Aion, où comment des coréens jettent leur gants au visage de Blizzard

06 mai 2010
Testé par sur
Disponible sur
3
  • Éditeur NC Soft
  • Développeur NC Soft
  • Sortie initiale 25 septembre 2009
  • Genres Massively Multiplayer Online, Rôle

Malgré ses prétentions PvE qui ne sont pas à la hauteur de ce qu'elles devraient être, Aion reste un solide MMO avec de nombreuses qualités qui brille surtout par sa réalisation technique. Son univers coloré est très travaillé, et son dynamisme général enjoue. Vous garderez en tête que c'est un jeu JcJ avant tout, et cela aidera à ne pas trop pester sur ces donjons fait à la "va vite" sans âme ni challenge. Le jeu de manière générale n'est pas destiné au gros des joueurs, mais seulement à ceux qui sont près a investir beaucoup de temps, et c'est sur ce point que World of Warcraft risque de récupérer ses joueurs rapidement. Il faut garder à l'esprit qu'un MMo peut mettre plusieurs année à se développer, et pour le coup Aion sort tout juste de l'oeuf. Attendons quelques moi pour voir si le potentiel initial, très grand, sera dignement exploité ou si l'aventure ne sera qu'un pétard mouillé. Affaire à suivre donc, pour ceux qui seraient sceptiques!

La guerre des MMORPG est impitoyable pour au moins une bonne raison : il est difficile de pouvoir jouer à toutes les sorties tant le temps demandé pour s'y investir est énorme. Cependant il est nécessaire de pouvoir faire un choix parmi les jeux existant, et pour ce faire ces derniers doivent de se distinguer par rapport à la concurrence. Depuis des années World of Warcraft trône sur ce petit monde sans jamais avoir été vraiment inquiété. NC Soft, qui a déjà plus d'influence chez nos amis asiatiques, a même réalisé une percée avec Guild Wars. A nouveau, ils tentent une attaque du marché occidental avec Aion, un jeu de toute beauté fortement axé sur le mode joueur contre joueur (JCJ).

L'univers d'Aion est chatoyant

Un nouvel univers a découvrir

Bienvenue dans l'univers d'Aion, un monde étrange où une guerre entre les Daevas (créatures semi-divines ailées) et les Balaurs (Draconiens pas gentils) fini par conduire à la catastrophe. Les Daevas se divisent entre eux alors que la grande bataille fait exploser le cœur du monde d'Aion. Les Elysiens (daevas à l'allure angélique) partent alors pour Elysia : la face éclairée du monde. Cet endroit même où l'eau bleue ruissèle et où l'herbe est verte et bien tondue. Les Asmodiens, eux, partent pour la face sombre : une terre désolée et aride. Entre les deux hémisphères de cette planète se trouvent les Abysses : le cœur détruit du monde d'Aion. C'est ici qu'aujourd'hui Elysiens, Asmodiens et Balaurs se battent sans merci pour la conquête d'artefact qui permettront à une de ces factions de prendre le pouvoir pour toujours. C'est sur ce pitch que le jeu prend forme, une bataille fortement axée sur le JcJcE (Joueur contre Joueur contre Environnement).

Vous pouvez choisir entre le coté des élysiens ou des asmodiens mais sachez que les balaurs sont entièrement contrôlés par l'ordinateur.
Le jeu tente ainsi de reprendre Wow ; à savoir jouer sur les deux tableaux de jeu JCE et JCJ. D'un coté vous êtes amené à faire des quêtes et développer votre artisanat pour vaincre des monstres puissant. Mais aussi nettoyer des donjons infestés de créatures aux designs très évolués, superbes pour les amateurs; Mais aussi irritables pour ceux qui n'aiment pas l'héroïque fantasy asiatique. Le but est encore de trouver des équipements et améliorer votre personnage. D'un autre côté, il est question de vous battre pour la possession de forteresses dans les abysses qui est la grosse zone JCJ du jeu. L'ordinateur y vient de temps en temps semer la panique avec ses Balaurs. Le mélange réussi-t-il, ou est-ce une tentative vaine?

La création d'avatar est la plus classe, la plus complète disponible actuellement tout type de jeu confondu!

Je vais te la faire ta guerre mon colonel

Après avoir choisi votre camp qui est soit les classieux élysiens ou les ténébreux asmodiens, tout en sachant que vous pouvez créer jusqu'à 8 personnages par serveur. A la condition que tous ces derniers ne soient que dans une seule faction. Impossible donc, contrairement à WoW, de créer des personnages de faction opposées sur un même serveur. La création d'avatar risque de vous mettre de bonne humeur : les paramètres sont très nombreux, sans que cela ne devienne rébarbatif. Vous pouvez configurer la taille, la corpulence, la taille des bras et des jambes, la musculature, les innombrables coupes de cheveux que certains trouvent un peu trop manga-métrosexuelle. Aion propose un possibilité de customisation fantastique de votre avatar. Le tout, avec son cachet très Japanim', peut en rebuter certains mais en ravir d'autres. Il est toujours possible de faire un personnage dans style qui vous plaira. Les visages utilisent la technologies Facegen, mais avec des 'simplifications' qui vous évitent les difformités que vous pouviez avoir dans des titres comme The Elder Scrolls IV : Oblivion et qui avaient tendance à vous faire finir avec un personnage aux allures consanguines.

Après la gestion de votre apparence, il vous faut choisir votre classe: Guerrier, Mage, Clerc ou Rôdeur, chacune de ses branches donnant accès à 2 autres classes une fois que vous atteignez le niveau 10. Alors le guerrier devient soit un templier, porteur d'armure lourde et tank du groupe. Ou il devient un gladiateur qui est un guerrier mixte qui sait aussi mettre des grosses baffes. Le rôdeur devient soit un Ranger, un tireur d'élite ou alors un assassin, discret et redoutable. Le Mage peut devenir soit un sorcier déchaînant les éléments pour faire beaucoup de dégâts, mais très fébrile au corps à corps. Ou encore un spiritualiste capable d'invoquer des esprits pour se battre. Et enfin le Clerc peut choisir de devenir un prêtre, soigneur ultime ou un Aède qui est une classe mixte de soutien et de corps à corps (un moine guerrier en quelque sorte). Quelque soit la classe, NC Soft à fait de son mieux pour équilibrer les différents personnages, et cela passe par une regrettable absence de 'choix de carrière'. En effet votre personnage ne peut pas se spécialiser d'avantage dans sa branche, contrairement à certains autres MMOs. A part peut être si ce n'est l'utilisation de Stigmas : des pierres magiques permettant d'acquérir des compétences issues d'autres classes. Mais ces dernières sont très limitées, ce qui va restreindre les possibilités d'adaptations du gameplay. D'un côté cela limite les possibilités de choix sur l'évolution de votre personnage, mais d'un autre, cela évite les combinaisons trop violentes et donc participe au bon équilibre des classes du jeu. Pour avoir testé différentes classes nous savons que le jeu n'atteint pas l'hypothétique équilibre recherchée. Les rangers ou les sorciers semblent avoir des facilités en JcJ, mais l'ensemble est quand même mieux dosé que dans WoW pour ne citer que lui.

Les combats sont très dynamiques

Des monstres à l'appel

Aion vous amène pendant 10 niveaux à découvrir que vous êtes un Daeva, soit un défenseur du monde qui est au-dessus du commun des mortels. Et pour le coup la quête dite d'ascension est très intéressante. Un scénario se pose et même si les quêtes de base restent très classiques pour un MMO (tuer un nombre d'ennemis donné, ramasser des objets, escorter un personnage), le tout suit une quête principale qui vous donne envie d'aller plus avant. Une fois au niveau 10, vous devez préciser votre classe. Allez dans la capitale de votre faction où vous pouvez en plus apprendre l'artisanat. Le 'Travail' est bien plus gratifiant dans Aion que de beaucoup d'autres MMo. Si il est incroyablement long de monter ses compétences d'artisanat (forge d'armes et d'armures, alchimie, couture, cuisine, bijoux et récolte), cela en vaut la peine en terme d'amélioration de personnage. Les objets les plus puissants sont obtenus ainsi. Il est possible de faire des réussites critiques en artisanat, modifiant les caractéristiques de vos objets ainsi que leur apparence, ce qui rend le tout assez sympathique. De plus les sets d'armures sont très beaux, tout comme tout le reste du jeu d'ailleurs, et l'on a vite envie de voir le reste de l'inventaire ou des zones de jeu...

Qui dit JcE dit instance et raid, et là par contre Aion ne brille guère. Les donjons instanciés sont peu nombreux mais surtout incroyablement ennuyeux. Les monstres viennent souvent un par un et il y a très peu de Crowd Control (gérer les masses de monstres) à faire pour les habitués du MMo. Cela consiste au final uniquement en un long bashing (comprendre 'tuer à la chaine'). C'est d'ailleurs ce qui vous attend après un certain niveau (aux environs du trentième). Les quêtes deviennent vite répétitives et de plus en plus dépourvues d'intérêt scénaristiquement parlant. Elles ne suffisent donc plus à faire évoluer votre personnage et il faut "basher". Cela devient vite casse-pied pour ceux qui voudraient un peu plus de variété dans le jeu. Heureusement les combat demeurent agréables grâce au système d'enchainement de coups qui permet d'avoir un petit feeling arcade dans les combats. En effet certains coups font apparaitre des icônes qu'ils faut cliquer pour enchainer d'autres attaques, suivant différentes arborescences. Cela donne un peu de dynamisme aux combats et sauve un peu la faiblesse du contenu JcE au fur et à mesure que vous progressez.

Si design est très travaillé, les animations des avatars le sont tout autant

Aion Vs le reste du monde

Aion se veut fondamentalement JcJ et ce constat vous saute vite aux yeux. Dès lors que vous atteignez le niveau 25, vous accédez aux abysses et le jeu prend une toute autre dimension. Faire des quêtes en constante guerre avec la faction opposée, pouvoir attaquer ou se faire attaquer à tout moment rend l'expérience assez palpitante. surtout que c'est ici que vous pouvez utiliser vos ailes de daevas (le reste du temps elle servent juste à planer un peu). Donc entre le style de combat dynamique et le fait de voler le tout prend vite une tournure épique. Tout aussi sympa quand vous rejoignez un raid pour reprendre une forteresse ennemie, ou un artefact. Placé a des points stratégiques ces derniers vous donnent des avantages pour contrôler une zone en faisant des dégâts permanent aux ennemis par exemple.

Autre spécialité d'Aion en matière de JcJ: les Rifts. Des temps en temps des brèches s'ouvrent sur les mondes des deux factions, et chacun peut embarquer chez leurs adversaires pour se balader tranquillement en massacrant à tout va. Donc même en faisant des quêtes normales, vous ne serez jamais à l'abri. Ceci participe à faire d'Aion un jeu dynamique. Vous allez me dire quels sont les défaits alors? Car malheureusement il y en a...

Tout d'abord il n'y a pas de maître de jeu. Ce qui signifie : aucune aide en cas de bug (bien que le jeu en comporte peu). Il est par contre envahi de spammeurs coréens qui vous vendent des sous, ou alors de 'bots' qui squattent certaines zones vous empêchant de jouer tranquillement. C'en est vite fatiguant. Ensuite pour un jeu qui avait un tel potentiel, il y a beaucoup trop de déceptions pour en faire la nouvelle référence en matière de MMo. Et là, parlons de la richesse du PvE, qui est loin de valoir celle de WoW. Les instances sont éparses et ridicules. L'histoire ne se développe plus après les premières heures de jeu. Ces mêmes premières heures qui vous induisent faussement à penser qu'enfin un éditeur avait décidé de scénariser l'aventure. De plus, la courbe d'évolution en expérience ferme le jeu aux 'casuals gamers', ces joueurs qui aiment bien jouer de temps en temps sans sacrifier leur vie. Donc le jeu à partir du niveau 30 pour atteindre le niveau 50 est tout simplement une plaie. dommage car il parait qu'il y a quelques gros boss que le plupart d'entre vous ne verront jamais, à moins de jouer pendant 3 ans...
NC Soft à conscience de ces défauts, et patch souvent comme il peut pour résoudre certains problèmes. Une extension est d'ores et déjà annocée, la vidéo donne envie.
Les Plus
  • Un jeu programmé par des chefs: c'est beau, vivant, ça rame pas une seconde meme sur un vieux PC.
  • Des combats très dynamiques pour un MMO Rpg
  • Design particulièrement travaillé, système de craft long mais sympa
  • Un équilibre des classes qui rend l'exprience pvp tout bonnement jouissive
Les Moins
  • Un contenu PVE pour l'instant decevant, mais cela peut changer rapidement
  • Absence de MJ, et donc des bots casse pied un peu partout