Mario Party 10

28 mars 2015
Testé par sur
Disponible sur
3
  • Éditeur Nintendo
  • Développeur Nintendo
  • Sortie initiale 20 mars 2015
  • Genre Party Game

Les fines parties à cinq de Nintendo

À défaut d'être révolutionnaire, Mario Party 10 reste un bon épisode. Au final, les nouveautés sont suffisamment nombreuses pour renouveler l'intérêt : des plateaux réussis, un mode Bowser Party amusant et quelques mini-jeux adaptés en conséquence. Même l'intégration des amiibo est plus intéressante qu'elle en a l'air, avec la possibilité de personnaliser le socle de son avatar et de lui assigner un jeton. Sans compter les "points Mario Party" octroyés par les figurines non-compatibles, et à dépenser dans la boutique de Toad. Quel dommage que Nintendo n'ait pas intégré le tant espéré mode en ligne - qui sait se faire désirer - et que la frustration inhérente à la série reste présente, tel un fantôme de Bou ricanant derrière chaque partie.

Il ne faut pas remonter loin dans le temps pour se souvenir d'un Mario Party. À vrai dire, Island Tour est sorti il y a un peu plus d'un an sur Nintendo 3DS. Un volet sympathique, et qui trouve en quelque sorte son prolongement dans le Mario Party 10 qui nous intéresse aujourd'hui, cette fois-ci destiné à la Wii U.

Le principe

Si Mario Party 10 rappelle le volet 3DS, c'est notamment en raison de sa structure, et plus particulièrement la présence de plateaux relativement courts. Dans un monde régi par le culte du tout-instantané, Mario Party a su s'adapter en proposant des parties de trente à quarante-cinq minutes grand maximum. Tout cela réparti dans trois modes de jeu plutôt réussis. En sus du mode Amiibo Party sur lequel nous reviendrons plus tard, il faut aussi compter sur les modes Mario Party et Bowser Party. Le premier rappelle inévitablement Mario Party Island Tour, notamment par son but assez simple, à savoir glaner des petites étoiles en remportant des mini-jeux ou en passant sur les cases adéquates durant votre tour. Toutefois, tous les joueurs se retrouvent ici rassemblés dans une voiturette. Par conséquent, les plateaux de jeu linéaires s'apparentent à autant d'aventures parsemées de boss, et à la fin desquelles un vainqueur est déclaré. Évidemment, Bowser fait comme toujours office de maître de jeu, vous mettant des bâtons dans les roues en créant des événements ou en faisant apparaître les habituelles "cases Bowser" synonymes de malus. Un mode de jeu convenu mais toujours aussi sympathique, en somme.

La vraie nouveauté de Mario Party 10 reste néanmoins le mode Bowser Party, en grande partie voué à mettre en avant le GamePad (un peu à l'instar de Nintendo Land). Toujours réunis dans une voiture, les joueurs jouent chacun leur tour... avant que Bowser en fasse de même. Ainsi, ce mode est une course poursuite infernale, les personnages véhiculés ayant pour but d'atteindre l'étoile salvatrice (la ligne d'arrivée) avant que Bowser ne les élimine. Pour ce faire, celui-ci dispose au départ de quatre dés - soit autant que ceux lancés par les joueurs - ainsi que de quelques avantages non négligeables. Citons par exemple le fait de pouvoir relancer les dés si le résultat ne lui convient pas, ou la possibilité (sous conditions cette fois) de choisir les épreuves. Autant dire que la poursuite est effrénée, surtout que les points de vies des joueurs partent vite, à chaque coup assené dans les mini-jeux. Un mode très réussi, même s'il est dommage que les plateaux dédiés à celui-ci ne soient qu'au nombre de trois.

Les jeux avec Bowser (les seuls utilisant le GamePad) sont réussis.

Le multi

Sans surprise, Mario Party 10 prend tout son sens en multijoueur, d'autant que cette version permet justement de varier les plaisirs. Un joueur peut notamment contrôler Bowser dans le mode qui lui est dédié, et ainsi prendre part à des mini-jeux à la fois inédits et bien pensés. De bon réflexes et des nerfs solides ne sont pas de trop pour se défaire de sa fourberie. L'amusement est donc au rendez-vous, mais il convient quand même de signaler le plus gros défaut de cet épisode : l'absence, une fois de plus, de multijoueur en ligne. Certes, ceux qui ont des œillères diront qu'il est plus convivial de jouer chez soi avec des amis, mais il demeure incompréhensible, en 2015, que cette série n'ait pas encore franchi le cap du jeu en ligne.

Dans Bowser Party, vous pouvez faire revenir vos équipers en obtenant des étoiles pour votre groupe.

Pour qui ?

Mario Party 10 vise toujours la même cible. Ainsi, le titre de Nintendo est le jeu-apéritif par excellence et la majeure partie du contenu est disponible dès le lancement de la galette. Certes, deux personnages ainsi que quelques bonus peuvent être achetés dans la boutique de Toad, mais on sent bien que le but de la firme est, comme toujours, de livrer un jeu "manette en main". En ce sens, Mario Party 10 est un jeu convivial voire familial, et il peut une fois de plus promettre quelques bonnes après-midis ou soirées si vous avez des enfants. Ces derniers seront sûrement plus conciliant concernant les improbables retournements de situations qui pimentent (si on veut) les parties. En prime, ils auront aussi le loisir de prendre des photos en mettant en scène les personnages du jeu dans des décors à débloquer.

Dans le mode Amiibo, vous devez échanger vos pièces contre des étoiles. À l'ancienne.

L'anecdote

Enfin, Mario Party 10 dispose aussi d'un mode Amiibo Party. Autant mis en avant que ses camarades dans le menu d'accueil, ce dernier permet de déverrouiller des plateaux personnalisables. De plus, les amiibo peuvent se voir assigner un jeton parmi ceux glanés au fil des parties. La pièce en question s'apparente à un pouvoir spécial et peut être utilisée lors de votre tour. Notez que vous pouvez changer de jeton pendant les parties, à chaque fois que vous en croisez un. Un concept sympathique, d'autant que les plateaux du mode Amiibo Party différent de ceux présents dans les modes annexes : ils sont courts et la progression s'effectue de façon plus classique (c'est-à-dire sans moyen de locomotion). À noter que si vous possédez la figurine de Bowser, vous pourrez également jouer avec celui-ci dans le mode en question.
Les Plus
  • Une refonte plutôt bienvenue
  • Un mode Bowser Party qui convient parfaitement à la Wii U
  • Les mini-jeux au GamePad
  • Une recette toujours efficace
  • La compatibilité des amiibo, plus sympa qu'elle ne semble de prime abord
Les Moins
  • On aurait aimé plus de mini-jeux au GamePad
  • Et ce fameux mode en ligne, il arrive quand ?
  • Un peu chiche niveau contenu