Anarchy Reigns porte bien son nom

24 janv. 2013
Testé par sur
Disponible sur
3
  • Éditeur SEGA
  • Développeur PlatinumGames
  • Sortie initiale 11 janvier 2013
  • Genre Action

Si MadWorld avait frappé fort dans le vide, il faut reconnaître que Anarchy Reigns ne fait également pas dans la dentelle. Très largement orienté beat'em all multijoueur, les parties sont souvent synonymes de sacré bazar et de massacres dans la bonne humeur. Hélas, ces carnages organisés se déroulent sans trop comprendre ce qui se passe à l'écran. La partie scénarisée (ou presque) ne trouve que peu d'intérêt par rapport à un Dynasty Warriors par exemple. Reste qu'à seulement 29 euros, le jeu neuf possède un rapport qualité/prix très correct.

Platinum Games et Sega ont choisi de prendre le tournant Ô combien sympathique que celui du Beat'em all en ligne pour leur nouveau titre : Anarchy Reigns. Basé sur leurs précédents succès, notamment avec le retour de Jack Cayman (le héros de MadWorld), Anarchy Reigns va t'il réussir le même tour de force que Bayonetta et séduire lui aussi son public ?

Voilà ce qui vous attend en multi : l'anarchie

Je n'y vais pas sans ma tronçonneuse !

Autant vous prévenir de laisser votre cerveau au vestiaire car vous n'en avez pas besoin pour ce jeu. Anarchy Reigns est ultra violent et bourrin ce qui peut ne pas surprendre lorsque vous savez qu'il s'agit d'un beat'em all fait pour le mode en ligne. Le concept de cogner des humains vous donne envie ? Plongez dans vos premières parties en ligne et constatez l'ampleur des travaux effectués par Platinum Games. Tout d'abord les graphismes sont assez propres. Vous auriez aimé un peu plus de détails parfois, mais vous n'avez pas beaucoup de temps pour contempler le travail fourni. Les combats sont souvent acharnés quelque soit le mode de jeu choisi. Du simple deux contre deux ou capture du drapeau à huit (par équipe de deux), le tout se transforme vite en mêlée générale sur des cartes de tailles tout à fait honorables. Sachez que vous disposez de 16 personnages de base auxquels vous pouvez attribuer un atout particulier tel que le Berserk. Les plus férus peuvent acheter la version "Ultimate" qui contient en prime la possibilité de jouer la belle Bayonetta et deux nouveaux modes multijoueurs. Le meilleur d'Anarchy Reigns reste tout de même, à bien des égards, sa bande son parfaitement adaptée au jeu. Pas de gros métal qui pique mais pour une fois des musiques assez jazzy, voire groovy, sont au programme. Les morceaux sont retravaillés pour correspondre au style futuriste du jeu. Ceci donne au final du bon son pour vos petites oreilles trop souvent délaissées.

Qui a dit que la violence ne résolvait rien ?

Un gameplay un peu léger

Platinum Games a très clairement voulu un gameplay léger au possible et chaque touche possède une action distincte : coup fort, coup faible, saut, parade, prise et arme ultime. En effet, chaque personnage possède un coup secret dévastateur. Dans le cas de Jack il s'agit de sa tronçonneuse favorite qui permet de se débarrasser facilement des ennemis en les coupant en deux. Durant les combats, vous enchaînez les différentes touches pour créer de monstrueux combos Ô combien répétitifs. L'arme ultime n'est utilisable que lorsque le niveau de la jauge correspondante le permet mais elle se remplit très vite grâce au moindre petit coup donné. Chaque personnage dispose aussi d'un mode "ravage" qui le rend sur une courte durée invincible et permet de faire usage de son arme à outrance. Ce n'est que du bonheur pour les amateurs de carnage ! Anarchy Reigns ne se démarque donc pas par un gameplay complexe, mais il est vrai que celui-ci, abordable par tous, permet de se débrouiller en ligne rapidement et sans trop avoir à réfléchir.

Les retrouvailles entre Jack et le Baron donne souvent place à de gros combats.

Et un scénario quasi inexistant

En plus d'une galerie, un mode scénario et un mode didacticiel sont proposés. Le didacticiel trouve une utilité toute particulière pour maîtriser les quelques enchaînements possibles. Vous incarnez Jack Cayman dans le mode scénario et il vous y est proposé deux voies qui s'entrecroisent à divers moments du jeu. Mais le but inavoué de ce mode est en réalité d'enchaîner un maximum de combos pour gonfler votre score et débloquer les personnages utilisables plus tard en ligne. Anarchy Reigns prend place dans un monde futuriste rongé par les guerres et les armes chimiques. Une grande partie de la population locale a subit des mutations et les gens se sont transformés en monstres, ou se sont fait greffer des éléments robotiques. Les deux héros parcourent donc ce monde à la recherche de Max, ancien chef de la police et c'est bien tout ce qu'il est possible de vous dévoiler sous peine de vous gâcher l'histoire. En plus des missions standards vous trouvez tout un lot de missions secondaires mais obligatoires qui consistent à faire le plus gros score en éclatant un certain nombre d'ennemis. De la violence gratuite donc, mais c'est le but alors foncez sans réfléchir car c'est bien là le but de ce titre.
Les Plus
  • C'est violent à souhait
  • Les thèmes musicaux vraiment très soignés
  • Le retour de la jolie Bayonneta (par code)
  • Le rapport qualité/prix très bon
Les Moins
  • L'anarchie complète qui règne pendant les deathmatchs
  • Le scénario anecdotique
  • Les esquives pas très faciles à placer