J'irais cracher sur vos blogs - Episode 2

22 oct. 2012

Écrit par

Facebook me saoule. Ou plutôt, mes "amis" Facebook choisis sans y réfléchir à deux fois me saoulent. A chaque publication d’un test d’un jeu majeur sur Gamatomic, si j’ai le malheur d’être connecté sur Facebook, il arrive très souvent que, dans le quart d’heure, un blogueur "ami" me poke d’un "Hein ? Vous avez reçu ce jeu et pas moi ! Pourquoi ?". Ce à quoi je me retiens toujours de répondre : "Peut-être parce que tu tiens un blog avec des tests de 3 lignes qui ne transpirent pas vraiment l’analyse ?" ** Évidemment, je suis un garçon poli et ma réponse est plutôt du genre : "Ah mince". Quand je suis dans un bon jour et d’humeur taquin, ça peut même aller jusqu’à un : "T’inquiètes pas, c’est sûrement La Poste. Ça va bien finir par arriver".

Parfois, la discussion s’étire : "Je comprend pas, j’ai pourtant bien demandé à [joli prénom féminin le plus souvent] !". Ah oui, précisons que le blogueur est partageur et se refile – toujours fièrement - les contacts qu’il aura pu chopper à droite à gauche. "Aaaah mais attend, elle c’était une stagiaire. Elle n’est plus chez eux depuis des semaines !". Les éditeurs prennent souvent des stagiaires pour justement mettre des tampons entre eux et ce genre d’individus plutôt envahissants.

Quelques fois, le phénomène se produit dans l’autre sens, sans que je l’aie suscité pour autant. "Tiens, vous n’avez pas publié de test de [gros jeu d’un éditeur/constructeur japonais] sur Gamatomic ?" Inutile de vous préciser que le ton est un rien narquois. Ma réponse : "Sans exemplaire de test, ça n’est pas évident..." Le silence qui suit en dit souvent long. Puis : "Bizarre, moi ils m’envoient toujours leurs jeux". En général, c’est le moment où je choisi de me déconnecter de Facebook. Mais si ça tombe un jour où il ne faut pas, je peux sortir un : "Tu sais, venant d’un éditeur qui cherche constamment à flatter la blogosphère pour s’assurer de la publicité pas cher et facile, c’est pas étonnant !".

**Malheureusement, c’est loin d’être un critère essentiel pour la "grande distribution" des versions tests.