Un génie d'enfer en interview

29 sept. 2003

Écrit par

Maintenant qu'ils viennent d'accoucher de Republic : The Revolution (la gestation a été longue et le résultat pas forcément à la hauteur des ambitions avancées), les petits gars d'Elixir peuvent se concentrer sur leur prochain jeu : Evil Genius. Ce mélange de Dungeon Keeper et No One Lives Forever se place d'emblée comme le plus hilarant des STR. Mais vu le sérieux du genre, ce n'est pas bien difficile.

Le site Boomtown a eu l'occasion de discuter avec le producteur d'Evil Genius. Cet entretien distille quelques infos sympathiques sur ce jeu dont l'ambiance s'inspire directement des clichés Bondiens sur l'espionnage et de l'humour archi lourd mais tellement bon d'Austin Powers. La tâche du joueur consiste à devenir un super vilain dans les sixties, statut conditionné par le nombre des méfaits qu'il commettra (kidnapper des scientifiques, dérober des technologies militaires, etc.). Pour ce faire, il dispose d'une équipe de malfrats aux compétences diverses qu'il va devoir entraîner pour les faire progresser. Mais pour découvrir tout ça, il va falloir patienter puisqu'Evil Genius n'est prévu que pour l'automne 2004.