Pleins feux sur Dead or Alive 4

28 nov. 2005

Écrit par

Dead or Alive 4 fait partie du line-up de sortie de la X360, et c'est tant mieux. Nous avons eu le plaisir de le tenir en main dans sa version preview : il ne lui manquait pas grand chose pour être opérationnel.

Grand concurrent de la série des Tekken sur Playsation, la saga Dead or Alive est devenue la figure de proue de la Xbox dans les jeux de combats. Dead or Alive 4 ne déroge pas à la règle : ce qui frappe avant même de commencer à se taper dessus, c'est la réalisation graphique. Une claque, au même titre que Project Gotham Racing 3. C'est bien simple, on croirait avoir une borne d'arcade dans son salon. Les décors sont terriblement bien animés, les détails sont extrêmement fins, à un tel point que l'on apprécie davantage de jouer avec un combattant féminin. Allez comprendre pourquoi.

Les arènes de Dead or Alive 4 sont assez bien conçues : sans fin apparente, elles jouissent d'une forte interactivité, autorisant les deux combattants à sortir des limites classiques d'un ring. Ainsi, dans les somptueux jardins, on peut se battre sur le pont de pierre, mais aussi en tomber... et continuer le match dans la rivière, avec de l'eau jusqu'aux genoux. Dans d'autres environnements, les bâtiments sont ouverts ; commencer un match dans la rue et le finir dans un casino, c'est tout de même original. Cependant l'exploration n'est pas libre et dépend fortement des coups portés à l'ennemi ; une défenestration dans les règles de l'art n'est possible que sur un coup long. Mais rassurez-vous, on se balade bien assez pour profiter des nombreuses variations des environnements.

Même si le solo répond au classique tournoi, notre préférence s'est spontanément portée vers le mode versus, qui s'est révélé bien plus prenant. En effet, une fois la compétition engagée, plus moyen de lâcher le pad. Qui a dit que les petites tenues des combattantes étaient nos seules motivations ?