Petit tour autour du monde avec FIFA Street

23 avr. 2012
Testé par sur
Disponible sur
4

Longtemps bien loin de la réalité, la série d’Electronic Arts redore son blason avec FIFA Street. Plus question de faire n’importe quelle figure de malade, EA laisse place au réalisme et aux beaux gestes. Mais les premières heures de jeu forts plaisantes laissent trop vite place à de la frustration par des figures difficiles à réaliser et des un contre un à l'issu des plus douteuses. FIFA Street reste cependant un beau défouloir pour se vanner entre copains, surtout grâce au moteur graphique de FIFA 12.

La licence FIFA Street, quelque temps abandonnée par Electronic Arts, revient plus en forme que jamais sur nos consoles de salon. Si les derniers épisodes s’approchaient autant en réalisme au foot de rue qu’Olive et Tom au football, voyons si EA continue sur son élan ou nous propose enfin un vrai renouvèlement de la série. Il est temps pour vous de posséder le ballon comme un diable !

Le mode "World Tour" vous enmènera aux quatre coins du monde.

Le tour du monde avec un ballon

Si vous étiez un habitué des Fifa street sur PS2, il faut bien admettre que vous allez être surpris par les changements opérés par Electronic Arts dans son nouveau volet de football de rue. Le fun et le délire ont laissé place au réalisme, et vous ne bouderez pas votre plaisir à mettre un petit pont à vos adversaires. Quoi de mieux pour s'entrainer à un jeu que le mode carrière ? Ici, vous participez à un tours du monde, pas en 80 jours, mais avec pas mal de temps de jeu en perspective. Vous commencez par créer votre équipe avec son nom, ses couleurs, son emblème ainsi que le style de maillots, de short et de chaussette. Vous devez créer aussi les joueurs qui prendront place sous votre bannière. Choisissez enfin une région de départ et le challenge commence. Vous allez enchainer des matchs au niveau régional en sélectionnant la difficulté, répartie entre bronze, argent et or. Celle-ci conditionne votre bonus de victoire que ce soit une paire de chaussures Puma ou un t-shirt Nike. Chaque victoire vous fait connaitre et reconnaitre au niveau supérieur. Une fois le tour des défis effectués avec brio, vous passez alors au niveau suivant. En national, vous vous inscrivez dans des tournois à éliminations directes dans les différents styles de jeu disponible. Et ainsi de suite jusqu'à ce que votre équipe soit reconnue mondialement.

Une aile de pigeon est un moyen efficace pour se défaire d'un adversaire.

La diversité comme coéquipier

Ce que le mode "World Tour" met principalement en avant, c'est la multitude de règles de jeu disponibles. Si ce mode vous permet de tous les essayer, certains attirent plus l'intérêt que d'autres. Un des plus sympathiques, surtout entre amis, est le cinq contre cinq à éliminations directes. Le joueur qui marque un but est sorti et ainsi de suite jusqu'à ce qu'une équipe n'ait plus de joueur. Un autre mode de jeu vous permet de vous affronter deux contre deux sans gardien avec règle du petit pont, qui vous permet d'engranger des points supplémentaires quand vous effacez des joueurs avant de marquer. Quand l'équipe adverse marque, votre compteur retombe alors à zéro. Il y a aussi bien évidemment un mode foot en salle. Ce mode de jeu est plus compliqué que ses prédécesseurs car il faut rester dans les limites du terrain sinon le ballon est perdu. Si vous rajoutez à cela la gestion des coups francs et des corners, vous obtenez le mode de jeu le plus difficile, du moins le plus complet. Si les corners et touches sont les bienvenus, FIFA Street ne se démarque pas par la simplicité de gestion de ces éléments. Cela complique même quelque peu les parties, mais le foot en salle reste tout de même très agréable.

Vous aurez même l'occasion de faire des roulettes à Venise. La classe !

Si c'est dans FIFA 12, c'est dans FIFA Street

Lorsque vous commencez à jouer, vous ne disposez pas de beaucoup d'équipes. Vous retrouvez bien évidement les équipes des premières ligues des différents pays européens ainsi que les équipes nationales. Si le jeu ne se démarque pas par la richesse des équipes, il y a d'autres éléments vraiment maitrisés. Au niveau des graphismes, Electronic Arts a choisi la sécurité en reprenant le très bon moteur graphique de FIFA 12 qui a fait le renom du jeu. Comme chez son frère des stades, les joueurs connus sont très bien modélisés. Les mouvements sont joliment reproduits et fidèles à la réalité. Vous avez presque l'impression d'être devant un match à la télévision. Cela vous plonge forcément plus facilement dans l'ambiance du jeu. Electronic Arts a aussi misé sur l'ambiance sonore. En plus de musique très sympathiques notamment dans les menus, l'ambiance dans les stades a été particulièrement mise en avant. Vous bénéficiez des commentaires des joueurs sur la touche, mais aussi sur le terrain. Vous entendez régulièrement des "Passe la balle !" ou "Joue la pas perso !" dans les diverses langues existantes.

Le foot en salle est le plus complet des modes de jeu.

Un monde en ligne !

L'ambiance est une chose mais le plus important dans un jeu FIFA, c'est bien évidemment le mode multijoueur en ligne. Electronic Arts vous régale avec une multitude de modes de jeu. Vous pouvez bien évidemment faire des petits matchs rapides avec l'équipe que vous avez créé (enfin, si vous arrivé le premier). Les autres joueurs incarneront alors leurs propres créations sous votre maillot. Dans le cas où vous n'êtes pas premier, vous prenez les couleurs d'un autre joueur. Vous avez aussi la possibilité de jouer contre vos amis dans un mode assez complet dans le choix des règles de jeu. Vous pouvez également participer à des tournois en ligne pour vous confronter aux meilleurs joueurs. Vous recoupez ainsi le mode "World Tour" puisque les tournois en niveau or sont réalisables en ligne. Les matches en ligne vous permettent eux aussi d'engranger des points de style pour augmenter le niveau de votre joueur, les points acquis vous permettant d'améliorer son sens du drible, de la passe ou de la défense. Un mode en ligne donc vraiment très complet, mais qui rencontre des difficultés avec des serveurs qui ont tendance à couper avant le début d'un match.
Les Plus
  • Vraiment plus réaliste que ses prédécesseurs
  • Les graphismes de toute beauté (merci au moteur de FIFA 12)
  • L'ambiance sur le terrain, vraiment sympathique avec les cris des supporters
  • La bande son qui va bien
  • Le mode world tour, complet et plaisant
Les Moins
  • Des tricks un peu dur à réaliser parfois
  • La gestion des collisions avec les adversaires et les alliés dont l'issu parait souvent improbable
  • Les serveurs du online qui plantent souvent