En direct des Ubidays 2007

30 mai 2007
Rédigé par ,

Les 22 et 23 mai dernier, Ubisoft a convié une bonne partie de la presse européenne au Carrousel du Louvre, à Paris, pour présenter ses prochains titres. Si le cadre était imposant, le décor l’était tout autant. Mais c'est d’abord le potentiel des jeux proposés qui a impressionné l’assistance. Ces Ubidays ont surtout mis en avant les ambitions d’élargissement de l’éditeur qui, au delà de suites de séries à succès et orientées "joueurs assidus", souhaite s’infiltrer encore d’avantage dans des niches plus "grand public". Compte-rendu d’un évènement majeur difficilement contournable.

Un salon à l'américaine

Devant un parterre de journalistes bardés du bracelet orange fluo indispensable pour pénétrer dans ces lieux, la maitresse de cérémonie Alexandra Kazan passe le micro à Yves Guillemot, le Président d’Ubisoft : "Il n'y a pas d'E3 en France. Nous avons donc décidé d'en faire un ici que nous appellerons Ubidays !" Toute prétention gardée, le ton est vite donné sur l’envergure et l’impact souhaité de l’évènement. Il faut bien avouer que le programme a de quoi faire saliver même les plus difficiles : entre les suites attendues tels que le prochain Splinter Cell, les nouvelles licences majeures comme Haze et EndWar, ou bien encore le très énigmatique Assassin's Creed, les différents stands du salon regorgent de promesses alléchantes. En tous les cas, la vidéo qui suit illustre la logistique assez impressionnante qu'il a fallu mettre en oeuvre pour organiser cet évènement.


Avec l’ouverture du jeu vidéo initiée par Nintendo grâce à la DS et la Wii, Ubisoft a également souhaité mettre en avant son intention de proposer des titres très grand public et plus précisément féminin. Ce casual gaming représente une manne financière sans doute encore sous-estimée et Ubisoft est bien décidé à ne pas passer à côté. Des jeux simples d’accès sur lesquels votre petite sœur, votre copine, votre mère, votre grand-mère et même Alexandra Kazan pourront s’amuser ont donc été présentés sur un stand particulièrement fournis.

Visionner la galerie d'ambiance des Ubidays 2007

Assassin's Creed

Premier gros titre présenté sur ce salon : Assassin's Creed. "Présenté" est un bien grand mot compte tenu du peu d’informations supplémentaires qui ont bien voulu être diffusées : une courte vidéo illustrant le niveau de détail de la cité où se déroule l’essentiel de l’action. A quelques mois de sa sortie, il y a donc toujours autant de secrets autour de cette nouvelle trilogie développée par l’équipe de Prince of Persia. Les similitudes avec les galipettes du prince sont encore une fois évidentes et les mouvements du héros laissent présager une maniabilité similaire. Cela dit, les développeurs insistent sur son aspect "révolutionnaire" sans donner plus de précisions. Côté scénario, là aussi, c’est le grand mystère. L’intrigue se déroule en 1191, durant la Troisième Croisade en Terre Sainte. Vous incarnez Altaïr, un guerrier sanguinaire chargé de stopper les hostilités en éliminant les protagonistes du conflit. Sachez simplement que ce héros aux méthodes plutôt modernes pourrait cacher une surprise de taille sur ses origines... Mais chut, vous n’avez rien entendu !


Assassin's Creed est prévu pour le quatrième trimestre 2007 sur Xbox 360, PlayStation 3 et PC.

Blazing Angels : Secret Missions

La suite de Blazing Angels s’affiche d’abord comme un jeu graphiquement on ne peut plus séduisant. Mais les titres présentés sur les consoles de nouvelle génération sont tous logés à la même enseigne à ce niveau là. Cette simulation basée sur la Seconde Guerre mondiale offre une maniabilité très agréable et participer à ces combats aériens semble de plus en plus plaisant en termes de sensations. Loin est l’époque où vous aviez du mal à comprendre ce qu’il se passait à l’écran durant les batailles. Depuis Crimson Skies, le positionnement de la 3D n’est plus un problème et Blazing Angels : Secret Missions l’illustre à merveille. Dans ce jeu, vous commandez un escadron complet pour contrer les Allemands dans leur mise au point d’une arme de destruction massive. Pour ce faire, vous avez accès à plus de 50 types d’avions sur près de 18 missions se déroulant dans divers endroits tels que le Caire, la Chine ou encore l’Himalaya (le survol des chaines montagneuses est grandiose). Le multijoueur est bien sûr prévu avec la possibilité de jouer jusqu’à 16 sur différents modes de jeux, en coopération ou contre des adversaires.


Blazing Angels : Secret Missions est prévu pour août 2007 sur Xbox 360 et PC.

Tom Clancy’s Splinter Cell : Conviction

Un salon Ubisoft sans un Splinter Cell n’est pas un salon digne de ce nom. Pour ses cinquième aventures, Sam Fisher revient sans lunettes de vision nocturne ce qui en soit est une petite révolution pour les aficionados de cet as de l’infiltration. Il n’en a plus besoin. Le principe du chasseur chassé initié sur Double Agent est réutilisé pour Conviction. Après l’avoir servi de nombreuses années, Sam se retrouve poursuivi par ce gouvernement pour lequel il a maintes fois risqué sa vie. Il doit se débrouiller seul pour survivre en tant que fugitif. Sur son planning : trouver des armes au marché noir, ne pas se faire repérer et, surtout, essayer de comprendre pourquoi on lui en veut autant. Alors que le développement du jeu n’est pas encore très avancé, son réalisme graphique est déjà très impressionnant, comme en témoignent les premières images diffusées. La foule alentour réagit de façon de plus en plus naturelle, chaque individu croisé possédant sa propre personnalité. La manipulation des différents objets des décors est elle aussi très poussée : si Sam ramasse une chaise, par exemple, une micro-animation se lance pour que sa façon d’agir soit plus crédible.


Tom Clancy’s Splinter Cell : Conviction est prévu pour le quatrième trimestre 2007 sur PC et Xbox 360.

Tom Clancy’s EndWar

Avec EndWar, bienvenue dans la Troisième Guerre mondiale ! Ce nouveau titre logiquement estampillé Tom Clancy souhaite apporter un point de vue particulier sur les affrontements armés à l’échelle internationale. Le responsable du jeu présent sur le salon l’a déclaré sans aucune ambiguïté : le but est d’amener la guerre chez vous. Dans EndWar, le bouclier anti-nucléaire fonctionne à merveille et les ressources énergétiques s’épuisent plus vite que prévu. Pour assurer leur survie, les trois grandes puissances que sont l’Europe, la Russie et les Etats-Unis se lancent une nouvelle fois dans un conflit majeur sans merci... Si le thème peut faire froid dans le dos, la façon de présenter les caractéristiques du jeu par les développeurs n’est pas en reste. Ils insistent sur le fait que tous les éléments de ce jeu d’anticipation existent déjà dans la réalité : "A l’heure actuelle, les armes utilisées sont soit sur le terrain, soit à l’essai. […] Les causes de cette Troisième Guerre mondiale puisent leur origine dans l’actualité d’aujourd’hui...". Au delà de son thème troublant, EndWar est un jeu techniquement très prometteur avec notamment un système de commande vocale des troupes. Si les développeurs parviennent à réaliser ce qu’ils souhaitent, vous devriez pouvoir jouer à ce RTS entièrement sans manettes ! Côté champ de vision, EndWar propose un zoom impressionnant allant d’une vue satellitaire à une vue rapprochée du champ de bataille permettant d’observer vos troupes en détail. Evidemment jouable en ligne, les différentes victoires et défaites provoquées par les joueurs auront une incidence sur le cours du jeu.


Tom Clancy’s EndWar est prévu pour le quatrième trimestre 2007 sur Xbox 360 et PlayStation 3.

Haze

Ubisoft continue dans les titres guerriers reluisants mais avec cette fois un jeu qui tente d’apporter un début de réflexion sur l’intérêt d’un conflit. Dans Haze, vous êtes le soldat d’une multinationale ayant une main mise quasi absolue sur le monde. Pour pouvoir mater la rébellion des libres penseurs et autres activistes, vous prenez une drogue qui décuple vos compétences physiques. Sur le salon, il était possible de gouter à ce fameux breuvage appelé "le nectar". Malheureusement pour notre reporter, il n’y a eu personne pour tenter de l’agresser afin qu’il mesure si oui ou non cette potion faisait de lui un surhomme... Haze se veut une réflexion sur la guerre. En résumé : la guerre, c’est mal ! Pour que vous puissiez vous en rendre compte, le jeu vous fait démarrer du bon côté de la barrière. Lors d’une intervention musclée en Amérique Centrale, vos forces sont "obligées" de bombarder un village tout entier. Bien entendu, de malheureux civils font parti des victimes. Leur seule faute : ne pas consommer les produits distribués par la multinationale qui vous emploie. Prise de conscience ? C’est ce que semble vouloir faire croire les développeurs avec ce stratagème scénaristique très classique. Au niveau du gameplay, Haze présente une caractéristique intéressante : la prise de la drogue et ses conséquences sur vos capacités. Grâce à elle, vous êtes plus rapide, plus précis et pouvez carrément prévoir les explosions. Mais si vous en prenez trop, vous devenez une brute qui tire sur tout ce qui bouge, y compris vos frères d’armes...


Haze est prévu pour le quatrième trimestre 2007 sur PC, Xbox 360 et PlayStation 3.

Brothers in Arms : Hell’s Highway

Toujours sur sa lancée guerrière, Ubisoft présentait également le troisième volet de Brothers in Arms. Dans ce FPS Seconde Guerre mondiale inside, il est toujours question de faire progresser votre escouade sur des terrains d’actions célèbres. Vous êtes en septembre 1944 et votre mission, à vous et vos hommes, consiste à reprendre les ponts des Pays-Bas à l’Allemagne nazie : l’opération "Market Garden". En plus d’un photo réalisme très sympathique permis par les consoles de nouvelle génération, le programme apparaît assez similaire aux volets précédents. Vous retrouvez par exemple les fameux cercles rouges au dessus de vos ennemis, afin de ne pas vous tromper de cible dans la panique... Les nouveautés mises en avant par cette présentation sont d’abord un emballage scénaristique plus travaillé friand de flashback, mais, plus intéressant, des environnements entièrement destructibles grâce à l’Unreal Engine 3. Plus question de se mettre à couvert derrière une barricade : les tirs ennemis feront voler chaque planche en éclats. Pour rendre crédible ce discours, un Colonel est intervenu durant la conférence : "Avant, je faisais la guerre. Maintenant, je fais des jeux vidéo !". Si l’assistance a semblé trouver ça amusant, il n’est pas certain que ce rapprochement soit une si bonne chose.



Brothers in Arms : Hell’s Highway est prévu pour l'été 2007 sur Xbox 360, PlayStation 3 et PC.

Rayman et Cie

Si les jeux pour vrais durs étaient omniprésents sur le salon, Ubisoft n’en a pas pour autant oublié les joueurs plus pacifistes. Premier titre du genre : Rayman contre les Lapins Crétins 2. Toujours aussi déjanté, ce party game fonctionne sur le même principe que son prédécesseur, à la différence près que, cette fois, chaque épreuve est réellement jouable à plusieurs simultanément. La cible étant d’abord le jeune public, le niveau de difficulté général a également été revu à la baisse, certains passages du premier volet s’étant révélés parfois bloquant pour nos chères têtes blondes. L’apparence visuelle bénéficie aussi d’une attention accrue et les graphismes sont maintenant plus détaillés. Rayman contre les Lapins Crétins 2 est prévu pour le quatrième trimestre 2007 sur Nintendo Wii, Nintendo DS, PlayStation 3 et Xbox 360.

Plus discret lors de ces Ubidays, l’adaptation du film d’animation Les Rois de la Glisse. Dans ce jeu de surf pour enfants, il s’agit de contrôler des pingouins pour tenter de leur faire faire les plus belles figures sur les vagues. Graphiquement très sympathique, et plutôt facile d’accès, Les Rois de la Glisse est prévu pour le 10 octobre 2007 sur Game Boy Advance, Nintendo DS, Nintendo Wii, PC, PlayStation 2, PlayStation 3, PlayStation Portable et Xbox 360.

Pour finir, la série Naruto a fait une apparition remarquée avec Rise of a Ninja. De toute beauté, ce jeu ne ravira d’ailleurs pas que les fans de la série. Le gameplay de cet épisode Xbox 360 s’apparente à celui de Shenmue ce qui en dit long sur votre liberté d'action. Rise of a Ninja semble être un titre ultra complet basé sur un RPG ponctué par des mini jeux et des phases de combats pour mettre en pratique ce que vous aurez appris. Naruto : Rise of a Ninja est prévu pour le quatrième trimestre 2007 sur Xbox 360.

Le casual gaming : le nouveau filon de l'éditeur

Comme vous l’avez vu en introduction, les Ubidays ont également été l’occasion pour Ubisoft de mettre en avant son désir d’ouverture encore plus prononcée vers le très grand public. En découlent des jeux dits de casual gaming, s’adressant essentiellement à un large public plutôt jeune et féminin. Cette orientation engendre une révision complète du gameplay tel qu’il était conçu jusqu’à présent afin de l’adapter parfaitement à sa cible. Ainsi, sont annoncés des titres comme My Life Coach qui devrait permettre à ses utilisateurs de vivre mieux et plus longtemps, ou bien encore My Word Coach pour enrichir son vocabulaire. Les jeunes filles pourront s’amuser à se maquiller et s’habiller avec des tenues à la mode grâce à Fashion Designer, puis à s'occuper de leur cheval virtuel avec Horsez 2. Du côté des plus petits, des titres comme La Famille Cosmic et Animalz Marine Zoo devraient les ravir. Les jeunes filles pourront s’amuser à se maquiller et s’habiller avec des tenues à la mode grâce à Fashion Designer. Ce qui ressort avant tout de ces jeux, c’est leur emballage visuel très limité et une interface souvent minimaliste. A croire que la cible visée ne mérite pas des produits plus élaborés... Dans cette liste, notez tout de même un jeu DS a priori intéressant : Jam Sessions. Très simple d’accès, ce jeu musical s’adresse aussi bien aux néophytes qui veulent passer le temps qu’à des professionnels soucieux de conserver une trace de leurs mélodies impromptues.



Visionner la galerie consacrée aux "casual games" des Ubidays 2007