Conan Exiles

23 juin 2018
Testé par sur
Disponible sur
3
  • Éditeur KOCH Media
  • Développeur Funcom
  • Sortie initiale 8 mai 2018
  • Genre Action

Je dis patiente Maître

La patience, c'est l'élément le plus important pour pouvoir apprécier au mieux Conan Exiles. L'univers est plutôt réussi avec sa carte conséquente, les différentes régions à visiter et les environnements proposés. La partie survie est honorable, celle du craft s'en tire avec les lauriers. Même l'exploration est une réussite. Mais voilà, entre les différents serveurs plus ou moins vides, voire abandonnés et les temps de construction nécessaires à une bonne partie, commencer un nouveau périple est un risque chronophage non sans conséquence. Vous pourriez bien être dégoutté avant même d'avoir vraiment joué.

Par Crom, rarement la vie de guerrier cimmérien n'avait été aussi agitée, à part peut-être en 1982. Mais les prêtres de Funcom ont fini leur rituel d'invocation après une grosse année d'early access. Conan Exiles arrive enfin dans nos vertes prairies. Mais à personne en ce monde vous ne devez vous fier, personne sauf votre épée !

L'histoire

Inspiré de l'œuvre littéraire de Robert E.Howard, Conan Exiles vous plonge dans le monde de Conan dans la peau d'un exilé. Décrucifié par Conan en personne, préférant vous laisser mourir par une arme plutôt que par la soif ou les oiseaux, vous voilà lâché en slip en plein désert. Une nouvelle occasion s'offre à vous de survivre, de conquérir et de dominer les terres sauvages. Et dans le monde de Conan, tout n'est que barbarie.

Avec un monde ouvert riche qui offre différents paysages tels que le désert au sud, la forêt tropicale ou les montagnes glacées au nord, l'open-world proposé par Funcom est immense et permet de longues promenades. Si la technique n'est pas forcément à la hauteur des différents AAA déjà paru sur cette génération de machines, il faut tout de même saluer le travail réalisé. Les décors proposés sont cohérents, les transitions bien trouvées et les effets de l'environnement sur votre personnage très importants.

Les différents environnements proposés sont corrects.

Le principe

Conan Exiles se déroule sur deux axes : la survie et l'aventure. La survie est le premier élément et donc le premier temps de jeu. Après avoir pris le contrôle de votre personnage, créé par vos petites mains, vous vous mettez en quête d'une source d'eau potable, de nourriture, de branches et de fibres. L'outil de construction vous permet alors d'établir votre premier petit campement qui vous servira de refuge et de point de réapparition pour vos premières expéditions. Car une fois installé sur votre paillasse, il va vous falloir trouver de nombreux matériaux pour espérer évoluer, ce qui va vous demander beaucoup de temps. Outre la pierre et les peaux qui serviront pour vos premiers équipements, le fer, le cuir, le souffre, le charbon et toute une liste de matériaux vont vous être indispensables pour bâtir, concevoir ou assembler. Les épées, les haches ou encore les arcs se déclinent dans différents modèles qui varient en fonction des plans trouvés en exploration. Mais plus vous montez en qualité de craft, plus la quantité de matériaux demandée est affolante, voire inquiétante. Et s'il n'y avait que la quantité : certains matériaux rares sont gardés par des tribus agressives et nécessitent d'être travaillés dans un volcan. Autant dire mission impossible en solo, sauf si vous y passez une vie. Et c'est d'ailleurs un très bon point pour le jeu avec une diversité de craft impressionnante malgré un léger manque d'ergonomie des menus.

Et une fois doté d'un équipement à peu près correct, vous pouvez vous lancer dans la seconde phase du jeu : l'aventure. En plus des petits groupes de PNJ hostiles égarés et des animaux sauvages, vous trouvez sur la carte des gros campements mais aussi des donjons qui vous amènent de nouvelles recettes et de précieux trésors. S'aventurer dans ces donjons nécessite un équipement adapté, puisque bien souvent, en plus des énigmes classiques, vous affrontez un monstre légendaire, de préférence gigantesque et hostile à souhait. Par exemple, pour le donjon des égouts, vous devez tuer un ennemi sur la stèle de sacrifice pour entrer dans le donjon, puis activer des cibles avec un arc pour faire monter ou baisser le niveau de l'eau et enfin affronter un serpent géant qui crache du venin. Sans être extraordinaire, les différents donjons sont tous agréables à parcourir et complètement cohérents avec l'univers.

Voilà un serveur abandonné au bout de 5 heures de jeu... Plus rien à y faire.

Le multi

Conan était parti en périple avec Subotaï et Valéria, dans Conan Exiles vous devez envisager cette solution. Non pas que le jeu soit inaccessible en solo, mais clairement, il a été pensé pour être fait à plusieurs. Déjà, cela permet de minimiser les temps de collecte de ressources et de construction. Et c'est un élément primordial quand vous devez bâtir un fort ou une cité à défendre. Cela facilite aussi l'exploration laissant les animaux et les camps de réfugiés démunis face à vos assauts groupés. Mais cela ouvre aussi tout un pan du jeu tel que le système dit de purge, qui verra vos constructions subir les assauts de nombreux PNJ en fonction de votre niveau et du nombre d'alliés. Les serveurs sont assez nombreux et finalement qu'importe l'avancée de votre construction puisque vous la retrouverez le soir (enfin sauf si quelqu'un l'a pillée).

En PVP, les choses moins drôles commencent. Pourtant, l'idée était bonne. En plus des difficultés proposées de base par le jeu (animaux, réfugiés, etc), vous craignez n'importe quel autre joueur qui croisera votre route. Vous apparaissez aléatoirement sur la carte et c'est parti pour la construction de votre place forte. De l'entraide provisoire aux attaques mesquines, les stratégies évoluent et bougent en fonction des joueurs rencontrés. Enfin ça, c'est le monde parfait. La réalité est un peu différente. Vous devez choisir de vous connecter à un serveur avec une limite à quarante joueurs. Et déjà, il faut tomber sur un serveur "actif". En effet, rien ne vous garantit que les autres joueurs ne vont pas partir du serveur ou pire, abandonner au bout de quatre heures sans jamais y remettre les pieds. Et si vous avez la chance de tomber sur un serveur regroupant des joueurs de qualité, la différence d'heure de connexion vous plonge dans une rage ignoble. Vous vous faites piller et attaquer pendant votre absence et hormis constater les dégâts, vous ne pourrez pas faire grand-chose.

La natation et l'escalade sont d'excellents moyens pour fuir un combat.

Pour qui ?

Conan Exiles n'est pas un excellent jeu de survie ni un jeu d'aventure extraordinaire mais il combine ces deux éléments d'une bien belle façon. Si l'univers romanesque est bien retranscrit, la qualité de finition laisse parfois à désirer. Ce qui n'est pas réellement une gêne aux vues des possibilités offertes que ce soit en exploration ou en construction. Le plus gros défaut du jeu vient sans doute alors du temps de collecte et de confection par rapport à la vitesse d'usure : parfois vous évitez un endroit juste pour ne pas abîmer votre belle épée qui vous a demandé dix heures de jeu. Dommage !

Les possibilités de craft sont vraiment très nombreuses.

L'anecdote

Conan Exiles est un jeu très complet qui permet de convertir des PNJ pour en faire des esclaves. Si ces pauvres bougres ont survécu à cet enfer sur terre, pourquoi ne pas les maltraiter un peu. Quand vous avez trouvé une cible qui vous convient en fonction de son métier, vous l'affrontez, l'assommez, le ligotez et le traînez jusqu'à chez vous pour le convertir. Enfin le convertir, c'est vite dit, il faut en fait lui faire passer plusieurs jours sur une roue de torture. Une fois convertis, les PNJ viennent peupler vos baraquements, enfin plus particulièrement vos ateliers. En fonction du niveau de votre esclave, les besoins en matériaux ou en temps son diminués. De quoi passer tout un village sous vos ordres pour gagner en temps et ressources ou pour vous former une petite armée. Je souligne au passage que l'IA des alliés est à la ramasse par moment.
Les Plus
  • L'invocation de divinités gigantesques
  • Les combats de Purge
  • Les possibilités d'assemblage disponibles
  • Le monde de Conan bien retranscrit
Les Moins
  • Pas toujours très beau par moment
  • Le temps nécessaire pour crafter un nouvel objet par rapport à son usure
  • Les serveurs PVP - PVE désespérément vides ou pleins