En attendant World of Warcraft : The Burning Crusade

08 août 2006
Rédigé par
Prévu sur

Avec presque 7 millions d'accros à World of Warcraft et deux ans de préparation, Blizzard est attendu au tournant. Prévu pour fin 2006, l’extension World of Warcraft : The Burning Crusade apporte son lot de nouveautés, mais également de déceptions. Petit compte-rendu de la présentation officielle par Franck Pearce, co-fondateur de Blizzard.

Luxe, calme et volupté.

Deux nouvelles races à contrôler

L’élément clé de cette extension réside dans l’annonce de deux nouvelles races. L’Alliance se voit renforcée par les Draeneï, tandis que les Elfes de Sang rejoignent la Horde. L’occasion pour Blizzard d’arranger un peu l’histoire mais aussi de chambouler les classes : la Horde donne ainsi accès aux paladins et l’Alliance aux chamans. Si l’équilibre des classes est apporté comme première réponse aux interrogations que cet arrangement suscite, la véritable explication de Franck Pearce - vice-président de Blizzard et chargé du développement du titre - reste de faire évoluer ces deux classes de façon unique, l’arrivée de The Burning Crusade étant le moment idéal pour l’opérer. Mais le désir des joueurs portait davantage sur l’arrivée de nouvelles classes, ce qui n’est vraisemblablement pas au programme pour l’instant chez Blizzard.

Franck Pearce (à droite) répondant à la presse.

Une terre nouvelle à explorer

Autre point important, l’ajout d’un nouveau monde, l’Outreterre. Peu d’informations ont filtré à son sujet, si ce n’est que l’espace qu’il représente est équivalent à tout autre continent. Pour le côté historique, l'Outreterre formait autrefois la planète Draenor, d'où viennent les Draeneis, ce qui explique ce choix. Avec son lot de nouveaux donjons, c’est un nouvel espace vierge qui s’ouvre aux joueurs en mal de défrichage. Toujours en Outreterre, qui accueille une faune plutôt variée, vous pourrez vous déplacer sur le dos d’un drake du néant. Ces montures volantes sont idéales pour rejoindre des zones accessibles uniquement par les airs qui composent ce continent, parsemé de morceaux de terre plutôt... volatiles.

Il est temps de briser la glace.

Des quêtes inédites à achever

En sus de ces incroyables nouveautés, il vous faudra compter sur des batailles du passé accessible grâce aux Grottes du temps, une faible nouvelle limite de niveau - désormais jusqu’à 70 - mais surtout des objets sertissables et l’apparition de la joaillerie. Nouveau métier non négligeable, le joaillier ravira artisans et combattants par sa capacité d'ajouter des pouvoirs aux armes. Au final, un ensemble mitigé pour The Burning Crusade, donc, que Franck Pearce présente comme un accouchement difficile, surtout au regard du nombre d’abonnés qui dépasse de loin toutes les estimations que Blizzard avait pu imaginer. Mais bonne nouvelle pour le futur, Pearce n’exclut pas que les extensions arrivent à un rythme plus soutenu, avec des nouveautés plus proches des attentes actuelles des joueurs... En attendant, il est temps d’enfourcher un drake du néant et voler vers de nouvelles quêtes.