Cet été, n'oubliez pas votre bouée

15 juin 2005

Écrit par

[Dunes de sable]

    Tom Cassidy : C'est quoi ton nom déjà ?
    Christine 'Chrissie' Watkins : Chrissie !
    Tom : Et qu'est-ce qu'on fait maintenant ?
    Christine : [en courant dans l'eau] Bain de minuit !
    Tom : [titubant] Je tombe, je tombe pas ? Je suis pas saoul ! Je tombe ! Attend moi, j'arrive ! Je suis sur le point d'arriver ! Attend ! Je peux nager - il faut juste que j'arrive à marcher et à me dessaper...
[Il tombe sur le sable]
    Christine : Allez, viens dans l'eau !
[Elle nage]
    Christine  : Elle est super bonne. C'est facile.
[Elle nage encore]
    Christine  : Oh ! Mon dieu aidez moi ! Au secours ! Argh ! Au secours !
[L'attaque du requin commence]
    Tom : J'arrive... J'arrive...
[Il commence à s'assoupir]
    Christine : Il m'attaque ! Il m'attaque ! Oh mon dieu ! Aidez moi ! Au secours !
[Elle disparaît sous l'eau]

Les cinéphiles - et sûrement les autres - auront bien entendu reconnu l'une des scènes cultes de Jaws (Les Dents de la Mer en Français). L'adaptation en jeu vidéo du film de Spielberg, intitulée Jaws Unleashed, débarque prochainement sur Xbox, PS2 et PC. Elle proposera au joueur d'incarner un Grand Requin Blanc qui en a marre de se taper de vulgaires tortues de mer à chaque repas. Il va donc semer une belle pagaille dans une station balnéaire en devenir qui n'avait vraiment pas besoin de ce genre de publicité.

Au programme, une dizaine d'environnements tirés du film, une variété de mouvements aériens qui promet un éventail d'attaques conséquent (oui, un requin ça vole maintenant), un moteur physique qui permettra des démembrements en plus de "25 points de découpage" (ce qui laisse supposer une mise en charpie des pauvres nageurs très détaillée), plusieurs types de missions (destruction en temps limité, chasse, etc.), une non-linéarité dans la progression (missions à remplir dans l'ordre souhaité et possibilité de se balader tranquillement sur la carte), des arènes de combats pour affronter des bateaux, des orques, etc., sans oublier tout un tas d'autres réjouissances que les serial killers à ailerons devraient apprécier.