L'ordre des templiers sauvé par The Cursed Crusade ?

04 nov. 2011
Testé par sur
Disponible sur
3

The Cursed Crusade vous offre du bon et du moins bon. Des graphismes moyens probablement conditionnés par un budget de développement réduit comparé à la concurrence, ainsi qu'une progression un peu trop linéaire ne jouent pas en sa faveur. Heureusement pour lui, The Cursed Crusade propose aussi de nombreuses heures de jeu, entre les quatre degrés de difficulté et les modes coop à deux en local ou en ligne, le tout réparti sur une trentaines de niveaux, avec des combats par centaines et la possibilité de ramasser tout se qui traîne pour occire vos ennemis. Si les cinématiques cassent un peu le rythme, elles participent grandement à votre immersion dans l'histoire. Voici donc un bon jeu d'action pour occuper vos longues soirées d'hiver.

Après avoir assassiné les templiers par centaines depuis quelques années, il était grand temps de redorer le blason de ces fiers chevaliers. Avec The Cursed Crusade, l'équipe française de Kylotonn Entertainment vous met dans la peau de ces combattants. Pour le meilleur ou pour le pire ?

Esteban et Denz font la paire dans les grands combats comme dans les petits

La croisade et ses travers

The Cursed Crusade vous place dans la peau de Denz de Bayle et d'Esteban Noviembre. Le premier est le fils d'un fier templier parti en Terre Sainte pour la troisième croisade sous les ordres d'un certain Richard Cœur de Lion, à la fin du XIIème siècle. Le second est un espagnol de mauvaise fréquentation. Ils sont tous les deux atteint d'un même maux, appelé malédiction. L'aventure vous entraîne à la recherche du père de Denz, initialement pour reconquérir les terres de la famille de Bayle. Mais au cours de sa quête, il aurait trouvé une relique capable de lever la malédiction sur lui et sa famille. Mélange de fiction et de réalisme, The Cursed Crusade vous plonge dans les méandres des guerres saintes sous un angle nouveau. Entrecoupé de nombreuses cinématiques, le scénario de The Cursed Crusade se veut riche et captivant. Chaque fin de chapitre laisse place à une séquence permettant de faire le lien dans cette histoire complexe et complète. Cela dit, ces cinématiques omniprésentes pourront refroidir les amateurs et fan de jeux d'action comme Devil May Cry 4. Réjouissons-nous de pouvoir bénéficier d'un scénario frais et finalement assez plaisant pour le thème des templiers, déjà abordé maintes et mainte fois. Du côté des points négatifs, signalons des graphismes d'un qualité moyenne. On ne peut pas dire qu'ils soient vraiment moches, mais il est dommage que les détails ne soient pas plus poussés comme les arbres qui grandissent apparemment tous dans le même sens ou les armes qui passent au travers des boucliers dans les cinématiques.

Ramasser les armes de vos adverseres est le seul moyen d'avancer.

Un bon combo plutôt qu'une grosse épée

Plutôt que d'utiliser un gameplay déjà connu et usité, Kylotonn a choisi d'innover. Ne comptez pas garder votre unique arme du début à la fin en la faisant évoluer ou de trouver régulièrement des armes plus intéressantes. Ici, vous ramasserez les armes laissées à terre par vos ennemis car la vôtre se brisera après un certain temps d'utilisation. Il vous reste cependant la possibilité de choisir entre le maniement d'une arme à deux main, de deux armes simultanément, d'une arme et d'un bouclier ou d'une arbalète. Au total, votre héros pourra transporter trois armes de mêlée, une arme à distance et un bouclier, un véritable arsenal en fait. A la fin de chaque niveau, vous récoltez un point de compétences à répartir entre la force, la malédiction, l'armure, la maîtrise d'arme ou la constitution. Chacun de ces points ont un aspect positif sur vous. Par exemple, un point en armure vous permet de vous équiper d'une élément d'armure supplémentaire : épaulière, protection pour avant bras et autres renforts. En plus de ce point d'aptitude, vous obtenez des points de compétences qui vous servent à améliorer vos combos, véritables nerfs de The Cursed Crusade. Avec près de 130 combos, répartis entre les différents types de combinaisons d'armes, il vous faudra du temps avant de tous les maîtriser.
Les Plus
  • Le nombre de combos disponibles
  • La gestion de la malédiction pour venir plus facilement à bout de vos adversaires
  • La possibilité de vivre l'intégralité de l'aventure à deux
  • Le choix des armes : avec ou sans bouclier, les haches, les lances, les épées...
Les Moins
  • Des graphismes dépassés la plupart du temps
  • Une progression dans le jeu trop linéaire