Saints Row IV : Re-Elected & Gat Out of Hell

13 févr. 2015
Testé par sur
Disponible sur
3

Volition assure le principal

Saints Row IV : Re-Elected & Gat Out of Hell pose toujours la sempiternelle question de l'intérêt des portages et autres éditions "Jeu de l'année". Mais finalement, la réponse est toujours aussi simple : si vous n'avez jamais joué à Saints Row IV, il va sans dire que Re-Elected est la version qu'il vous faut, celle-ci incluant l'intégralité des DLC sortis jusqu'ici (dont les très sympas Enter the Dominatrix et Comment les Saints ont sauvé Noël). De toute façon, il n'y a aucun intérêt à acheter le jeu d'origine pour un joueur possédant une Xbox One ou une PS4. Après tout, ce serait comme posséder un lecteur DVD et préférer acheter une VHS de tel ou tel film. Qu'importe si la qualité du DVD n'est pas top : vous étiez bien content de l'avoir quand votre vieux magnétoscope était dans le grenier. Saints Row IV : Re-Elected & Gat Out of Hell, c'est uniquement cela. Un bon jeu auquel vous pourrez jouer sans avoir à ressortir votre vieille console dans trois ans. Un excellent défouloir avant tout.

Il y a un côté gaguesque à voir Saints Row IV être porté sur next-gen. Si, comme le disait notre test à l'époque, le jeu était bon et délirant, il avait sagement pris soin d'esquiver le mastodonte GTA V en sortant avant ce dernier. Du coup, la question est évidente : que reste t-il de Saints Row IV après le passage du hit de 2013 ?

Pour qui ?

Ce n'est certainement pas un hasard si Saints Row IV : Re-Elected ne comporte pas le terme "remastered" dans son appellation. Contrairement à la version One et PS4 de son concurrent, Saints Row IV fait le strict minimum en matière de refonte. À vrai dire, il peut être qualifié de simple portage, le titre n'étant pas spécialement plus fringant que sur la génération précédente (il équivaut plus ou moins à sa mouture PC). Pourtant - et c'est la principale surprise de Re-Elected - le jeu a encore de beaux restes ludiques et l'intérêt perdure. Par son côté parodique et ses super-pouvoirs délirants, Saints Row IV se démarque toujours de la concurrence niveau ambiance.

De ce fait, et bien que le jeu n'ait aucun intérêt pour ceux qui y ont déjà joué en 2013, Saints Row IV : Re-Elected pourra toujours convaincre les novices adeptes d'exutoire à environnement ouvert. Ces derniers auront même le loisir de profiter de l'intégralité des DLC sortis à ce jour (missions supplémentaires, costumes et armes bonus, etc.). Un cadeau bienvenu mais surtout circonstanciel, tant celui-ci relève du bon-sens. Toujours est-il qu'il s'agit de l'édition la plus complète de Saints Row IV.

Les ailes de Gat Out of Hell ne sont finalement qu'une version améliorée de l'ancien super-saut.

Gat Out of Hell, c'est quoi ?

Gat Out of Hell est un standalone dont l'histoire se situe directement après les événements de Saints Row IV. Alors que Kinzie fête son anniversaire sur le vaisseau, vous (ou plutôt votre ancien avatar) êtes enlevé par Satan. Heureusement, les amis sont toujours là pour vous sauver les miches : Gat et Kinzie décident de venir vous chercher en enfer ! C'est donc principalement Gat que vous dirigez dans cet épisode - qui porte bien son nom. Toutefois, difficile de ne pas rester un peu sur sa faim niveau contenu.

Si Gat se voit octroyer des ailes, vous êtes globalement en terrain connu. Gat Out of Hell est donc un simple prolongement de Saints Row IV. Et c'est bien dommage que l'idée n'est pas eu le temps de mûrir pour que Volition nous livre un titre plus original, notamment dans sa structure (l'enfer n'est ni plus ni moins qu'une vision réduite et macabre de Steelport. Dommage, car cette perspective d'une virée en enfer était un excellent matériel pour un "vrai" Saints Row V. Reste tout de même un bonus luxueux. Certains diront néanmoins qu'il est dommage de ne pas retrouver Saints Row : The Third dans le lot, celui-ci pouvant être considéré comme le premier épisode d'une trilogie.
Les Plus
  • Saints Row IV reste un bon jeu, et c'est bien le principal
  • Cette version a le mérite d'être toujours fluide
  • Le contenu inclu, conséquent
  • Gat Out of Hell, un supplément toujours bon à prendre
Les Moins
  • Un portage tout de même très fainéant
  • Gat Out of Hell ne sort jamais du simple bonus de luxe (du gâchis ?)