Styx : Master of Shadows

20 oct. 2014
Testé par sur
Disponible sur
4

Le seul gobelin plus grand que ses concurrents

Styx : Master of Shadows est un excellent jeu d'infiltration. Les développeurs offrent aux joueurs la possibilité de s'adonner au genre tel qu'il devrait être. Il bénéficie d'une rejouabilité énorme tant il y a de chemins possibles à emprunter. Il s'agit bien là d'un must-have de cette fin d'année, d'autant plus qu'il est proposé à un prix très abordable.

Ah les jeux d'infiltrations. Le joueur commence, le pad en main, il est méticuleux, il recommence plusieurs fois pour réaliser une session parfaite sans qu'aucun garde ne l'ait vu. Et puis il perd patience, déglingue tout le monde, fout un bordel monstre et finit le jeu rapidement. Voilà, ça c'était avant et ce n'était pas de l'infiltration. Laissez-nous vous présenter Styx : Master of Shadows.

L'histoire

Dans Styx : Master of Shadows vous incarnez donc Styx, le gobelin vicieux de Of Orcs and Men, développé également par Cyanide Studio sauf que l'histoire se passe avant sa rencontre avec Arkhail. Styx se trouve dans la Tour d'Akenash qui a été bâtie autour de l'Arbre-monde par un seul architecte désormais disparu. Seulement voilà, le gobelin, ce voleur invétéré, souhaite s'emparer du cœur de l'arbre afin de faire fortune. Mais même pour cet artiste de l'assassinat, tout ne se passe pas comme prévu.

Allez viens, tu vas voir tout ce qu'on peut faire !

Le principe

Styx : Master of Shadows est un jeu d'infiltration, mais attention pas comme définit plus haut dans l'introduction. Non. Il s'agit d'un véritable jeu d'infiltration, c'est à dire qu'il vous faut aller d'un point A à un point B sans vous faire repérer par les gardes car si c'est le cas, ils vont se mettre à vous chercher. Alors certes vous pouvez leur échapper en vous cachant ou en vous rendant invisible, mais s'ils se retrouvent face à vous, ce sera l'heure du duel. Et là en votre qualité de gobelin, vous n'aurez d'autre choix que de parer ou d'esquiver plusieurs fois avant de pouvoir assassiner votre victime. Mais s'ils sont plusieurs, ils vous attaqueront en même temps et là vous mourrez. Logique, ils sont humains et font deux fois votre taille. Ajoutez à cela les archers qui vous tirent dessus à vue et vos chances de survies dans un tel cas de figure s'amenuisent.

Mais pas de panique car il s'agit d'un jeu où la discrétion est de rigueur. Il vous faut donc jouer avec les ombres, avec les différents meubles présents dans les pièces, avec les rebords des balcons, bref avec l'environnement de la Tour d'Akenash. Ce qui fait la force de Styx : Master of Shadows, c'est sa grande diversité de chemins possibles. Vous n'avez pas qu'une seule possibilité, vous en avez plein qui se mélangent les unes aux autres. Pour mener à bien vos missions, il vous faut utiliser tout ce qui est à votre disposition, c'est à dire aussi bien l'environnement, votre équipement ou encore vos pouvoirs. Vous pouvez en effet devenir invisible, ou bien créer des clones pour faire diversion ou tuer vos ennemis.

Bien savoir utiliser vos clones est primordial.

Pour qui ?

Le titre est vraiment pensé comme un jeu d'infiltration, il vous est donc impossible de faire comme dans un Metal Gear en mettant le bazar un peu partout avec votre lance rocket et en vous allant comme une fleur. Le gameplay est très exigeant, Styx : Master of Shadows n'est donc pas à mettre entre toutes les mains. Certaines erreurs peuvent être fatales comme lorsque vous faites tomber un tabouret, les ennemis se retourneront directement pour aller voir. Il faut également être très patient car il est très punitif. En quelques coups vous êtes mort et vous recommencerez au début du secteur. Alors, quand aller jusqu'à un objectif peut parfois être assez long, mourir à une vingtaine de mètres de celui-ci pour s'avérer extrêmement frustrant!

Certains enemis ne peuvent être tuer qu'à l'aide de lustres.

L'anecdote

A première vue, Styx : Master of Shadows ne jouit pas d'un scénario très poussé. Mais c'est en avançant dans l'histoire qui démarre de manière très classique que vous vous rendez compte que les développeurs ont vraiment pensé à nous offrir de très bons rebondissements répartis un peu partout dans le jeu ce qui relance considérablement l'intérêt du jeu chaque fois au bon moment.
Les Plus
  • Des environnements qui paraissent énormes
  • La diversité des chemins
  • Pas de passage en force possible
  • Graphiquement inégal
  • Une rejouabilité énorme
Les Moins
  • L'IA pas toujours très maligne
  • Très voire trop punitif par moment