Pokémon Méga Donjon Mystère

08 mars 2016
Testé par sur
Disponible sur
2

Des donjons mais bien peu de mystère

Finalement, le plus gros souci de Pokémon Méga Donjon Mystère, c'est ce qu'il est et le moment où il sort. Premièrement, le titre se révèle être un spin-off relativement sympathique mais forcément moins convaincant que la série principale. Ensuite, il sort en pleine marée Pokémon. Si les derniers jeux en date ne sont que des jeux secondaires (du sympathique Pokémon Picross au assez médiocre Rumble World), Donjon Mystère doit surtout faire face aux rééditions de Bleu, Rouge et Jaune. Et autant être clair : préférez plutôt ces dernières, toujours d'actualité en 2016.

Un mois à peine après la sortie du peu convaincant Pokémon Rumble World, voici que débarque Pokémon Méga Donjon Mystère, un autre spin-off de la célèbre licence de Nintendo.

L'histoire

L'originalité de Méga Donjon Mystère, c'est une fois de plus de vous mettre non pas dans la peau d'un dresseur, mais dans celle d'un pokémon. Ainsi, vous débutez le jeu en étant amnésique. Alors que vous ne vous souvenez plus de rien, vous vous rappelez juste que vous étiez autrefois un humain. À peine réveillé que vous êtes poursuivi par des Neitram, et il faudra l'aide d'un pokémon (Pifeuil) pour vous en sortir. C'est alors que vous vous retrouvez dans son village, où vous allez faire la connaissance de l'un de vos meilleurs compagnons.

Si le pitch reste vague, c'est parce que Pokémon Méga Donjon Mystère vous propose, une fois le titre lancé, de répondre à quelques questions afin de personnaliser l'aventure en vous faisant incarner un pokémon spécifique et en vous assignant un acolyte. Ainsi, votre serviteur s'est retrouvé dans la peau d'un Kaiminus secondé par un(e) Héricendre. Couplé au fait même de se retrouver transformé en monstre, cet aspect ajoute un peu de piment au scénario. D'ailleurs, cela permet de varier l'humour, le point de vue étant différent de celui octroyé dans la série principale.

L'aventure est personnalisée et vous pouvez choisir parmi tous les "starters" de la série.

Le principe

Hélas, passée la découverte de l'univers, Pokémon Méga Donjon Mystère peine un peu à convaincre. Il faut dire que son principe est plus rentre-dedans que dans la série principale, tout en faisant moins dans la démesure/finesse. Ici, la progression est semblable à celle de nombreux RPG et l'exploration de donjons reste le moteur du gameplay. Malheureusement, l'exploration est un peu répétitive, pas forcément aidée par le principe même du jeu : quand vous vous déplacez, l'univers environnant en fait de même. Il vous faut donc user de différents stratagèmes pour attirer des pokémons et les combattre.

Symbole de ce parti pris étrange, le jeu vous permet de vous déplacer qu'à travers huit directions (haut, bas, gauche, droite et les diagonales). Ce qui peut sembler être un clin d'œil à la série d'origine se révèle finalement être un handicape : vous aurez toujours l'impression d'être coincé entre ce relan de l'histoire et le côté semi action-RPG de cet épisode. De plus, le gameplay incorpore des subtilités bienvenues (la présence d'attaques à distances en est une) mais certains éléments restent anecdotiques. C'est le cas, par exemple, de la jauge d'endurance, cette dernière se remplissant assez facilement en ingurgitant des aliments/objets.

Les donjons sont générés aléatoirement et chaque mouvement compte. Frappez pour attirer un pokémon.

Le multi

Le multijoueur de Pokémon Méga Donjon Mystère va un peu dans ce sens. Bien loin des préoccupations de la série principale, le jeu vous permet toutefois d'arpenter des donjons spéciaux pour venir en aide à d'autres joueurs (et vice versa). Ces missions de secours sont aussi l'occasion de mettre à profit des pokémons secouristes que vous pouvez également échanger via StreetPass. Finalement, en ressort, une fois encore, l'impression que le jeu se démène pour pas grand chose.

Les affrontements se font plus ou moins au tour par tour et reprennent l'interface de la série.

Pour qui ?

Pokémon Méga Donjon Mystère se destine finalement aux plus jeunes, ces mêmes joueurs qui seront avant tout contentés par l'univers. Contrairement à la série d'origine, l'expérience est assez solitaire et ne repose pas sur des joutes multijoueur. De ce fait, les bambins en manque de petits monstres devraient assez logiquement y trouver leur compte, surtout que le jeu est assez drôle.

Voir les pokémons communiquer comme des humains est savoureux.

L'anecdote

Cet humour, c'est justement la force de Pokémon Méga Donjon Mystère. L'originalité de ce spin-off réside dans le fait d'incarner un pokémon, et à fortiori dans le fait que ces petits bêtes communiquent entre elles. Cela ouvre tout un monde de jeux de mots, avec des dialogues soit mignons, soit carrément géniaux et qui ne sont pas sans saluer un travail de traduction qui s'étale sur vingt ans. Voir un de ses élèves demander au professeur Canarticho pourquoi celui-ci se balade toujours avec un poireau... voilà le genre de remarques qui prêtent à sourire.
Les Plus
  • Un jeu drôle
  • Une aventure personnalisée
  • Mignon et bénéficiant d'une 3D sympathique
  • Une durée de vie plus qu'honnête
Les Moins
  • Faussement compliqué
  • Un jeu qui ne sort pas au bon moment
  • Assez répétitif par sa structure
  • Un multi anecdotique