Un R.A.W. convaincant après digestion

25 sept. 2012
Testé par sur
Disponible sur
3

Au final, R.A.W. se présente à vous comme un bon jeu. Les trois personnages proposés vous offrent une expérience de jeu différente qui permet de donner envie de faire au moins trois fois le jeu. Le gameplay est assez réussi et les décors restent de bonne qualité. Le vrai point noir de ce jeu est alors un manque de véritables nouveautés, tant dans le gameplay que dans le bestiaire ou les niveaux visités. Ce défaut est légèrement compensé par son petit prix. R.A.W. est donc un petit jeu sympathique a acquérir s’il vous reste quelques MP à trainer.

Développé par l'équipe française de Wizarbox, R.A.W. nous arrive sur plate-formes de téléchargement en ce beau mois de septembre. Alors, en attendant les grosses montures de la fin d'année, pourquoi ne pas craquer pour le hack & slash des petits français ?

Les ennemis sont légion dans la plupart des niveaux.

Un hack & slash annoncé

Le monde de R.A.W. est plongé dans le chaos depuis les événements qui ont touchés les quatre rois, il y a 10 ans. Alors que les quatre royaumes étaient en guerre, le Roi du Nord convoque ses confrères du Sud, de l’Est et de l’Ouest, a une grande réunion pour sceller la paix. Le résultat qui en découle est des plus déconcertant. Le Roi du Nord a disparu et les trois autres rois sont rentrés chez eux tant bien que mal, restant dans une espèce de léthargie éveillée. Voilà la trame scénaristique de départ qui vous plonge dans cet univers d’héroïc fantasy très classique, avec des hommes, des nains et des elfes qui vivent difficilement ensemble. R.A.W. propose alors la possibilité d’incarner trois personnages différents : un mage, un guerrier et une rôdeuse. Ce choix va impliquer pour vous trois façons de jouer bien différentes. Le guerrier ne pourra qu’affronter ses adversaires au corps à corps, tandis que le mage devra plutôt fuir et lancer des sorts de loin. La rôdeuse apparaît alors comme un compromis des deux. Du standard en fait ! Le jeu est jouable à deux en local pour une expérience plus complète.

Les effets visuels sont réussis et colorent vos parties.

Un gameplay classique qui a fait ses preuves

Chacune des trois catégories possède son arbre de compétence propre, même si certaines compétences sont communes aux trois catégories, comme la Persuasion qui permet de négocier plus facilement avec les vendeurs ou la Survie, qui augmente vos résistances. Les trois arbres sont découpés en trois parties accessibles au niveau 1, 10 et 20. Certaines compétences peuvent évoluer deux fois après acquisition pour, par exemple, utiliser moins de mana et faire plus de dégâts. Partant sur l’exemple du guerrier, dès le premier niveau vous pourrez faire évoluer son attaque de base ou de zone pour les rendre plus puissantes. Mais vous pourrez aussi tenter d’en acquérir de nouvelles telles que les soins ou la meilleure gestion de vos points de manas. La liste des compétences est alors une redites de tout ce qui a déjà été fait : Bersekers, pluie de lames ou bouclier magique. Il reste alors vos statistiques. Pour améliorer vos caractéristiques, vous pourrez acheter ou ramasser des pièces d'équipements ou des armes. Celles-ci modifieront légèrement votre apparence, mais pas tant que ça finalement.

Les Ents sont de la partie... Encore !

Mais un jeu qui manque de surprise

R.A.W. ne manque pas de qualités. En plus d'un gameplay sympathique, il faut aussi signaler une très bonne réalisation. Associées à des effets visuels plutôt réussis, notamment quand il s'agit de mettre le feu à vos ennemis, les animations sont très belles et les ennemis ne sont pas bâclés. Le sang et le miasme coulent à flots suivant vos coups. Les décors tiennent aussi la comparaison. Il ne reste alors qu'un seul véritable problème : rien de neuf sur la planète Hack&slash! Et malheureusement vous allez vite vous en rendre compte. Le bestiaire est composé de créatures sorties directement de l'univers de Tolkien et autres livres de Fantasy, que ce soit les Ents ou les trolls. Les peuples Nains et Elfes, qui se détestent, ne vous diront pas le contraire. Les univers miniers et forestiers qui en découlent vous rappelleront la trilogie du Seigneur des anneaux. L'histoire n'est pas non plus un modèle d'originalité et semble parfois trop linéaire. Mais ce n'est pas très étonnant car le genre lui même n'est pas non plus le plus varié. Heureusement pour R.A.W., son prix est très abordable.
Les Plus
  • La différence des gameplay entre les différents protagonistes
  • Les effets visuels et sonores plutôt réussi
  • Assez défoulant, et c'est là le principal
  • La complémentarité des différentes classes pour les parties à deux
Les Moins
  • On n'a pas déjà vu ça quelque part ?
  • Quelques défauts d'IA qui envoient des ennemis courir seuls contre les murs