Tomodachi Life

16 juin 2014
Testé par sur
Disponible sur
3
  • Éditeur Nintendo
  • Développeur Nintendo
  • Sortie initiale 6 juin 2014
  • Genre Inclassable

Loft Story version Nintendo

Tomodachi Life n'est ni plus ni moins que l'équivalent vidéoludique de la TV-réalité. Pas de jugement de valeur ici mais un simple constat : l'effet est le même. On ne sait pas trop pourquoi on regarde/joue, mais toujours est-il que le principe reste accrocheur. Saluons toutefois la capacité de Nintendo - bien dissimulé derrière ses Miis et leur univers mignonnet - à faire passer des vessies pour des lanternes. D'autres s'y seraient essayés, certains auraient crié au jeu putassier. Le génie, en somme.

Qui a dit que Nintendo n'évoluait pas avec son temps ? Un peu comme Animal Crossing au début des années 2000, Tomodachi Life est un jeu concept, et une simulation de vie qui n'est pas sans rappeler, une fois de plus, la télé-réalité.

Le principe

Car un peu à l'instar de la TV-réalité, Tomodachi Life base son concept sur une sorte de vacuité voyeuriste. En terme de jeu, il est clair que l'expérience est limitée et se résume plus ou moins à prendre soin d'avatars (notamment en leur donnant de la nourriture préalablement achetée). En revanche (et contrairement à Animal Crossing), le but n'est pas tant de retranscrire une vision de la vie que de réellement observer des personnages interagir entre eux. L'intérêt de Tomodachi Life est parfaitement résumé par son titre, "La Vie des amis" : vous pouvez créez autant de Miis que vous le souhaitez, qu'ils soient fictifs ou qu'ils représentent des amis ou des célébrités. Le jeu de Nintendo s'apparente donc une version bon enfant des Sims, dans laquelle on pourrait observer une sorte de vie alternatif. Dans ce sens, cette vie virtuelle n'est ni plus ni moins qu'un monde parallèle dans lequel vous pouvez rencontrer Angelina Jolie, et où votre meilleur ami peut se marier avec votre copine... voire carrément avec votre mère. Effet trash garanti !

Tout l'intérêt voyeuriste de Tomodachi Life : voir les Miis vivre dans différents endroits.

Le multi

Tomodachi Life intègre logiquement des fonctionnalités StreetPass. Comme vous pouvez vous en douter, il s'agit ici d'échanger un Mii avec vos amis. Le Mii rencontré intègre alors votre ville pour un certain laps de temps, et en profitera pour écrire à son possesseur initial afin de lui raconter son séjour. Un point assez futile mais qui ajoute quand même un peu de vie à l'expérience de jeu.

Les activités sont tout de même limitées.

Pour qui ?

Tomodachi Life se destine aux joueurs adeptes de titres comme Les Sims ou Animal Crossing. Difficile, au fond, de parler de simulation de vie : en soi, la plupart des jeux simulent des vies et aventures. En revanche, ces jeux ont en commun l'absence de péripéties dignes de ce mot. Si, encore aujourd'hui, les exploits de Loana dans la piscine ont marqué un tournant dans votre vie, ou si vous êtes offusqué en voyant Nabilla se crêper le chignon avec une bimbo... Tomodachi Life est peut-être le jeu qu'il vous faut. D'ailleurs, une campagne de pub avec Nabilla aurait été un super coup marketing.

Ce petit test de personnalité permet de définir le caractère de vos Miis.

L'anecdote

Pour personnaliser vos Miis, Tomodachi Life vous permet de configurer leurs voix. Aux sonorités synthétiques, celles-ci finissent de conférer au titre une ambiance particulière, plus proche d'un épisode de X-Files que de la réalité. Notons enfin que le jeu permet de s'adonner à quelques défis plutôt simplistes, et notamment de la chanson en intégrant un groupe. Original et loufoque.
Les Plus
  • L'editeur de Mii et les tests de personnalité
  • Un OVNI typiquement japonais
  • Beaucoup d'objets à récolter pour les Mii
  • Addictif
Les Moins
  • Basé sur la vacuité (donc difficilement accessible)
  • On peut vite détester
  • Le concept mériterait surtout d'être développé dans une suite