Iron Harvest 1920+

04 oct. 2020

Un jeu de stratégie qui en a sous le capot

Testé par sur
Aussi disponible sur
4

D'inspirations assez explicites, Iron Harvest arrive avec une proposition stratégique à base d'uchronie misant sur le dieselpunk. Il est temps de se lancer dans une variante des plus grands conflits du XXe siècle et de voir ce qu'il se passe sous le capot.

L'histoire

Iron Harvest s'inscrit à l'aube du XXe siècle, dans une réalité alternative où les technologies diesel ont atteint leur paroxysme. Au revoir les chars d'assaut et autres tanks, les mechas réécrivent les événements sur le champ de bataille. L'univers dieselpunk ne s'éloigne cependant pas de l'Histoire telle que vous la connaissez, puisqu'il pioche allègrement dans les références historiques du violent passif occidental - ces fameuses guerres mondiales qui ne vous sont pas inconnues - en mettant en scène une uchronie qui frappe dans le classique, mais avec justesse.

Les factions dépeintes sont des variations des véritables nations ayant pris part aux violents conflits de notre temps : la Rusviet, la Polonie et la Saxe. Chacune dispose de sa propre campagne présentant une histoire globale à toutes et mettant en scène des protagonistes et antagonistes récurrents. Les références sont abordables, et le jeu se permet de présenter un univers aisément accessible - pour une culture occidentale tout du moins. Tout l'intérêt scénaristique se porte sur ce dernier, au détriment d'une narration plutôt classique et basée sur des héros aux motivations ordinaires - dans ce qui se fait dans le milieu héroïque évidemment.

Une base bien fortifiée, espérons qu'elle tiendra...

Le principe

Reposant sur un contexte épique, Iron Harvest est un jeu de stratégie en temps réel dans la veine d'un Company of Heroes - d'où le jeu tire beaucoup d'éléments - ou encore d'un Starcraft/Warcraft en poussant plus loin. Vous disposez de trois factions jouables, avec pour chacune leurs héros et unités spécifiques. Amis du genre de la stratégie, vous ne serez pas dépaysés, les bases de gameplay sont évidemment de la partie. Cependant, la proposition de Iron Harvest n'est pas de l'ordre de la macro-gestion - les ressources s'obtiennent en capturant des points stratégiques, et les bâtiments de production ne sont qu'au nombre de deux en plus du QG. Tout l'aspect tactique prend alors sens dans la micro-gestion, là où les bons placements et déplacements font toute la différence. À la façon des Company of Heroes, comme cités plus haut, votre infanterie peut se placer à couvert, à l'intérieur de divers bâtiments, ou traverser le champ de bataille baïonnette à la main. La gestion diffère à l'utilisation des méchas au pas bien plus lourd, mais le principe reste le même. La vitesse de réaction et de lancement des ordres est votre meilleur atout. Les escarmouches sont globalement plutôt intenses, et laissent plus de place au rush qu'à un jeu sans pression, à moins de vous embourber dans un conflit stagnant façon guerre de position.

Prendre avantage de l'environnement est la clé.

Le contenu

Classique dans le genre, Iron Harvest contient les modes connus de tous lorsqu'il s'agit d'un jeu de stratégie en temps réel. Tout d'abord le mode campagne, qui permet de prendre en main une par une chaque faction. Bien qu'accompagné d'un scénario et de cinématiques assez bien réalisées, il vous permet principalement de vous faire la main avec la gestion et la tactique sur le champ de bataille, tout en présentant par moments un vrai défi en difficulté élevée. C'est là le bon moyen de vous familiariser avec les trois factions et leurs unités respectives avant de vous plonger dans les véritables challenges. Il est par ailleurs possible de jouer à la campagne en multijoueur, offrant une rejouabilité à celle-ci. De plus, un mode défi permet de pousser l'expérience de la campagne un peu plus loin une fois terminée.

Le cœur du jeu se porte sur les escarmouches. Il est possible de se battre contre l'ordinateur, mais celui-ci ne propose qu'une faible menace même en difficulté la plus élevée. Vous pouvez tout de même utiliser ses adversaires comme terrain de jeu afin de découvrir le mode plus en profondeur. La véritable difficulté se situe en multijoueur. L'ennemi est alors imprévisible et sait riposter face à vos assauts. L'ajout quelques semaines après la sortie du jeu d'un mode classé est fortement bienvenu, puisque Iron Harvest semble tout droit conçu pour être joué en compétitif.

L'arrivée du mode classé est plus que bienvenu !

Pour qui ?

À vos APM ! Tout droit ciblé pour le compétitif, notamment avec l'arrivée du mode classé, Iron Harvest frappe dans la micro-gestion pointilleuse. Vous y trouvez ici votre compte en tant que joueur assidu et invétéré. Le défi principal se trouve en multijoueur, et sa profondeur tactique vous offre un large panel d'expériences. Par ailleurs, les joueurs plus occasionnels ne sont pas en reste. En effet, le mode campagne offre une expérience plutôt complète, et son mode coopération peut vous offrir de belles soirées avec un ou une ami(e).

Visuellement explosif !

L'anecdote

Après avoir terminé la première campagne et laminé mes adversaires sur le mode escarmouche contre l'IA, je me suis naturellement et avec assurance tourné vers le multijoueur. Cependant, c'est avec malheur que je me suis retrouvé face à un joueur ayant connaissance de la vraie méta du jeu, me prenant de court sur tous les points, alors que je tentais de résister vainement. C'est à ce moment là que j'ai réalisé la force avec laquelle Iron Harvest impose une connaissance à avoir pour rivaliser en ligne. Une bonne pioche dans le milieu de la stratégie compétitive.
Les Plus
  • Une micro-gestion qui fonctionne du tonnerre
  • Un univers dieselpunk classique mais efficace
  • De beaux visuels accompagnés de leur musique épique
Les Moins
  • Un fil rouge de campagne assez classique
  • Des cinématiques traînardes techniquement, mais qui gardent leur effet
Résultat

Piochant parmi les plus grands du genre, Iron Harvest propose une expérience de stratégie en temps réel se basant sur un univers dieselpunk uchronique. D'une envergure tactique assez précise, le jeu se base principalement sur l'aspect micro-gestion et fait fi de tout aspect économique. Iron Harvest se lance avec simplicité dans le genre. Le concept prend tout son sens lors d'escarmouches multijoueur, mais offre une campagne qui - sans être transcendante - est agréable à jouer. Le tout fonctionne extrêmement bien et promet de nombreuses heures de jeu.