WWE 2K16

25 nov. 2015
Testé par sur
Disponible sur
4

Le changement, c'est maintenant ?

Plus encore que son prédécesseur, WWE 2K16 est un épisode charnière pour la série de 2K Sports. Épisode de la confirmation, le jeu brille surtout par son gameplay à la fois subtil et gratifiant. Si certains reprocheront au mode 2K Showcase de ne se concentrer que sur une seule légende du catch, celui-ci s'avère plus développé que dans l'épisode précédent (qui comprenait deux scénario). Pour le reste, vous êtes en terrain connu : technique solide (mais qui ne progresse que très peu), des types de matchs à foison, un mode Carrière sympathique et un multi une fois de plus à la hauteur... Non, décidément, 2K Sports est en très bonne voie pour gagner son pari.

L'an dernier, WWE 2K15 marquait l'arrivée du catch sur Xbox One et PlayStation 4. Si le titre avait déçu certains joueurs par son manque relatif de contenu, il est tout de même parvenu à tirer son épingle du jeu grâce à une plastique honorable et un mode 2K Showcase franchement divertissant. WWE 2K16 bonifie t-il la série ?

Le principe

Sachez-le : WWE 2K16 bouleverse le gameplay de la série. Dans un premier temps grâce à sa gestion des contres. En effet, si le timing pour contrer les coups était assez réduit l'an passé, ces mouvements gagnent encore en subtilité dans WWE 2K16. Tout d'abord grâce à l'arrivée de contres mineurs et majeurs, pouvant parfois apparaître lors de prises assez longues. En fonction du moment choisi, le mouvement sera plus ou moins dévastateur et facile à placer. De plus, les contres nécessitent désormais l'utilisation d'une jauge dédiée et divisée en segments. En fonction du catcheur choisi, la barre en question - qui se remplit automatiquement - peut être plus ou moins grande.

Mais ce n'est pas tout. Le jeu revoit également son système de soumissions et de tombés. Pour soumettre un adversaire, il vous faut désormais déplacer un curseur bleu sur un autre de couleur rouge, ce dernier étant bien évidemment contrôlé par l’adversaire. À vous d'essayer de remplir la jauge centrale avant la fin du temps imparti. Pour ce qui est des tombés, ces derniers vous demandent d'appuyer sur A au moment opportun, le laps de temps accordé dépendant évidemment de vos blessures. Un changement radical puisqu'il est plus difficle qu'auparavant de se sortir d'une situation compliquée. C'est d'autant plus vrai que les Rope Break ou autres mouvements particuliers dépendent parfois de l'assignation de compétences spécifiques sur votre catcheur, ou de la perte d'un mouvement Finisher (d'ordinaire destiné à infliger de gros dégâts à l'adversaire).

Il se dégage des multiples subtilités de WWE 2K16 une impression fort agréable : en plus de révolutionner une recette vieille de 15 ans, le titre est particulièrement gratifiant manette en mains. En témoigne le mode 2K Showcase vous faisant une nouvelle fois revivre la carrière d'un catcheur, avec scènes cinématiques et extraits d'époques à l'appui. Le mode intègre toujours des objectifs bonus afin que les scénarios se rapprochent le plus possible de la réalité. Plus compliqués et millimétrés que dans WWE 2K15, ces objectifs profitent des subtilités de gameplay pour devenir encore plus gratifiants. Un ressenti qui permet de pardonner le fait que 2K Showcase se concentre sur un seul catcheur cette année (Stone Cold Steve Austin), même si l'expérience se révèle au final plus complète.

Les soumissions ont été revues et sont plus subtiles qu'auparavant.

La carrière

WWE 2K16 dispose toujours de son mode Carrière vous proposant de créer et de mener votre superstar à la gloire. À ce sujet, cet épisode vous permet de nouveau d'incarner une Diva, pourquoi pas en vous servant des modèles photos mis à votre disposition. Côté jeu, le mode Carrière conserve sa structure bien connue, avec toutefois la possibilité de répondre à des questions de journalistes afin d'influer sur l'orientation de votre personnage (bon ou mauvais). Un point qui vient se greffer aux habituels embranchements narratifs. Pour sa part, le mode Univers WWE vous propose toujours de parcourir le calendrier de la WWE en prenant part aux différentes rivalités.

Cette année, le mode 2K Showcase se concentre sur Stone Cold Steve Austin.

Le multi

Évidemment, le multijoueur de WWE 2K16 reste une référence. Et ce pour deux raisons : la pléthore de mode disponibles ainsi que la présence d'un multi local digne de n'importe quel jeu de sport. Certes, WWE 2K16 ne révolutionne rien, mais il propose un menu toujours aussi festif.

Le jeu est à peine plus beau que l'an passé.

Pour qui ?

Cette fois, c'est la bonne ! Plus qu'une simple mise à jour, WWE 2K16 propose une expérience de jeu franchement convaincante, qui devrait séduire aussi bien les novices que les adeptes de l'époque THQ, probablement fatigués de jouer à une recette aussi vieillissante que fainéante. Plus intéressant : le jeu s'avère être une bonne base de travail pour les années à venir et, dans ce sens, cet épisode semble être une référence à posséder (les jeux à venir seront probablement de "simples" évolutions). De plus, le mode 2K Showcase permet toujours de se plonger dans l'histoire du catch et propose son lot de moments forts. Un bon moyen de se plonger de ce sport-spectacle.

Je vous présente Angelino Jolie.

L'anecdote

Les années se suivent et c'est toujours la même rengaine avec les jeux de sport : cette nécessité de sans cesse nous faire recréer nos sportifs. La démarche est d'autant plus fastidieuse que WWE 2K16 n'est pas particulièrement plus beau que son prédécesseur. Pire encore : l'éditeur de catcheur est relativement identique. Il est donc dommage de ne pas pouvoir directement importer l'apparence d'un catcheur créé par le passé. Heureusement, vous pouvez toujours aller piocher une idole dans les créations de la communauté.
Les Plus
  • Une vraie révolution en matière de gameplay et de sensations
  • Le côté gratifiant
  • Un mode 2K Showcase plus long que l'an dernier
  • Quelques ajouts de contenu
  • Le multi, toujours solide
  • L'aspect communautaire
  • Les extraits du 2K Showcase, toujours au top
Les Moins
  • Joli mais pas vraiment plus beau que l'an passé
  • Une ou deux carrières de plus dans le 2K Showcase
  • Impossible d'importer son personnage de l'épisode précédent