Q.U.B.E. Director's Cut

05 août 2015
Testé par sur
Disponible sur
4

Une version qui vaut carrément le coup

Q.U.B.E. Director's Cut est un jeu de réflexion qui mérite clairement le détour. L'intelligence des énigmes et leur variété, même si elle répond tout de même à une sorte de schéma, ravira tous les types de joueurs. Mais cette version brille vraiment par l'ajout d'une petite histoire qui vous implique bien plus dans l'aventure. Le mode contre la montre permet de prolonger le plaisir qui peut s'avérer un peu court malheureusement. On en veut plus !

Sorti fin 2011, un jeu de réflexion développé par Toxic Games s'est offert une cure de jouvence, d'abord en 2014 sur PC puis en 2015 sur les consoles de salon dernière génération dans sa version Q.U.B.E. Director's Cut. Mais alors, cette version console présente-t-elle un intérêt quelconque ?

L'histoire

Vous êtes un astronaute et vous vous réveillez dans un endroit qui vous est inconnu. Vous entendez une voix de femme en train de discuter mais vous n'entendez pas son interlocuteur. Rapidement, elle se rend compte que vous êtes conscient et vous explique brièvement la situation : vous avez été envoyé dans une station mystérieuse qui menace la Terre et vous devez la détruire. Mais la transmission s'arrête rapidement, elle se retrouve hors de portée. Vous voilà seule, dans une station spatiale formée de cubes. Cette histoire est l'ajout majeur de cette version "Director's Cut". Elle est mise en valeur par des acteurs convaincant, uniquement représentés par des voix. C'est efficace et ça vous prend aux tripes, en particulier à la fin du jeu. Il faut toutefois déplorer l'absence de sous-titres. Il n'y a que l'audio anglais.

Le réveil est difficile

Le principe

Q.U.B.E. Director's Cut est un jeu de réflexion qui axe ses puzzles autour de cubes. À l'instar de Minecraft, tous les éléments du jeu sont cubiques, les murs, les plafonds et les sols sont construits par des cubes blancs. Pour passer d'une salle à une autre, il vous faut résoudre une énigme qui vous ouvrira la porte ou qui vous permettra de franchir la salle. C'est d'ailleurs sur ce dernier principe que se basent les premières énigmes du jeu. Il vous faut trouver le moyen d'accéder à la sortie. Il existe plusieurs type de cube à actionner : les rouges peuvent s'élever sur trois niveaux, les jaunes sont composés d'une série de trois cubes qui s'élèvent sur plusieurs niveau suivant celui que vous actionnez, les bleus vous permettent de sauter et les violets vous donnent la possibilité de modifier la disposition de certaines parties du mur ou du plancher.

Les premières énigmes sont très accessibles et vous permettent d'appréhender le jeu en douceur. Il est d'ailleurs bon de noter que vous apprenez à jouer au jeu naturellement. Nul besoin de tutoriel pas très instinctif, c'est tellement simple que vous progressez naturellement dès le départ. La maniabilité à la manette n'est toutefois pas idéale surtout lorsqu'il s'agit d'aller un peu vite pour enchainer l'activation de certains cubes. L'utilisation de la manette devient vraiment problématique dans le mode contre la montre qui vous offre la possibilité de parcourir des salles le plus vite possible (un ajout fort plaisant de cette version), en effet il faut actionner certains éléments du jeu rapidement et surtout avec dextérité mais la manette n'offre malheureusement pas la précision d'une souris.

Lorsque vous progressez dans le jeu, vous accéder à des salles qui vous demande une certaine réflexion puisque vous devrez actionner certains mécanismes grâce à une boule qu'il faut faire passer au bon endroit. Il vous faudra aussi jouer avec les couleurs pour modifier celle des boules afin d'actionner correctement les divers mécanismes des salles. Les énigmes sont variées certes, mais vous avez un peu l'impression de tourner en rond. L'enchainement du type d'énigme est un peu toujours le même et cela devient redondant.

Roule petite boule, roule !

Pour qui ?

Q.U.B.E. Director's Cut s'adresse évidemment plus à ceux qui ont manqué le jeu dans sa version originale. L'ajout de l'histoire, excellente au demeurant, n'en fait pas un argument de rachat. En revanche, que ce soit les novices du genre qui progresseront tranquillement dans le jeu où les aficionados qui apprécieront l'intelligence des énigmes proposés, Q.U.B.E. Director's Cut apparait comme un indispensable sur les dernières consoles. De plus, son petit prix aura fini de vous convaincre.

Les jeux de lumières sont très propres

L'anecdote

Il y a quelques salles secrètes dans Q.U.B.E. Director's Cut et c'est lorsque vous en découvrez une par inadvertance ou bien en étant un peu curieux que vous prenez encore plus le jeu au sérieux. J'en ai découvert une en explorant une salle qui me semblait trop grande pour être un simple couloir et je n'ai pas été déçu du voyage. L'énigme qui m'attendait là m'a donné du fil à retordre. J'ai dû y passer une bonne demi-heure...
Les Plus
  • L'histoire
  • Les acteurs qui vous font vibrer rien qu'avec leur voix
  • L'intelligence des énigmes
  • Ni trop dur, ni trop facile
  • Les pièces secrètes
  • Le mode contre la montre
  • La bande son fantastique
Les Moins
  • Un peu court
  • Pas de sous-titres pour les non anglophones