Pikmin 3

05 août 2013
Testé par sur
Disponible sur
4
  • Éditeur Nintendo
  • Développeur Nintendo
  • Sortie initiale 26 juillet 2013
  • Genres Aventure, Stratégie temps-réel

La re-création de Nintendo

Pikmin 3 est tout bonnement excellent. Beau et dépaysant, le jeu porte un regard intéressant sur notre environnement. Bénéficiant de mécaniques de jeu ingénieuses et d'une progression qui pousse à l'addiction (le jeu aurait pu sortir sur portable), Pikmin 3 est l'un des meilleurs jeu de la console. Hélas, l'utilisation du GamePad reste anecdotique. Dommage aussi qu'il soit nécessaire d'avoir le combo wiimote/nunchuck pour profiter d'une maniabilité qui, à défaut d'être parfaite, se révèle plus intuitive. Une réussite, même si Pikmin 3 n'est pas le must-have pour découvrir les fonctionnalités de la console.

Drôle de paradoxe que ce Pikmin 3, d'abord développé pour la Wii (qui n'a connu aucun épisode exclusif) mais arrivant finalement sur Wii U. Alors que ce genre de changement n'a d'ordinaire que des conséquences d'ordre technique, le passage sur la dernière née de Nintendo pouvait avoir des répercussions sur le gameplay. Qu'en est-il ?

L'histoire

Pikmin 3 abandonne le capitaine Olimar (héros des précédents volets) pour vous faire incarner trois énergumènes (le capitaine Charlie, Alph et Brittany) s'étant à leur tour retrouvés la planète des pikmins. Après un crash malheureux, les protagonistes se voient séparés. Le début du jeu est donc plus ou moins similaire à celui de ses prédécesseurs, avec un didacticiel plutôt bien intégré à l'aventure. Pas de quoi sauter au plafond niveau histoire, mais l'intérêt de Pikmin 3 tient plus de son concept que de son aspect narratif. Ce n'est pas un jeu Nintendo pour rien.

Dépaysant, tout simplement.

Le principe

Pikmin 3 reprend le principe de ses ainés : faire grandir ses pikmins, des pousses végétales colorées, afin d'explorer un environnement naturel. Les décors, rappelant nos beaux jardins, insufflent de la poésie au jeu. Dans Pikmin 3, les fruits sont énormes, les feuilles ont valeur de parasols et les arbres s'apparentent à des titans. C'est de cette volonté de montrer le monde réel sous un nouveau jour que découle les desseins naturalistes du jeu. Un sentiment accentué par la caméra, en contre-plongée et focalisée sur le sol.

A l'ère de la HD, développer Pikmin 3 sur Wii U était plutôt judicieux. Les graphismes sont chatoyants et assez beaux pour attirer le regard de quiconque passe devant le téléviseur. Bien que le développement sur Wii n'a pas eu de répercussions fâcheuses sur la technique, il n'en est pas de même pour le gameplay. Difficile de trouver un intérêt au GamePad, si ce n'est pour consulter une carte, donner quelques ordres et accéder à divers menus. Plus problématique : la configuration wiimote/nunchuck est plus intuitive que la tablette. Un souci vu qu'il est compliqué d'utiliser les périphériques Wii tout en consultant la carte sur le GamePad. Heureusement, le principe du jeu est assez addictif pour passer outre. Envoyer ses pikmins (aux capacités variées) sur des grosses bê-bêtes est toujours aussi grisant, tout comme le fait de constituer son régiment. Plus important, la possibilité d'utiliser ses partenaires pour créer trois groupes distincts permet un level design et des mécaniques de jeu plus recherchés.

Pas de online au menu.

Le multi

En plus de proposer un mode Histoire et des défis permettant, entre autres, de chercher des trésors ou d'affronter les boss, Pikmin 3 propose un mode multijoueurs. Rien de folichon pour autant : celui-ci demande de récupérer des fruits et objets au sein d'un décor spécifique, et ce avant son adversaire. Loin d'être mémorable.

Chaque Pikmin a ses propres caractéristiques, les roses font leur apparition.

Pour qui ?

Pikmin 3 se destine à tout le monde. A moins d'être complètement allergique à Nintendo et ses habituels partis pris (notamment son orientation vers le tout-ludique), impossible d'être catégorique sur le sujet. Et puis, entre nous, si vous rejetez le ludisme à outrance, mieux vaut arrêter de lire des articles de jeu vidéo et vous tourner vers un autre médium.

Les fruits permettent de créer des jus nécessaires à la survie.

L'anecdote

Comme dit précédemment, Pikmin 3 est un jeu où la nature a le beau rôle. En plus de se servir de nos écrans pour nous faire redécouvrir notre monde (il est rare de voir la Terre de si près), Pikmin 3 a un certain sens du détail. En effet, les noms attribués aux fruits sont différents des nôtres. C'est ainsi que ce qui semble être une prune se trouve être qualifié de "petit popotin". On vous laisse deviner pourquoi le choix d'un tel nom.
Les Plus
  • Joli et coloré
  • Plus profond et intéressant qu'il n'y parait
  • Des mécaniques de jeu recherchés
  • Un titre dépaysant
  • Un cycle jour/nuit assez court, permettant une progression petit à petit
  • Le combo wiimote/nunchuck
Les Moins
  • Des fonctionnalités Wii U sous-exploitées