Men of War : Condemned Heroes condamné par son IA

02 juil. 2012
Testé par sur
Disponible sur
3
  • Éditeur 1C
  • Développeur Best Way
  • Sortie initiale 14 juin 2012
  • Genre Stratégie temps-réel

Men of War : Condemned Heroes est un jeu de gestion vraiment complexe qui mettra votre patiente et vos talents de stratèges à très rudes épreuves. L'approche historique des événements ajoute vraiment du réalisme au jeu qui en manque parfois un peu. On pourra par contre lui reprocher la répétitivité des missions ainsi qu'une IA un peu capricieuse par moment. Vendu aux alentours des 20€, ils restent cependant une bonne acquisition pour ceux qui n'ont pas peur de s'arracher les cheveux.

La famille des Men of War s'agrandit et acceuil Men of War : Condemned Heroes dans ses rangs. La stratégie pour survivre à la guerre, voilà un concept de jeu très sympa, mais dans les faits, ça donne quoi?

L'emballage n'est pas fantastique, qu'importe, le principal n'est pas là.

La meilleur stratégie, c'est l'attaque

Men of War : Condemned Heroes vous replonge en pleine seconde guerre mondiale dans le camp soviétique. Vous y incarnez des soldats russes déchues à la recherche du rachat de leurs noms et de leurs titres. Celui-ci passera par une succession de mission quasiment suicide. La trame scénaristique va mettre en place un succession de missions qui vont malheureusement se dérouler à peu près toute de la même façon. En prenant l'exemple de la première mission, vous allez devoir successivement détruire un objectif afin de permettre à un groupe d'avancer. Puis vaincre les soldats cacher dans une tranchée, vous mettre à couvert dans la tranchée et dézinguées du nazi et avancé à la tranchée d'après et ainsi de suite. Si l'objectif est un peu répétitif, c'est surtout votre approche qui va être déterminant dans ce jeu. Vous ne disposez pas de soldat illimité, il vous faut donc faire attention à chaque clique et chaque déplacement, qui peut se transformer en un peloton d'exécution et une fin de mission, s'ils ne sont pas assez précis. De quoi exacerber vos talents de stratège.

Le zoom est absolument affreux.

La stratégie de la survie

La mise en avant de la stratégie est tel qu'avant de lancer vos unités dans l'action, vous ne devez surtout pas hésiter à vous balader sur la carte pour observer les différents ennemis et les points de passage qui vous permettront de les surprendre sans vous mettre à découvert. Optez la plus part du temps pour des déplacements unités par unités quand les ennemis sont proches. Quand vous sélectionnez un groupes d'unité, l'inventaire devient alors commun ce qui vous permet d'utiliser des objets en même temps et vous évite de cliquer 50 fois sur les mêmes icones. Ces phases de jeu ou plusieurs unités sont sélectionnée sont assez périlleuse car toutes les unités peuvent avoir des réactions différentes pour la même chose ( certaines avanceront et se mettront à découvert tandis que d'autres resteront la ou elles étaient). Vous devez aussi bien évidement fouiller les corps des soldats tombé au front pour ramasser des armes, des munitions ou des casques et autres kit de soins. La gestion de l'inventaire, assez réaliste dans l'ensembre, reste à désirer sur certains éléments comme les obus.

Vous avez aussi la possibilité de commander divers engins durant les missions

Des points forts et des points faibles!

Men of War : Condemned Heroes possède des cotés assez sympa. En plus de vous faire déplacer et gérer des unités d'infanteries, vous aurez aussi moyen de voler des véhicules tel que des tanks allemands, afin d'avancer dans vos missions. Ces véhicules sont souvent à réparer avant tout autre chose, ce qui rajoute un côté réaliste au jeu. Il est par contre a déplorer un véritable problème d'IA, un peu déconcertant par moment, même si celui-ci ne surgit pas tout le temps et peu se contourner en étant précis dans vos cliques. Que ce soit vos alliés, qui débilement vont se mettre à courir à découvert alors que vous leur demandiez de passer derrière des arbres, ou des ennemis qui ne vous verront pas alors qu'une grenade vient d'exploser non loin d'eux sans faire le moindre dégât. Sans parler des ennemis qui eux, vous verront alors que vous êtes camouflé et dans leur dos. De quoi attraper des sueurs froides durant vos longues missions. C'est un peu dommage mais avec des sauvegardes régulières, les problèmes paraissent minimes et n'entravent pas trop la progression au final.
Les Plus
  • Un jeu complexe
  • Une approche historique assez complète
  • Pas cher pour le nombre de mission disponible
Les Moins
  • Des graphismes trop simple
  • Une IA capricieuse par moment.
  • Des missions de scénario trop répétitive.