How to Survive 2

08 mars 2017
Testé par sur
Disponible sur
3
  • Éditeur 505 Games
  • Développeur EKO Software
  • Sortie initiale 29 octobre 2015
  • Genres Action, Aventure, Rôle

La survie avant tout

En plus d'être bien meilleur que son aîné, How to Survive 2 se révèle être une bonne surprise. Mieux pensé en terme de gameplay et de difficulté, ce jeu de survie vous propose une expérience stressante tout en vous offrant un vrai défi en solo. Plus que de prolonger le jeu, le multijoueur permet de bonifie votre expérience. How to Survive 2 est d'ailleurs intégralement pensé pour que vous puissiez être rejoint à tout moment par un ami chez vous. Vous avez la possibilité de faire cet exercice en ligne, mais il est assez difficile de trouver un joueur s'il n'est pas dans vos contacts. Malgré ses petits défauts, et disponible à petit prix, How to Survive 2 semble promis à un bel avenir.

Eko Software vous propose de découvrir la suite d'un jeu au succès mitigé qui avait vu sa distribution augmentée grâce au programme Gold du Xbox Live. Après une longue période d'early access sur PC, How to Survive 2 débarque sur consoles avec le soutien de 505 Games. Ressortez vos tournevis et votre scotch, il va falloir crafter !

L'histoire

Nous n'allons pas vous mentir, How to Survive 2 a un scénario anecdotique, mais il sert de base pour vos premières constructions et vos premiers résultats d'artisanats. Vous êtes un survivant de l'apocalypse zombie (qui avait touché une île dans How to Survive : Storm Warning Edition). Alors que vous combattez pour votre survie, vous entendez l'appel d'un dénommé Kovac, un personnage qui apparait dans le premier volet. Suite à cet appel, vous voila homme de main pour tous les survivants. À vous de tirer votre épingle du jeu.

C'est léger mais ce n'est clairement pas l'objectif recherché puisque ici tout ce qui importe, c'est votre survie, une bonne dose de fun et de l'hémoglobine par bidon. L'ambiance sonore et visuelle appuie parfaitement le style du jeu. La musique devient particulièrement stressante dès que vous êtes repéré par une horde. Enfin, sachez que la présence d'un cycle jour/nuit fini parfaitement de rythmer vos péripéties cauchemardesques.

Le coffre est le premier bâtiment disponible mais aussi le plus utile.

Le principe

How to Survive 2 est un survival en vue du dessus. Vous devez gérer la survie de votre personnage en le nourrissant et en lui aménageant une jolie petite base. Pour schématiser, le monde est découpé en deux parties : d'un côté un monde ouvert ou vous établissez votre camp, de l'autre une multitude de petites cartes où vous effectuer les missions. Équipé d'armes de fortunes, dont l'arc est la pièce maîtresse pour faciliter votre infiltration, vous allez barouder à travers divers villes de Louisiane.

Commençons par les missions. Elles peuvent être effectuées à la demande de divers PNJ en fonction de votre niveau. Une fois acceptée, vous partez dans une région déterminée pour réaliser ce qui vous est demandé. Comme dans tout bon jeu d'exploration, vos gains en fouillant chaque recoin sont quasiment plus importants que ceux de la réussite de la mission. En vous rendant dans divers lieux comme des villes ou des fermes, vous récupérez les ingrédients nécessaires à vos prochaines créations ainsi que des biens consommables utiles à votre alimentation. Toutes ces missions s'avèrent pourtant bien vite redondante en solo, surtout à cause de la récupération d'éléments de décors d'une carte à l'autre. Notez que cela vous permet de récupérer bon nombre de points d'expérience, pour gagner en niveau ou pour améliorer vos capacités. Bien entendu, vous devrez retourner dans les missions déjà terminées pour obtenir à nouveau de précieux objets.

De retour sur la carte en monde ouvert, vous pouvez utiliser tout ce que vous avez obtenu durant les missions. Pour commencer, vous allez devoir établir un campement sûr pour ne pas être attaqué par les zombis sur la carte. Pour le faire monter en niveau et ainsi débloquer de nouveaux bâtiments, vous pouvez investir de l'expérience dans ce camp. Mais voilà, plus votre niveau de camps monte et plus les zombis autour vont se concentrer et devenir plus fort. Heureusement, parmi les bâtiments disponibles, vous trouvez une armurerie pour y créer de nouvelles armes et ainsi augmenter votre potentiel de destruction. À vous aussi de poser des fortifications et des pièges histoire de rendre votre camp imprenable. Mais voilà, la soif et la faim vous guettent et le retour dans les missions pour espérer dénicher de précieux consommables se fait vite ressentir. Un cercle vertueux de survie se met alors rapidement en place, encore plus si vous n'êtes pas seul. L'ensemble forme un univers cohérent et prenant, pour vous permettre de vivre votre survie comme vous le souhaitez.

Il faut consulter la carte très souvent, quitte à la laisser apparente sur un coin de l'écran.

Le multi

Si vous l'expérience solo vous a plu, attendez de faire How to Survive 2 à quatre en local ou en ligne. Le jeu ne change pas mais vous demande alors de vous coordonner. Quelle que soit la partie rejointe, vous commencez par défendre le camp ou jouer les divers missions avec un niveau de difficulté plus élevé. Les gains sont bien sûr partageable les gains pour que tout le monde puisse profiter au maximum de l'exploration. Si ce mode de jeu n'est pas obligatoire, il bonifie grandement l'expérience solo, si vous jouez à plusieurs.

Les décors sont réussis, que ce soit en ville ou à la campagne.

Pour qui ?

Avec son côté accessible, son esprit coopératif et son prix abordable, How to Survive 2 a de quoi séduire un large public. Acceptant jusqu'à quatre joueurs en local ou en ligne, jonglant entre fun et réalisme, tout une catégorie de la population y trouvera son compte sans problème. Hormis si vous êtes allergique au genre ou à l'artisanat, il n'y a aucune raison de vous en priver.

Tous les zombis ont des caractéristiques différentes. Celui-ci explose par exemple.

L'anecdote

How to Survive 2 vous propose différentes armes pour aller au bout de votre survie. Avec votre arc, vous pouvez quasiment aller au bout de l'aventure. En effet, celui-ci est facilement améliorable, en plus d'être l'arme la plus discrète du jeu. C'est d'ailleurs ce qui rend cette arme si utile tout au long de l'aventure. Vous gagnez même en vitesse de rechargement par rapport à un fusil et vous enchaînez les tirs à la tête sans trop de difficulté. Enfin, sachez que vous pouvez ramasser toutes les flèches que vous avez tiré afin de limiter le stock de flèches dans votre inventaire. Et ces caractéristiques me furent très utiles durant ma période de survie.
Les Plus
  • Le système de loot et de craft
  • Une difficulté évolutive si vous faites attention à la répartition de vos points d'expériences
  • La possibilité de créer votre zone de sécurité avec des bâtiments
  • Une jouabilité et une difficulté facilement accessibles
  • Des zombies variés
  • De nombreuses missions pour vous occuper
Les Moins
  • Un manque de lisibilité dans les décors
  • Les décors répétitifs
  • La monté en puissance des zombies par à-coup
  • Pas vraiment très joli