Captain Toad : Treasure Tracker

12 janv. 2015
Testé par sur
Disponible sur
4
  • Éditeur Nintendo
  • Développeur Nintendo
  • Sortie initiale 2 janvier 2015
  • Genre Plateformes

Une crème de champignon

Quand Mario progresse en force et agilité, Toad avance prudemment en faisant fonctionner sa matière grise à plein régime. Captain Toad : Treasure Tracker apporte donc une vague de fraîcheur bienvenue dans l'univers auquel le plombier en salopette rouge nous avait habitué. Si vous devez souvent réfléchir, l'aspect plateforme n'est pas pour autant écarté. Au contraire. Captain Toad reprend ainsi la savoureuse recette de Super Mario 3D World en y ajoutant une bonne dose de réflexion et d'astuce. Sans compter qu'avec ses airs de champignon pataud qui ne se prend pas une seconde pour un sauveur de l'humanité, Toad se révèle un héros tout à fait attachant. À consommer sans modération.

Mario fait décidément des émules. Après le frérot Luigi et la princesse Peach, c'est au tour du champignon Toad de se lancer en solo. Difficile de faire carrière dans l'ombre de l'emblématique plombier ? Pas si sûr puisque le "petit" Captain Toad : Treasure Tracker a vraiment tout d'un grand jeu.

L'histoire

Comme toujours dans les Mario et consorts, l'histoire tient sur un post-it : la copine de Toad - nommée Toadette (logique) - vient de se faire enlever par un énorme oiseau. N'écoutant que son courage, le valeureux champignon part donc à la recherche de sa dulcinée, prétexte tout trouvé pour faire traverser une multitude de niveaux bigarrés à notre héros pas vénéneux pour un sou.

La conception des niveaux fait preuve de beaucoup d'ingéniosité.

Le principe

Si vous avez gouté au génial Super Mario 3D World, vous ne serez pas dépaysé puisque Captain Toad : Treasure Tracker reprend le principe des stages spéciaux disponibles dans la dernière aventure de Mario. Sous forme de gros cubes, les niveaux sont donc réduits et visibles dans leur globalité dès le début. À vous de faire tourner la caméra grâce à la fonction gyroscopique de la mablette pour découvrir toutes les faces du cube. Cela vous semble un peu trop basique ? Détrompez-vous ! Les niveaux sont très astucieusement conçus et jouent avec brio sur toutes les dimensions. Toad ne pouvant pas sauter, vous devez lui dégager le passage en actionnant divers mécanismes, une interactivité qui utilise à merveille les fonctions tactiles de votre mablette. Tapoter, tourner, souffler, Captain Toad : Treasure Tracker vous invite à réitérer vos interactions préférées de Super Mario 3D World et se paye même le luxe d'en ajouter quelques autres : faire pivoter des plateformes, utiliser l'écran de votre mablette comme viseur pour atteindre des bonus ou des blocs destructibles.

Le but de chaque stage reste bien entendu de récupérer une étoile pour passer au suivant. À l'image d'un Mario, récolter des diamants (3 par niveau), vous permet ensuite de débloquer des stages supplémentaires. Côté boss, vous naviguez en terrain connu mais le fait que Toad ne puisse pas sauter rend paradoxalement l'expérience plus plateforme que jamais. Souvent, les batailles contre les boss consistent ainsi à atteindre l'étoile de fin de niveau en évitant leurs attaques. Toad est pataud, à la limite de l'antihéros mais en devient de ce fait très vite attachant.

En wagonnet, visez avec la mablette pour récupérer des bonus.

Pour qui ?

Captain Toad : Treasure Tracker ne s'adresse pas uniquement aux fans de Mario. Même si l'univers et les codes restent similaires à ceux du plombier, les mécanismes diffèrent et apportent une fraîcheur que les habitués du genre apprécieront. Grâce à ses niveaux casse-têtes (ça reste très accessible, rassurez-vous), Captain Toad peut également convenir aux joueurs qui aiment se creuser un peu la cervelle.

Grâce à Super Mario 3D World, vous pouvez accéder à des niveaux supplémentaires.

L'anecdote

Si vous possédez Super Mario 3D World, vous aurez accès au livre "Au royaume des Libella", soit une vingtaine de niveaux bonus dérivés des stages du dernier Mario. Ici, plus de "cubes" mais des niveaux classiques, adaptés aux possibilités de déplacement de Toad. Des tuyaux et des échelles ont donc été ajoutés pour permettre au champignon d'évoluer sur les traces du plombier.
Les Plus
  • Toad est plus attachant que Mario
  • Le nombre de niveaux (plus de 70)
  • Très varié
  • La difficulté générale qui s'adapte à tous
  • L'utilisation parfaite de la mablette
  • Les passages en wagonnet
  • Le bonus "cerise" encore plus intéressant que dans Super Mario 3D World
Les Moins
  • Dommage de ne pas pouvoir partager l'aventure à plusieurs