Naruto Shippuden : Ultimate Ninja Storm 4

12 févr. 2016
Testé par sur
Disponible sur
4

C'est son Nindo !

Naruto Shippuden : Ultimate Ninja Storm 4 est tout bonnement indispensable à quiconque connaît le manga de Kishimoto, de près ou de loin. Un peu comme son discours très "shônen", le titre base sa réussite sur un équilibre à toute épreuve. En distinguant le mode Aventure du mode Histoire, le studio insuffle encore un peu plus de rythme au jeu. Si certains reprocheront au mode Histoire de ne pas laisser souffler le joueur, avouons que ce serait un faux procès compte tenu de ce final qui, de toutes façons, pouvait difficilement laisser de place à l'exploration. Profitant de la puissance des consoles actuelles pour livrer des combats à la fois titanesques et uniques, ce quatrième épisode est tout simplement ce qui se fait de mieux en matière d'adaptation. Merci Naruto, et CyberConnect2.

Naruto Shippuden : Ultimate Ninja Storm 4 avait une drôle de mission. En effet, il s'agit certes du dernier volet de la saga, mais également du premier à sortir sur PlayStation 4 et Xbox One. CyberConnect2 est-il parvenu à tirer profit des consoles actuelles ?

L'histoire

Première chose à savoir : Naruto Shippuden : Ultimate Ninja Storm 4 prend place directement après le troisième volet. Ainsi, vous êtes plongé dans le feu d'une action explosive. En effet, cet épisode segmente son solo en deux parties distinctes. Si le mode Aventure vous permet de déambuler et de faire des quêtes annexes, le mode Histoire vous fait enchaîner les combats scénarisés. En découle un rythme effréné mais pas désagréable pour autant.

C'est d'autant plus logique que la trame initiale ne laisse aucune place à l'exploration. Bouquet final du manga, le scénario ne propose que peu de temps morts et se base sur une narration déstructurée (mais ambitieuse). Côté esthétique, cet épisode s'en sort admirablement. En plus de la mise en scène qui n'a rien à envier à celles des meilleurs animés, vous retrouvez le doublage japonais et des graphismes tout bonnement magnifiques. D'ailleurs et à contrario de la tendance actuelle, cette version One s'en sort très bien et il est difficile d'imaginer que la mouture PlayStation 4 puisse être franchement supérieure.

En plus des cinématiques incluant des QTE, la narration se base sur des images de l'anime. Efficace.

Le principe

Pour ce qui est du gameplay, Naruto Shippuden : Ultimate Ninja Storm 4 a dû apporter de la diversité en raison de sa structure. Difficile de ne pas saouler le joueur quand on ne se sert pas de l'exploration pour jouer sur la tension et sur le rythme. Et CyberConnect2 a été malin. Plus que jamais, le jeu se diversifie : combats normaux, affrontements contre des boss, phases annexes (beat'em all, poursuites, etc.), combats titanesques... Le jeu parvient à capter votre attention grâce à une variété omniprésente.

Évidemment, le jeu ne chamboule pas ses affrontements classiques pour autant et pâtit toujours des mêmes inconvénients (notamment la trop grande facilité à "permuter" pour esquiver les attaques). De même, le fait que le jeu segmente son expérience solo fait passer le mode Aventure au second plan (voire au troisième pour les amoureux du multijoueur). Rien de grave mais il convient de rappeler que cet épisode reste avant tout l'aboutissement d'une recette qui a fait ses preuves.

Les effets visuels apportent encore plus de punch à cette mouture.

Le multi

Niveau multijoueur, vous retrouvez les habituelles joutes qui ont fait l'efficacité de la série. Aucune grande révolution au rendez-vous et nous saluons avant tout le nombre conséquent de combattants disponibles, qu'il est carrément difficile de compter mais qui dépasse allègrement la centaine. Côté nouveautés, citons surtout les deux gros ajouts de gameplay qui prennent un peu plus de sens en multijoueur : la possibilité de réellement changer de personnage pendant un combat, ainsi que celle de pouvoir marcher sur les murs de certaines arènes (un point au final assez anecdotique).

Malgré les ajouts de gameplay, le multi ne bouleverse évidemment pas sa recette.

Pour qui ?

Dans une entrevue accordée à l'occasion de la sortie du troisième épisode, Hiroshi Matsuyama (président de CyberConnect2) nous confirmait que l'une des intentions du studio était de faire de Ultimate Ninja Storm un palliatif pour les joueurs ayant abandonné la lecture du manga. Cela se vérifie une fois de plus, surtout que Naruto Shippuden : Ultimate Ninja Storm 4 se base sur un cycle à la narration particulièrement déstructurée, et ainsi beaucoup plus adaptée au format télévisuel. Autant être clair : si vous n'avez pas encore lu la fin du manga de Masashi Kishimoto, vous allez en prendre plein les mirettes !

Le mode Aventure est surtout l'occasion de se remémorer quelques "bons vieux moments".

L'anecdote

Pour donner de l'intérêt au mode Aventure, CyberConnect2 a eu une idée maligne et amusante : ce pan du jeu vous permet de vous remémorer les meilleurs moments de la série en récoltant des fragments de mémoire. Une idée d'autant plus intéressante que Naruto Shippuden : Ultimate Ninja Storm 4 est la conclusion d'une saga ayant autant marqué le monde de la bande dessinée que celui du jeu vidéo.
Les Plus
  • Techniquement solide
  • Le mode Histoire à l'équilibre exemplaire
  • La mise en scène et la narration
  • Idéal pour ceux qui ne veulent pas se taper la fin du manga
  • Le côté rétrospective du mode Aventure, malin
  • Un nombre de personnages plus que conséquent
  • Du contenu bonus toujours aussi sympa
  • Une vraie conclusion
Les Moins
  • Quelques ralentissements dans le village de Konoha