Martha is Dead

10 août 2022

Quand la Toscane devient horrifique

Testé par sur
Aussi disponible sur
3
  • Éditeur Wired Productions
  • Développeur LKA
  • Sortie initiale 28 février 2022
  • Genres Aventure, Survival

Lorsqu'on nous parle de jeu d'horreur, on s'attend à tout, des esprits, des jumpscares, du gore, des moments calmes avant la tempête, une ambiance glauque, une musique badante. Vous avez tout ça et plus encore dans Martha is Dead. Le jeu a même été censuré pour sa morbidité. Vous aimez l'horreur, vous allez être servi !

La brume dans le paysage montre bien le côté oppressant du jeu.

L'histoire

Toscane, 1944. Nous sommes au cœur du conflit durant la Seconde Guerre mondiale. Alors que la guerre fait rage entre l'Allemagne et les forces alliées, le cadavre d'une femme noyée est retrouvé. Cette femme : c'est Martha ! Giulia, sa sœur, va vouloir enquêter sur la mort de celle-ci en se faisant passer pour elle. Mais elle est la fille d'un soldat allemand, les combats se rapprochent, et son enquête sur Martha va se mêler entre vérité et contes populaires. Vous incarnez Giulia et élucidez ce mystère avec elle, armé de votre appareil photo et de votre courage.

Lorsque Giulia va repêcher sa sœur et qu'elle découvre le corps.

Le principe

Le jeu est assez linéaire en soi, même s'il vous laisse une certaine liberté de bouger, de découverte et d'exploration. Les choses se mettent en place petit à petit, vous suivez l'histoire avec Giulia, les étapes s'enchaînent bien, le rythme est parfait. Afin de mieux nous plonger dans l'univers, la vue à la première personne est de mise, nous sommes Giulia ! Et les dialogues sont gardés en italien mais sont sous-titrés, après tout, nous nous trouvons en Toscane, et ça permet une meilleure immersion sans gêner la compréhension - jusqu'à traduire la moindre chose lisible dans les décors. Toute la découverte se fait graduellement et les cinématiques s'intègrent bien à notre progression. Vous comprendrez l'histoire en même temps que Giulia, la suivrez dans ses doutes et ses constatations. Vous aurez à faire face à des énigmes parfois simples, parfois tordues, mais toujours réalisables avec une bonne concentration. La narration est sombre, elle joue avec vos nerfs et votre mental tout du long ; votre enquête vous mène dans divers endroits et votre meilleur ami est l'appareil photo, ne l'oubliez pas !

La photo des deux sœurs jumelles sur la table de chevet.

Pour qui ?

Martha is Dead s'adresse avant tout à un public mature, il met en alerte vos sens, il trouble psychologiquement par des actes perturbant que vous ne pouvez pas éviter. Vous aurez à jouer plusieurs heures dans un jeu qui jouera lui-même avec vos nerfs, vous êtes prévenu. Il reste un jeu censuré, difficile de ne pas se sentir bouleversé ou confus lorsqu'on mutile le visage de sa sœur notamment, et ceci n'est qu'un exemple.

Martha repose en paix dans son cercueil.

Le studio

Le jeu est un des bébés sortis tout droit de LKA - pour celles et ceux qui ne les connaissent pas encore très bien, ce studio aime jouer sur les troubles, le mental, les choix moraux. Ce sont des thématiques chères à leurs jeux (yeux ?). Ils avaient sorti en février 2016 The Town of Light, très bon opus aussi, qui était déjà dans la veine et les prémices de ce qu'on a pour Martha is Dead. Ils sont maîtres dans les thrillers horrifiques et psychologiques, ils assument leur place dans ce domaine et ils le font très bien, puisqu'eux-mêmes n'hésitent pas à s'autocensurer.

Des cinématiques fluides comme si on était vraiment Giulia.

L'anecdote

Même si le script du jeu se poursuit, on fait face à des dilemmes moraux durant le jeu qui bousculent vos codes et vos pensées. Pour exemple, dois-je aider les partisans ou aider le papa, général nazi ? La famille ? ou la raison ? Cette confrontation avec moi-même m'a rendue encore plus amoureuse du jeu !
Les Plus
  • Une immersion totale avec des graphismes superbes
  • Une histoire qui accroche jusqu'à la fin, sans lassitude
  • Les énigmes sont satisfaisantes à faire
  • Une bande-son incroyable, entre l'ambiance (oiseaux/campagne) et la musique (dont une reprise de Bella Ciao)
  • La promesse horrifique et mentale est tenue
Les Moins
  • La conclusion du jeu, qui fait sourire mais décevante
  • Une jouabilité pas trop difficile mais lourde, avec un vélo parfois dur à utiliser au point où j'ai presque tout fait à pied
  • L'appareil photo et le développement photo, un plaisir au début, une corvée très vite
  • Des bugs parfois dans l'affichage
Résultat

Martha is Dead est une réussite. Plongés aussitôt dans l'ambiance, on ne se lasse pas des graphismes et des plans de vue, la Toscane semble si accueillante et belle, la musique rajoute un petit plus à ce coin qui paraît si paisible... L'histoire du jeu nous happe, on veut aller plus loin, on veut comprendre, on cherche en même temps que le personnage ; les énigmes sont tantôt simples tantôt tordues, la logique est de mise. Quant à la partie horreur, rien à redire, le mystère est là : « qu'est-il arrivé à Martha ? » On nous a promis de l'horreur psychologique, on en a et on a été prévenus. Le seul bémol que je retiens, c'est un gameplay parfois lourd ; l'appareil photo et le développement des photos sont les atouts du jeu et pourtant ils deviennent vite une corvée et font baisser le rythme à certains moments. Mais un jeu unique, beau, vraiment effrayant, c'est à faire !

À propos de l'auteur

Me présenter ? ouf... dur... Passionnée de musique avant tout, mon envie de partager mes passions, mes envies et mes délires est venue très vite. Le jeu vidéo était à la base une activité regardée puis avec le covid une activité tout court. Je me suis trouvée un univers qui rejoint mes passions et mon envie de découverte. Me filez pas un jeu : je le termine !
Mes jeux favoris : TOUS, sauf le sport, les bagnioles et les jeux genre seconde guerre, call of et fortnite !

Ses derniers articles :