Retour canon à l'horizon pour Shin Budokai

19 mars 2007
Rédigé par ,
Prévu sur

Forte de ses 26 adaptations en jeu vidéo, écoulées à plus de 10 millions d’exemplaires dans le monde depuis mai 2002, la série Dragon Ball Z revient sur PSP avec Shin Budokai 2. Ce deuxième épisode propose logiquement de nombreux ajouts et améliorations détaillés par Atari au cours d’une récente présentation parisienne. Premières impressions sur suite qui ne manquera pas d'enthousiasmer une nouvelle fois les fans.

Des attaques toujours aussi spectaculaires au programme.

De la matière et cætera

Ce deuxième épisode offrira d’abord un casting étoffé. Sept nouveaux personnages viendront s’ajouter au 18 déjà présents dans le premier volet. Il faudra évidemment compter sur les différentes transformations possibles au cours des combats (métal, couleur et super guerrier). Pour rester dans les chiffres, vous pourrez vous affronter dans une dizaine de décors, certains directement issus de la série animée. Cet environnement visuel apparaît d’ailleurs toujours aussi agréable, avec ces fameux graphismes en cel-shading. Il sera enfin possible de choisir l’angle de la caméra pour améliorer la visibilité des combats et profiter un peu plus des décors. Côtés combats, contrairement à son prédécesseur, Dragon Ball Z : Shin Budokai 2 proposera des coups (une cinquantaine au total) différents selon chaque personnage. Voila qui permet une vraie diversité de jeu. Notez déjà que les combats sont un poil moins pêchu que sur le premier Shin Budokai, mais c'est heureusement pour laisser la place à un système de combat amélioré. Vous pourrez ainsi agir sur la vitesse des coups portés. Cette manipulation d'accélération permet de frapper plus vite, à condition d'avoir suffisamment chargé votre combattant (et donc de l'avoir mis en danger par rapport à l'adversaire).

Un personnage en difficulté ? A vous d'aller l'aider.

Un mode histoire de taille

Mais c’est surtout avec le mode histoire qu’intervient la plus grosse surprise de Dragon Ball Z : Shin Budokai 2. Le scénario des deux histoires proposées variera selon vos victoires et vos défaites. Les fans de la série se retrouvent par là même scénaristes de la saga ! Le combattant que vous aurez choisi survolera une carte où différentes missions lui seront proposées. Il devra, par exemple empêcher la destruction d’une ville en allant interrompre le méchant qui s'acharne sur les bâtiments. S'en suivra un combat pour faire perdre les haricots (les vies) du vilain, en essayant de perdre un minimum des siens si possible. A noter aussi que dans ce mode de jeu, les ennemis pourront fuir devant votre vaillance mais aussi contrarier vos plans en prenant l'initiative de vous provoquer en combat. Dans le même esprit, il sera possible d’aller épauler un autre personnage ami durant un combat mal engagé pour lui. Malheureusement, ce mode histoire n’a pas été prévu pour le jeu en ligne, alors qu’il semble pourtant s’y prêter. Impossible donc de venir en aide à un autre joueur en difficulté par exemple. Dommage.

Des retrouvailles qui risquent de faire plaisir.

Belle suite en perspective

Comme le premier volet, Shin Budokai 2 sera jouable en Wi-Fi avec notamment la possibilité d’éditer votre propre carte de visite et de la laisser sur la console de votre adversaire. Autre bonne nouvelle : la possibilité de faire parler les personnages soit dans leur langue natale, soit en anglais. Pour les anglophobes, il faudra attendre encore un peu pour entendre Sangoku avec sa voix française, et retrouver ainsi la magie des mercredis après-midi passés devant le Club-Dorothée ! Dragon Ball Z : Shin Budokai 2 s’annonce donc comme un titre sympathique proposant suffisamment de nouveautés et d’améliorations pour justifier son statut de suite. Les fans de la série peuvent d’ores et déjà se préparer à l’accueillir comme il se doit sans trop de risques d’être déçus.