The Forgotten City

30 juil. 2021

Une cité inoubliable

Testé par sur
Aussi disponible sur
4

Au départ fruit d'un mod de The Elder Scrolls V : Skyrim notamment récompensé, The Forgotten City s'adapte finalement en format standalone. Nick Pearce s'est accompagné de deux autres développeurs pour former Modern Storyteller afin d'offrir sa vision rêvée de son univers. Un pari ambitieux qui aura duré 4 ans pour finalement accoucher du jeu.

L'histoire

Après vous être mystérieusement réveillé sur la berge d'une rivière, vous découvrez de vastes ruines troglodytes qui vous mènent à travers le temps. Propulsé dans le passé, vous allez découvrir une cité romaine régie par un unique code, la Règle d'Or : la communauté sera punie par les crimes de l'individu. C'est dans un entremêlement de références historiques, de voyages dans le temps et de questionnements philosophiques que vous allez vous plonger dans une aventure particulièrement dense.

L'univers de The Forgotten City vous plonge au cœur des mythes romains - et plus si affinité - avec un respect rare dans sa retranscription. D'un aspect baroque, en offrant une architecture d'une précision remarquable pour ses ambitions, la direction artistique s'en trouve finement réalisée, qui bien que reposant sur une esthétique photoréaliste plutôt classique sait garder sa singularité. L'intention de respect reposant sur l'aide d'historiens spécialisés à la consultance. Ces bases qui rendent ce monde palpable sont doublées par une profondeur de scénario qui tend à vous faire croire que ce lieu a bel et bien existé. Malgré quelques incohérences minimes, l'écriture a quelque chose de très touchant et presque cinématographique dans son enrobage de mise en scène, qui s'en trouve plutôt réussie. Son aura de mystère pousse à une forte immersion, et à une intrigue rapidement accrocheuse. C'est avec une certaine intelligence que The Forgotten City vient poser des questionnements philosophiques qui viennent rythmer les événements, en vous remettant parfois à votre place lorsque vient le moment d'apposer un jugement sur cette antique civilisation.

Bienvenue en ville !

Le principe

De son ascendance de mod amateur sur Skyrim - du même nom -, The Forgotten City garde un esprit Elder Scrollesque dans sa façon de jouer, d'explorer ou de communiquer avec les personnages rencontrés. Évidemment, il n'est pas question de copie conforme. Mais tout joueur du RPG de Bethesda trouve rapidement ses repères. Sur son fond historique et fantastique, le tout à travers des voyages dans le temps, Modern Storyteller propose un véritable jeu d'enquête et d'aventure. À vous d'explorer, d'analyser l'environnement et de questionner les habitants pour démêler l'intrigue qui vous est posée dès le départ par le magistrat de la ville : si vous avez été appelé en ce lieu, c'est pour une bonne raison. En effet, quelqu'un va enfreindre la Règle d'Or, et c'est à vous de trouver le - futur ? - coupable. Les découvertes offrent de grands moments de jeu, renversant parfois ce que vous pensiez connaître.

Le tout repose principalement sur les dialogues et la narration environnementale. Des indices sont laissés çà et là pour vous permettre d'avancer dans votre quête. Bien que l'échec soit inévitable, celui-ci vous permet de retourner dans le temps, au début de la journée. C'est donc un terrain de jeu qui s'offre à vous, en vous proposant de choisir une morale différente lors de vos diverses actions, ouvrant un nouveau champ des possibles. Cet aspect de presque die and retry est une des règles au cœur du gameplay, puisque incontournable. Celle-ci vous permet en plus de vous rendre compte de la multiplicité des fins possibles au jeu. Son rythme très calme s'en trouve bousculé aux premiers combats, avec une petite montée d'adrénaline. Certes, ceux-ci ne sont pas très évolués - bien que proposant une légère résolution alternative par l'environnement - mais leur rareté intensifie leur dangerosité.

Le Grand Manitou, celui qui contrôle la baraque.

Pour qui ?

The Elder Scrolls V : Skyrim, The Legend of Zelda : Majora's Mask, Outer Wilds. Tant de références qui vous viennent potentiellement à l'esprit lorsque vous jouez à The Forgotten City. Si vous êtes amateur d'enquête et de narration forte, c'est peut-être l'aventure qu'il vous faut. La progression reposant sur la connaissance et les échanges verbaux, voilà une expérience de près de 10 heures assez singulière et qui vaut le coup d'être vécue.

Un ville au passé lourd.

L'anecdote

Extrêmement touché par Outer Wilds, j'ai pu revivre à travers The Forgotten City une expérience quasi similaire, bien que reposant sur des mécaniques différentes mais toujours avec cette base de boucle temporelle. Voici un exemple de game design par la connaissance qui vous offre une expérience unique à sa découverte, mais qui évidemment ne se retrouvera plus forcément pas la suite. C'est un sentiment qui déclenche une presque osmose entre votre personnage et vous-même, au cœur de l'aventure. J'ai eu l'impression de faire partie de cet univers.
Les Plus
  • Une retranscription excellente de la Rome antique
  • Un monde palpable et profond
  • Une qualité d'écriture d'une qualité rare
  • Un gameplay simple qui sait offrir ce qu'il faut
  • L'engagement émotionnel
Les Moins
  • Quelques incohérences, comme tout œuvre reposant sur le voyage dans le temps
  • Ne peut se faire qu'une seule fin, à moins de pouvoir s'effacer la mémoire
Résultat

The Forgotten City, c'est un engagement émotionnel réussi. Une aventure de seulement 10 heures, mais qui pourtant vous pousse dans une enquête profonde. À travers ses remises en question et ses échanges philosophiques, Modern Storyteller porte un recul sur notre société face à d'autres. Ce mod à succès a su transformer l'essai en s'adaptant en jeu à part entière.