Farming Simulator 15

26 mai 2015
Testé par sur
Disponible sur
3

L'Amour est dans le travail

Farming Simulator 15 est assurément un bon jeu. Assez radical et pointu pour être fascinant, le titre des Suisses de Giants Software prouve qu'un marché de niche peut devenir hypnotique pour peu qu'on y mette les moyens. Parfaitement jouable sur consoles mais disposant d'un mode multi un peu décevant, le jeu reste néanmoins une expérience singulière, qui proposerait presque malgré lui une vraie réflexion sur la notion de travail (et le besoin de travailler). On espère juste que les prochains épisodes conserveront le côté brut qui fait le sel de ce Farming Simulator 15.

Bien qu'il ne soit pas aussi connu que les blockbusters habituels, Farming Simulator s'est forgé une sacrée réputation sur PC, au point d'avoir été la meilleure vente en France en 2011, et de s'être écoulé à plus d'un million d'exemplaires en 2013. Autant dire que le titre édité par Focus (et développé par des Suisses) n'a pas à rougir. Six mois après sa sortie PC, Farming Simulator 15 arrive enfin sur consoles, et pour la première fois sur One et PS4.

Le principe

Le fait que Farming Simulator 15 ne dispose pas de scénario rend l'expérience d'autant plus fascinante. Ainsi, le jeu y va franco : à peine le mode Carrière lancé, un court tutoriel vous explique les bases et vous laisse rapidement livré à vous-même. C'est en partie de là que découle l'intérêt du titre. Vous découvrez par vous-même les possibilités qui s'offrent à vous, et si les premières minutes se résument à utiliser les machines que le jeu vous a gentiment présenté, vous comprenez vite que Farming Simulator 15 porte plutôt bien son nom et s'oriente vers le réalisme.

En effet, c'est en passant par la boutique que vous commencez à comprendre la démesure du titre... et que vous mesurez la tâche qui vous attend. Car chaque matériel (parfois licencié) coûte un bras, et autant dire qu'il vous faudra de la patience pour entreprendre ce que vous avez en tête. Car de la coupe des arbres au travail dans les champs, en passant par l'élevage d'animaux, Farming Simulator 15 voit les choses en grand, d'autant que chaque ambition nécessite un rituel précis : impossible de semer des graines sans en récupérer, et sans avoir préalablement préparer la terre. De même, il vous faudra du matériel spécifique pour couper un tronc, le transporter et le transformer. Et on ne vous parle pas de l'entretien des animaux !

Le gameplay à la manette est très intuitif, et la caméra libre peut être très utile.

Le multi

Farming Simulator 15 propose un mode multijoueur, mais exclusivement en ligne. C'est dommage car il aurait été sympa de passer du temps sur l'exploitation aux côtés d'un ami. Toutefois, le mode en ligne a l'avantage/inconvénient de proposer un filtre pour accepter automatiquement ou non les joueurs. L'inconvénient ? Peu de joueurs acceptent un inconnu (ce qui reste toutefois compréhensible). À vous donc de créer votre partie.

Comme en témoigne le clipping au fond, Farming Simulator 15 est assez joli mais peut faire mieux.

Pour qui ?

Farming Simulator 15 est un jeu de niche. Si vous regardez L'Amour est dans le pré en vous disant "Tiens, ça doit être marrant d'être agriculteur, dommage que ce soit salissant", ce jeu est fait pour vous. Mais d'un autre côté, si vous êtes vraiment fasciné par tout ce qui est machines et agriculture, Farming Simulator 15 pourrait bien vous séduire également. Le jeu est très complet et a assurément quelque chose de fascinant, voire d'hypnotique dans son rapport au travail. De ce point de vue, on est presque proche d'Animal Crossing.

Il est conseiller de passer par les didacticiels annexes avant de se lancer dans une activité.

L'anecdote

Car par son concept brut, Farming Simulator 15 est un jeu épuisant. Vous n'avez pas de fil scénaristique pour vous motiver, juste l'envie de développer votre structure agricole en travaillant ou en accomplissant des missions (pas forcément intéressantes). Pire que cela, le rapport au temps et le bruit des machines agit comme un burin dans votre tête. Si vous ne faites pas appel à des ouvriers (qui entrent évidemment en compte dans votre comptabilité), vous pouvez passer 15 minutes à exécuter telle ou telle tâche, cela dans un bruit assourdissant qui vous donnera nécessairement envie de faire une pause, voire de piquer du nez. Pourtant, n'allez pas croire que cela est un reproche. Non, c'est même plutôt l'inverse : il est plutôt intéressant de voir cette sensation être reproduite dans un jeu.
Les Plus
  • Hypnotique
  • Le rapport au travail
  • Une vraie profondeur
  • Les vraies marques, un plus sympathique
  • La modélisation des véhicules et machines
  • Le gameplay intuitif
Les Moins
  • Peut mieux faire graphiquement
  • La physique discutable des véhicules
  • Un multi un peu décevant