Crysis 3, je n'attends plus que toi

01 févr. 2013

Écrit par

Depuis le 29/01, vous pouvez trouver sur les différentes plateformes de téléchargement une démo bêta de Crysis 3. Ce jeu, développé par Crytek, dont les deux opus précédents ont grand fait parlé d’eux sur PC débarque aussi sur console. Faisant partie des jeux que j’attends le plus cette année, je ne pouvais donc m’empêcher de télécharger cette démo. Et ce fut chose faite dès la sortie et essai aussitôt.

Pas vraiment habitué à ce jeu, je me suis plongé dans des parties en mode Hunter en 2 contre 10. Le concept est plutôt sympa car les joueurs sont divisés en deux groupes : les hunters, équipés de leurs nano combinaison et de leurs pouvoirs débloqués mais équipé de leur seul arc. Le second est composé des soldats CELL, de simples combattant avec quelques gadgets sympa comme une grenade électromagnétique et un hologramme, et des armes aux munitions plus que limitées. Chaque CELL tué devient Hunters jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’agent ou faute de temps. Les cessions durant 2 minutes, le temps est précieux et il faut courrir lorsque l'on est un Hunter. J’ai pris beaucoup de plaisir à incarner les hunters. Bon il faut dire que les supers pouvoirs aident beaucoup aussi. Entre les super sauts, l’invisibilité et la rapidité, les sensations sont à des années lumières des autres FPS du moment. En plus l’arc ne s’avère mortel que si la tension de la corde est suffisante, et pendant ce temps là, vous faites des cibles faciles. Donc là aussi il faut prendre son mal en patience avant de débusquer un agent du CELL. Mais de leur côté, les agents n’ont rien à envoyer aux hunters ou presque. Equipés d’un détecteur et d’une arme assez efficace, une cachette de CELL devient vite une embuscade pour ces pauvres hunters. Les parties s'enchaînent rapidement et les réflexes de survies apparaissent assez vite.

Alors oui, il y a des campeurs mais le fait de camper ne vous fait pas gagner beaucoup d'expérience alors que l'offensivité nettement plus. Les équipes changent de rôle régulièrement et le rythme ne baisse que très rarement. Bref, cette première approche a de quoi faire baver plus d’un fan de FPS en mal de sensation depuis quelques temps, surtout que les graphismes sont plutôt beaux avec les jeux d'ombres et de lumières ou bien encore la végétation. La carte de la démo est assez grande, les dimensions sont bien pensées et l'utilisation de la hauteur est correcte, grâce à un jeu de tuyau, d'échelle et de bâtiments effondrés. Y a pas à dire, c'est bon. A suivre avec beaucoup d'impatience le 21/02/2013.