LEGO le seigneur des anneaux: 50% plaisant

16 avr. 2013

Écrit par

Après avoir déversé mon venin sur certains manquements de LEGO Harry Potter : Years 5 - 7, j'ai tout de même tenté l'aventure de Tolkien revu avec des briquettes. LEGO Lord of the Rings a pour lui beaucoup de choses qui manquaient à l'autre épisode adapté du cinéma. Déjà, il est beau pour un jeu Légo. Quel régal de se balader dans la comté avec cette petite bruine. Ensuite parce que l'univers ouvert est gigantesque. Les voix de doublages ont été en partie reprises. La forge, les quêtes, les poneys, le précieux... Que du bon.

Vous m'avez trouvé très positif ? Ne vous inquiétez pas ce n'était que passager. Après avoir terminé l'histoire et quelques quêtes "accessibles", nous nous sommes lancés à la poursuite du 100%, et c'est là que le bas blesse.

Pourquoi 50% plaisant ? Parce que le plaisir prend fin quand les 50% du jeu sont atteints. Le nombre de bugs augmente inexplicablement avant d'atteindre son sommet vers 90%. Des détails : Les personnages disparaissent derrière les buissons et tombent dans des trous sans fonds. Il est arrivé que les personnages restent aussi bloqués entre 2 feuilles sans pouvoir avancer. Les scénarios, quand vous recommencez les histoires, se bloquent inexplicablement et les événements ne se déclenchent pas. Certaines phases de sauts se transforment en calvaire car la caméra se place étrangement derrière un rocher. Toute une succession de bugs, qui vont jusqu'à nécessiter le reset de la console.

Enfin, pourquoi ne pas avoir mis à disposition des chevaux, poneys ou autres Ouarg à disposition ? Enfin voilà, LEGO Lord of the Rings est un bon jeu à partir du moment ou vous ne voulez pas le finir à 100%.

À propos de l'auteur

Si kharg était un jeu vidéo, il serait sans doute un jeu de rôle, un peu long au démarrage, rébarbatif dans tous ces abords et surtout où il faudrait chercher dans tous les coins pour trouver les trucs sympas. Un peu à l'image de Final Fantasy VII en réalité.

Ses derniers articles :