pas quand vous passez à côté d’eux. L’ennui ne tarde pas à venir lors de ces phases de déplacement. Heureusement, les séquences de sniper à proprement parlé sont plus intéressantes. Aidé par le guetteur, il vous faut commencer par nettoyer en premier les éléments qui pourraient vous repérer puis les autres. Le tout pourrait être assez drôle si l'IA ne variait pas du "mauvais" à "étrangement sur ses gardes" durant les missions.


Gamatomic

Pour qui ?

Pour ceux qui ont de la patience et qui aiment sniper dans les autres FPS, mais vraiment beaucoup alors. Il est nécessaire en plus de posséder un minimum de rigueur.

Le multi

Sniper : Ghost Warrior 2 dispose aussi d’un mode en ligne qui ne lui est pas d’un grand secours. Seulement deux cartes à disposition malgré l’intérêt des lieux, comme Sarajevo. Les parties se résument vite à un cache-cache longuet et sans rythme. Mais la qualité de la partie dépend aussi beaucoup de vos alliés et ennemis.


Gamatomic

L'anecdote

Sur ma première partie en multi, je me suis retrouvé à trois contre un sur la carte Sarajevo. Une fois en place, les adversaires sont indénichables. Seule solution : passer en mode Call of Duty et à l’assaut par le tarmac avec mon petit pistolet. Verdict de la partie de 19 minutes 50 : mort 18 fois, trois victimes au pistolet sans sniper. Super !
Les Plus
  • Son prix
  • Les ralentis sur la dernière balle toujours aussi jouissifs
Les Moins
  • C'est moche
  • Les bruitages sont parfois mauvais, parfois décalés, parfois les deux
  • La redondance des missions
  • L'IA déplorable
  • Le multi pas très bon
  • Les phases d'infiltration baclées