Mardi, c'est le coup de gueule !

31 janv. 2017

Écrit par

Comme chaque mardi, un membre de la rédaction pousse un coup de gueule sur l'actualité du jeu vidéo : l’énième report d'un jeu attendu, la fermeture d'un studio, une annonce d'un jeu qui "sent pas bon". Mais ça peut également être l'occasion pour lui de revenir sur une expérience malheureuse sur un jeu en cours de test, ou même un échange tendu sur la tribune autour d'un sujet particulier. Bref, aujourd'hui, voici le coup de gueule...

Actualité oblige, je profite de ce "coup-de-gueule" pour revenir sur le Nintendo-Switch-Bashing généralisé auquel nous assistions encore il y a peu sur les zinternettes multimédia. Bien loin de moi l'idée de convaincre les détracteurs de la console, du concept, des jeux au jour du lancement ou ceux qui arriveront ensuite. Je ne m'y attarderai pas, ils tirent à boulet rouge sur une machine pas encore sortie, sans réels arguments, je ne dépenserai pas mon énergie à les amener à la réflexion.

Au jour de la sortie, nous avons donc au programme I am Setsuna de Square Enix, Just Dance 2017 pour Ubisoft, The Binding of Isaac : Afterbirth+, Has Been Heroes par les créateurs de Trine 3, 1-2-Switch, World of Goo, Little Inferno, Human Resource Machine et le gigantissime - à n'en pas douter - The Legend of Zelda : Breath of the Wild. Ajoutez Super Bomberman R. Le souffle me manque, c'est trop de jeux et d'émotions pour tous les goûts le jour d'une sortie de console à 300€. Nous avons d'ailleurs le meilleur dossier sur les jeux Nintendo Switch du Monde. Pas la peine de s'attarder plus sur le sujet.

11 jeux pour un lancement est un nombre qui me parait conséquent. Surtout quand on le compare aux derniers lancements Nintendo. La Wii par exemple a elle-même bénéficié d'un The Legend of Zelda : Twilight Princess, Wii Sports, et de The Lapins Crétins : La Grosse Aventure mais ensuite ce fut le désert total. La Wii-U a connu le même sort, les bons jeux n'apparaissant en nombre que deux ans après la sortie. Cette console n'a pas été un succès commercial, nul ne va le contredire. Il ne me semble pas qu'elle ait attiré les foudres des forums "Next-gen".

Le meilleur est selon moi de se remémorer les line-ups des DS. Je pensais que Nintendogs était sorti le jour de la sortie de la DS. Il n'en n'est rien, d'ailleurs la liste de titre n'était qu'une succession de reprises tristes, ceci étant certainement dû au fait que les éditeurs ne savaient pas où ils allaient et que le concept pouvait ne pas prendre. Mais alors pourquoi la 3DS, au prix de lancement de 250€, qui n'avait pas de titres hormis des reprises adaptées pour la 3D à sa sortie, a été plutôt bien acceptée ?


Voila qui laisse de quoi voir venir ?


J'ai de plus en plus de mal à comprendre cet acharnement. Surtout qu'à une époque la PlayStation 3 était synonyme de mort annoncée de Sony, car son prix était trop élevé et son architecture impossible à maîtriser par les développeurs, qui dénonçaient également le prix des kits de développement. Ne parlons même pas de la PS Vita qui aurait été abandonnée il y a longtemps si elle était issue d'un projet kickstarter. Pourtant, il n'y avait pas un tel déchaînement de la part de la presse spécialisée, mais aussi généraliste comme nous le rencontrons ici ?

Au final, nous avons un prix de lancement attractif, des jeux pour tous les goûts dès la sortie de la console, mais surtout... des sorties prévues à intervalles réguliers et pour un moment. À peine le temps de finir The Legend of Zelda : Breath of the Wild que Snipperclips et Mario Kart 8 Deluxe arrivent, puis ARMS, Splatoon 2, Xenoblade Chronicles 2, Super Mario Odyssey sous le sapin en fin d'année...

"Wait & see", mais ce que je constate surtout est que lorsque le ton est donné par un gros site, les suivants ne se risquent pas à le contredire... Et ça, ça m'énerve !