Astronoid

30 avr. 2005
Testé par Saigneur sur
Disponible sur
2
  • Sortie initiale 19 décembre 2005
  • Genres Arcade, Simulation

Au final, Astronoid est un petit jeu plutôt sympathique, dont le talent des créateurs ne demande qu'à s'exprimer, et la communauté à s'étendre. C'est donc un titre qu'il faudra suivre avec intérêt, pourvu que la motivation continue de faire son oeuvre et que sa communauté permette de le faire évoluer régulièrement.

Vous avez joué à X-Wing, et vous avez aimé les courses d'anneaux ? Vous avez vibré en glissant à une vitesse vertigineuse à la surface de pistes délirantes au son de Prodigy dans WipeOut 2097 ? Vous voulez vous affronter avec d'autres fondus de la vitesse, à la Fast and Furious ? Alors Astronoid.net est fait pour vous.

Ambiance

Astronoid est un jeu de courses de vaisseau dans des environnements spatiaux sympathiques : A la surface de planètes ridées et plissées, dont les "canyons sont plus serrés que le cul de ma belle-mère" (dixit les concepteurs), ou bien entre des astéroïdes, il vous faudra faire plusieurs tours de circuit, en passant dans des points de contrôle matérialisés par des anneaux numérotés. Evidemment une course tout seul, ce n'est pas drôle : d'autres concurrents viendront vous tenir compagnie, et s'acharneront à vous chiper la plus haute place du podium. C'est là que les divers modes de course prennent toute leur saveur.
 

Modes de jeu

Le jeu se fait sur plusieurs modes : course, power up, shoot'n race et Frag'n pass. Le mode Course est on ne peut plus basique : chacun pour soi et la Force pour tous : c'est le meilleur compromis pilote / vaisseau qui gagne. Power up et Shoot'n race sont bien plus funs : c'est encore une course, mais il faut un peu plus de neurones pour s'en sortir : autant les courses simples ne nécessitent pas de s'occuper des autres, autant là, il vous faudra dessouder le gars de devant, tout en serrant les fesses pour éviter les lascars à vos trousses qui essaieront de faire pareil. Evidemment, ce mode fait tout le sel du jeu, et permet de s'éclater à quatre ou cinq joueurs au détour d'un astéroïde. La différence entre les deux modes et assez faible, et tient dans la disposition des bonus qui change le gameplay. Le frag'n pass impose de buter un camarade pour avoir le droit de franchir une porte. J'avoue que, faute de camarades volontaires pour l'hécatombe, je n'ai pas pu tester ce mode. Pour le gameplay, on regrettera que le nombres de bonus soit si faible : deux types d'armes, deux types de mines (l'effet de la mine éblouissante est un régal), un bouclier, des recharge booster, et c'est tout.
 

Prise en main, ergonomie

Le pilotage à la souris, c'est à la mode depuis quelques temps. Pour un ancien pilote de chasseur TIE, ça fait bizarre. Pourtant au bout de quelques minutes d'entraînement, le mélange clavier souris se laisse apprivoiser, et on se laisse griser par la vitesse où on franchit les portes, la fluidité des mouvements avec lesquels on évite les arrêtes rocheuses, et on s'enfonce dans les cañyons ! Evidemment, les affaires se compliquent au fur et à mesure qu'on prend des niveaux et qu'on a un vaisseau plus puissant. La perfection est difficile à atteindre, le pilotage réclamant souplesse et fermeté. Le moteur graphique est étonnament fluide malgré sa plate-forme java, les graphismes agréables (comment en témoignent les screenshots). Le jeu en multi bénéficie d'une étonnante innovation : le Peer to Peer. Ce mot qui fait peur aux majors permet ici d'avoir des connexions rapides entre les joueurs, et décharge le serveur. Une voie d'avenir pour le multiplayer, probablement. Les effets sonores sont corrects, et bien servis par une musique vraiment sympa, mais qui s'avérera très vite... pénible : le même morceau en boucle tandis qu'on tourne, ça incite vraiment à couper ! Une fois fait, l'ambiance sonore est agréable.
Les Plus
  • La sensation de vitesse, quand on vole au ras des pâquerettes
  • La difficulté progressive
  • L'évolution rapide du jeu
  • Se tirer la bourre en multi, dans une bonne ambiance
Les Moins
  • Jeu uniquement online
  • Peu de joueurs, de circuits
  • Musiques entêtantes