Un anniversaire étincellant pour Tomb Raider

18 juin 2007
Testé par sur
Disponible sur
4

Avant d’être un jeu parfaitement maitrisé et très agréable à jouer, Tomb Raider : Anniversary apparaît d’abord comme un hommage magnifique à un titre culte. Si les - vieux - joueurs qui ont assisté à la naissance de Lara Croft redécouvrent cette formidable aventure avec nostalgie, ils ont aussi de quoi être largement bluffés et surpris par cette revisite astucieuse du premier épisode de la série. Admirablement respectueuse, elle se permet en effet des écarts techniques et scénaristiques très réussis, mettant ainsi encore mieux en lumière une épopée grisante à laquelle les nouveaux joueurs ne peuvent que succomber. Cela dit, en remplissant aussi bien son contrat, Crystal Dynamics se retrouve maintenant confronté à un défi de taille qui parait pour l’heure insurmontable : parvenir à rendre la suite de Tomb Raider : Legend actuellement en développement aussi excitante, notamment sur le plan artistique.

Après un retour remarqué et remarquable en 2006, la série Tomb Raider revient à ses origines avec une nouvelle version des toutes premières aventures de Lara Croft. Lorsque la maitrise technique rencontre une épopée hors du commun qui a marqué toute une génération de joueurs, cela donne un Tomb Raider : Anniversary absolument magistral en tous points de vue auquel aucun joueur normalement constitué ne peut résister.

Voici l'entrée de la Vallée Perdue version 2007.

Encore un nouveau remake ?

En officialisant la mise en chantier d’un remake du premier épisode de la série Tomb Raider peu après l’accueil enthousiaste - mérité - de Tomb Raider : Legend, Eidos n’a dupé personne. Au-delà de l’envie de fêter le dixième anniversaire d’une licence emblématique au succès colossal, le but était évidemment de capitaliser sur une remise à niveau technique parfaitement effectuée par Crystal Dynamics à moindres frais artistiques puisqu’il s’agissait de reprendre à l’identique le scénario de l’épisode originel. Après tout, le parcours du jeu vidéo s’effectuant à peu de choses près sur le modèle de celui du cinéma, il est assez logique que la mode des remakes soit aussi un passage obligé. De là à y voir un essoufflement des idées et une emprise toujours plus forte de la forme sur le fond, c’est un raccourci que vous êtes bien entendu libre d’emprunter. Contre toutes attentes, Tomb Raider : Anniversary balaye d’un coup d’un seul ces aprioris. Que ce titre soit une version liftée d’un jeu sorti en 1996 n’a plus aucune importance tant l’exercice est réalisé avec une maitrise impressionnante et un respect magnifique.

Lara et Larson jouent toujours au chat et à la souris...

Une recette succulente

En dix ans, les joueurs ont bien entendu largement évolués. Il y a d’un côté ceux qui ont vieillis (sic !) et, de l’autre, les nouveaux qui sont venus gonfler les rangs d’un public de plus en plus large. Pourtant, à bien y regarder, les attentes face à un jeu vidéo n’ont finalement pas beaucoup changées : pour la plupart, il s’agit d’avoir un concept simple pour capter l’attention, une histoire suffisamment exotique pour s’évader, et un challenge accessible mais un poil relevé pour être excitant. Dans Tomb Raider : Anniversary, vous avez droit à tout ça. Le concept accrocheur, c’est la charismatique Lara Croft ; l’histoire épique, c’est la quête d’une relique dans des lieux grandioses souvent chargés d’histoire ; le challenge, c’est une progression basée aussi bien sur de l’exploration périlleuse que de l’action musclée. Cette recette avait fait mouche en 1996. Même si elle a été suivie de déclinaisons accommodées avec plus ou moins de goût, il était logique qu’une reprise très fidèle fasse aussi merveille 10 ans après. Mais ce qui n’était pas prévu, c’est qu’elle produise autant d’étincelles !

Comme le Prince de Perse, Lara Croft peut aussi courrir sur les murs.

La Croft de la grande époque en mieux

Basé sur le moteur de Legend, Anniversary offre à l’aventurière des mouvements similaires, exceptés quelques menus changements et la possibilité de se tenir en équilibre au sommet de poteaux, et sauter de l'un à l'autre. Autre nouveauté très certainement inspirée de Prince of Persia : le wall run. En utilisant son désormais fidèle grappin, Lara Croft peut longer les murs en courant. Comme l’épisode original, l’aventure est d’ailleurs bien plus axée sur l’exploration et les séquences de plates-formes. Compte-tenu des capacités acrobatiques de l’héroïne, la progression échappe ainsi à la linéarité. Vous pénétrez dans des salles souvent gigantesques et c’est à vous d’étudier le meilleur parcours pour avancer. Où s’accrocher ? Par quels piliers grimper ? Ce précipice est-il suffisamment étroit pour tenter un saut avec élan ? Existe-t-il un bloc de pierre à pousser pour dégager un passage ou accéder à cette plate-forme sinon trop haute ? Voila quelques-unes des questions auxquelles vous êtes régulièrement confronté au cours de l’aventure. Cette progression intelligente est la preuve que Lara Croft n’est pas qu’une belle plante écervelée. Mais, lorsque la situation le demande, elle sait évidemment faire parler les armes. Et sans pour autant mettre de côté son cerveau, s’il vous plait !

La rencontre avec le célèbre T-Rex conserve toute sa force.

De l'action ciselée à bien maitriser

De l’action, Tomb Raider : Anniversary en a à revendre. Il est fréquent qu’elle intervienne soudainement, au détour d’un couloir ou d’un pilier. Il est donc indispensable de rester sur vos gardes. Fidèlement au premier Tomb Raider, les ennemis auxquels vous êtes confronté sont le plus souvent des animaux (crocodiles, gorilles, panthères noires, tigres, rats, chauves-souris, loups, etc.). Mais vous avez aussi à faire à des créatures surnaturelles ou éteintes - voire les deux - telles que des momies, des velociraptors et le célèbre T-Rex dont tous ceux qui ont goûté à l’épisode original se souviennent avec nostalgie. Et angoisse ! Ce mastodonte est le premier boss que vous rencontrez dans Anniversary. Ce passage haut en couleurs est aussi très important pour votre entrainement à la maitrise d’un mouvement de combat essentiel : l’esquive et son "coup fatal". Il est ensuite indispensable pour espérer battre les boss suivants. C’est sans doute ici le seul point noir du jeu : la maitrise de ces enchainements de touches est assez complexe, surtout si vous jouez avec un clavier. N’hésitez pas à configurer les commandes dans les options pour obtenir la combinaison la plus pratique pour vous.
Les Plus
  • Le retour de la grande aventure
  • Une sensation de liberté omniprésente
  • Un univers magnifique et référencé
  • Le respect de l'original
  • Des ennemis incroyables
  • Des répliques qui tuent lors des cinématiques entre Larson et Lara Croft
Les Moins
  • Des contrôles qui demandent un vraie maitrise lors des combats importants
  • Quelques raccourcis dans les cinématiques