L'Île Noyée : nouvelle perle de la culture Sokal ?

10 sept. 2007
Rédigé par
Prévu sur

Un jeu signé Benoît Sokal, ce n'est pas tous les jours. Mais c'est aussi et surtout un gage d'un travail artistique majeur, bien souvent au dessus de la production actuelle. Après un Paradise tout aussi envoûtant que déroutant, l'auteur et son équipe de White Birds reviennent sur le devant de la scène de l'aventure avec L'Île Noyée. Premiers pas sur cette enquête policière énigmatique chargée d'une atmosphère très particulière.

Combien de temps cette tour pourra-t'elle narguer les lois de la physique ?

Un polar exotique

Une île tropicale menacée par une tempête, une tour Art Déco gigantesque, un riche milliardaire assassiné, dix suspects potentiels, L'Île Noyée réuni tous les ingrédients d'un bon polar exotique. Et avec Benoit Sokal aux commandes, un habitué du genre créateur du célèbre Inspecteur Canardo, vous êtes certain de participer à une enquête riche et passionnante. Cette version preview laisse déjà entrevoir cette belle profondeur. Les fans d'Agatha Christie risquent fort de saliver à l'idée de récolter un à un les nombreux indices, témoignages et preuves permettant de confondre le meurtrier. Les avancées se font d'ailleurs lentement, pas à pas. De toute évidence, il ne faut pas s'attendre à beaucoup d'action mais plutôt à des révélations soudaines, voire, pourquoi pas, à des rebondissements. Le scénario apparaît adroitement travaillé et, si elle n'évite pas forcément les clichés, une large galerie de personnages permet d'étoffer votre enquête. Il vous revient d'interroger chaque occupant des lieux à tour de rôle, de recouper leurs déclarations pour repérer ceux qui mentent, ou ne vous disent pas tout.

Cet assistant personnel vous sera très utile.

Une enquête dont vous êtes le héros

Pour vous aider dans vos investigations, vous disposez d'une sorte d'agenda électronique appelé "Personal Police Assistant". Cet appareil vous permet d'enregistrer les différents témoignages et d'inventorier les nombreux indices récoltés. Mais sa fonction la plus intéressante, c'est de comparer ces éléments pour en faire des preuves. Ainsi, en faisant correspondre une photo d'empreintes de pas à celle des semelles d'un suspect, vous pourrez obtenir la preuve de la présence de cet individu sur les lieux du crime. Et ce n'est qu'un exemple, simple, parmi d'autres plus complexes ou, en tous cas, moins évidents. L'enquête est découpée en une vingtaine de mandats. Le premier consiste par exemple à répondre à la question "La mort de Walter Jones est-elle accidentelle ?". Pour avoir la réponse, vous devrez également utiliser le PPA en sélectionnant les indices déjà en votre possession susceptibles d'élucider ce premier mystère. Une fois la bonne combinaison d'indices trouvée, un ou plusieurs nouveaux mandats deviendront accessibles, vous faisant ainsi progressivement avancer dans votre enquête.

Les dialogues apparaissent enfin moins statiques en utilisant les effets du cinéma.

L'empreinte magistrale de Sokal

Le jeu ne vous apporte donc pas les réponses sur un plateau mais plutôt les éléments pour les trouver par vous même. L'intrigue se déroule de cette manière, et c'est la seule façon de la faire progresser et de parvenir, enfin, à démasquer le coupable. Une fois n'est pas coutume, dans L'Île Noyée, le positionnement intelligent du joueur est exploité à 100%. Mais ce n'est pas le seul atout de ce jeu d'aventure. Comme toutes les productions de Benoit Sokal, ce titre dispose également d'un emballage graphique de premier choix, capable de distiller une ambiance très particulière. A l'heure où la plupart des jeux s'évertuent à proposer des environnements trop divers et variés pour être digestes, L'Île Noyée apparaît d'une cohérence artistique exemplaire, le tout dans un contexte relativement restreint (une tour d'une vingtaine d'étages et les alentours proches, sur l'île tropicale). Le soin apporté à chaque décor est déjà flagrant et fait écho, dans un autre style plus réaliste, à celui rencontré auparavant sur Paradise. Ajouté à quelques idées de gameplay intéressantes, permettant par exemple de dynamiser les nombreux dialogues, cette empreinte Sokal a largement de quoi interpeler les adeptes de l'aventure. Reste juste à espérer que la version finale sera bien irréprochable techniquement afin de vous offrir une enquête unique et sans accrocs.