F1 Race Stars, ni fast ni furious

10 déc. 2012
Testé par sur
Disponible sur
2

Sans être absolument mauvais, F1 Race Stars souffre d'une trop grande timidité, et d'une absence réelle d'objectif et de cible. Sur le marché des jeux de karting, beaucoup trop de concurrents sont plus drôles et mieux finis techniquement, ou plus fins pour laisser a Codemasters une chance. Pour les jeux de course, beaucoup des simulations du même éditeur sont bien plus réussies également. Mais vous sentez pourtant un potentiel derrière cet outsider qui aurait pu devenir un petit titre sympa sans toute sa retenue.

Déjà sur le marché des jeux de F1 officiels, ancien responsable des fabuleux Micromachine de la vieille époque, Codemasters rentre dans l'arène des jeux de karting avec théoriquement l'expérience nécessaire pour être un challenger de poids. Mais F1 Race Stars n'est malheureusement pas à la hauteur de ce que l'on est en droit d'attendre. Explications!

Ne vous laissez pas abuser pas les traits à l'écran, cela ne va pas très vite.

F1 cartoon all-star

En tant que jeux de Karting, F1 Race Stars joue la carte de la course de F1 décomplexée en caricaturant des coureurs officiels tels que Schummy ou Mario Andretti, en reprenant des circuit officiels existant, comme le tracé pour le prix de Monaco, mais en posant le tout dans un univers cartoon volontairement pastel et visuellement pas dégoutant. Entre un mode carrière avec sa trentaine de championnats, un solo avec les classiques du genre, le mode multi, et un ensemble de 11 circuits à parcourir, le contenu du titre de Codemasters semble généreux. 3 modes de difficultés - ou vitesse - sont accessibles, même si la différence entre ces derniers se fait assez peu sentir. La vitesse elle-même d'ailleurs se fait vite assez discrète, et le son des moteurs associé à la musique, fade, pseudo-comico-bucolique, vous fera plutôt penser à un concours de tondeuse à gazon.

Le mode multi est fatalement plus sympa, mais pour le même prix, vous pourriez faire du Sega All Star...

Ici, monsieur, on ne 'dash' pas!

Les personnages sont regroupés en équipe de 2 pour les réunir sous un même type de pilotage, qui s'expriment surtout dans la façon dont les boosts seront chargés. Contrairement à d'autres jeux de courses où ces boosts sont octroyés par des minis-zones parsemés sur la piste, ou alors gérés uniquement pas vous au cours de 'dash' ou autre forme de freinage/dérapage, ici, ce sont des tronçons complets et inévitables de route qui sont là pour charger votre barre de "KERS" sur 3 niveau, pour un pic de vitesse correspondant à la sortie de la zone. Quelle que soit votre type de pilote, charger votre KERS est souvent enfantin, au point que tout le monde bénéficie du boost maximal de toute façon, et perd totalement son aspect compétitif. Le cœur de la bataille réside dans les option, et là, pas de quoi fouetter un chat: les équivalents de la carapace verte, de la rouge, du champignon et de la banane, avec quelques ajouts comme le mega-turbo invincible qui vous ramène de dernier à quasi-premier. Mais au lieu de carapaces, vous aurez des ... bulles. Des bleues, des jaunes, des rouges... Ceci manque clairement de fantaisie et de personnalité.

Sans être spectaculaire, l'aspect graphique global est assez mignon

Sur le bout des roues

Et sur ce sujet, voila ce qu'inspire malheureusement F1 Race Stars: un jeu que ne trouve pas son public, ne sachant s'il a tenu à garder et respecter le sérieux des simulations de F1, ou alors s'abandonner à la loufoquerie et le délire potentiel d'un jeu de karting. Le titre de Codemasters reste quelque part hésitant entre les deux sans réussir à convaincre aucun des deux camps. Bien que visuellement jolis, les circuits en sont le parfait exemple: bien que tentant d'être représentatif des pays illustrés, le tout reste trop sage et dépourvu de fantaisie. Un touche de caricature, un zeste d'audace et de provocation dans les clichés associés aux pays, un humour plus corsé autour des pilotes eux-mêmes, et nous aurions put avoir quelques chose de sympa. Des frites géantes et un tonnelet de bière dans le circuit belge, des ninjas en slip en train de faire bonzaï sur le circuit japonais, des transexuels aux bras de narcotrafiquants dansant la zumba dans le circuit du Brésil... de la fantaisie, du souffle, de la personnalité, de la couille! que diable! Mais non, F1 Race Stars ne roule pas trop vite, ne va pas trop loin, n'innove pas trop, et au final, n’intéresse pas trop. Ce qui est encore plus dommage quand vous sentez qu'il y avait un réel potentiel derrière cela, gâché par la timidité des programmeurs.
Les Plus
  • Visuellement mignon
  • Mode carrière et multi pouvant amener une bonne durée de vie
Les Moins
  • Musique insipides
  • Très peu d'impression de vitesse
  • Aucune innovation, aucun apport au genre
  • beaucoup trop sage et trop peu ambitieux, donnant un tout un peu fade