Kirby : Triple Deluxe

17 juin 2014
Testé par sur
Disponible sur
4

Triple sourire ?

Loin de l'impression de fainéantise laissée par les derniers titres Nintendo, Kirby : Triple Deluxe est un jeu qui se renouvelle sans cesse. Finalement, le jeu fait ce que l'éditeur/constructeur a si bien appliqué pendant plus de deux décennies : une recette qui a fait ses preuves, mais en prenant soin d'y ajouter des éléments pour que celle-ci conserve sa saveur. Finalement, on ne demandait rien de plus qu'une bonne vieille recette intemporelle. Alors quand cette dernière est faite de sourires...

Tuons tout suspense. Kirby : Triple Deluxe est le jeu que nous attendions : depuis le mois de janvier, la 3DS a enchaîné les titres juste corrects mais ce Kirby, lui, sort du lot. Reste donc à voir pourquoi.

Le principe

Avec son mode Histoire (qui n'a d'histoire que le nom), Kirby : Triple Deluxe condense tout ce que vous êtes en droit d'attendre d'un jeu de la franchise, et plus particulièrement sur 3DS. Sans surprise, vous contrôlez toujours Kirby dans des niveaux mignonnets, en quête d'ennemis à gober afin de progresser en assimilant des pouvoirs (feu, glace, arc, épée, lance, roue, etc.). Jusque là, tout est normal. Et c'est justement ce qui fait plaisir : à contrario des dernières productions Nintendo, Kirby : Triple Deluxe maintient le standing de la série. Tout repose une fois de plus sur le ludisme, avec des mécaniques de jeu nombreuses et qui prêtent souvent à sourire. En fait, le jeu exploite parfaitement son support et joue judicieusement avec la profondeur de la 3D relief. Ainsi, cet épisode base son level design sur la présence d'étoiles Warp 3D. Derrière ce nom barbare se cache un concept on ne peut plus simple : les niveaux sont constitués de plusieurs plans, et sauter sur l'une de ces étoiles permet justement de se déplacer en profondeur. Si le principe est intéressant, c'est parce qu'il arrive de ne pas pouvoir faire marche arrière, ou de devoir anticiper les différents mécanismes afin de récolter des objets et trésors. Bien que le jeu soit assez simple (une habitude pour cette série), les bonus à récolter (gemmes solaires, porte-clefs, etc.) servent de carottes de choix pour le joueur, bien aidées, il faut l'avouer, par les sourires se multipliant au fil des niveaux.

En mode Meganova, Kirby peut absorber absolument tout. Sensations garanties.

Le multi

En plus de son mode Histoire, Kirby : Triple Deluxe propose deux modes annexes. Le premier consiste en un jeu de rythme avec le Roi DaDiDou. Assez anecdotique faute de contenu et de véritable classement, celui-ci n'est jouable qu'en solo. En revanche, un mode Combats est également présent, et propose d'affronter jusqu'à trois autres joueurs en local avec une seule cartouche. Ce mode annexe fait office de mini-Super Smash Bros., avec différentes transformations, quelques arènes et la présence de bonus pour pimenter le tout. Si on ne joue pas à Kirby pour son multijoueur, ce mode a le mérite d'allonger une durée de vie jusque là honnête mais sans plus.

Vous pouvez choisir parmi une dizaine de transformations pour participer au mode Combats.

Pour qui ?

Il n'y a pas à tergiverser : si vous possédez une 3DS, il vous faut ce jeu. Cette remarque est d'autant plus valable si vous avez terminé les plus gros titres de la console - et si vous avez attendu pas loin de six mois pour trouver un jeu s'éloignant des suites "faciles". Dans ce cas, Kirby : Triple Deluxe vous (re)donnera certainement le sourire. Disons, pour faire simple, qu'il fait probablement partie des 10 meilleurs jeux de la 3DS à l'heure actuelle.

La 3D prête souvent à sourire et participe au game design.

L'anecdote

Je ne sais pas vous, mais j'aime les porte-clefs et autres figurines. En fait, Nintendo n'ayant toujours pas calqué le système de succès/trophées de ses concurrents, il faut bien que les développeurs incluent du contenu pour motiver les joueurs. En général, les figurines remplissent ce rôle à merveille. Pour sa part, Kirby : Triple Deluxe propose des dizaines et des dizaines de porte-clefs vintages à collectionner. De même, récupérer toutes les gemmes solaires d'un monde donne accès à son niveau bonus.
Les Plus
  • Inventif de bout en bout
  • Une 3D relief excellente et parfaitement exploitée
  • Le jeu qui serait capable de rendre moins aigris Jean-Marie Le Pen, Nicolas Bedos et votre prof d'histoire de cinquième
  • Des transformations toujours nombreuses
  • Des modes annexes sympathiques (multi avec une cartouche)
  • La réalisation technique/sonore de qualité
  • Des portes-clefs à collectionner, c'est mieux que rien
Les Moins
  • Les chouineurs se plaindront d'une facilité relative