La tête dans les nuages avec SkyDrift

16 sept. 2011
Testé par sur
Disponible sur
4

SkyDrift, c'est avant tout beaucoup de fun à petit prix. Reprenant le concept des jeux de courses multijoueurs en l'appliquant au format aérien, le titre de Digital Reality a de quoi séduire. On ne parle pas ici d'un simple Diddy Kong Racing, mais bien d'un jeu très speed alliant bonus spéciaux et qualité de pilotage. Avec ses quelques subtilités bien senties et sa technique éclatante pour un titre téléchargeable, SkyDrift a tout pour séduire les joueurs en manque d'amusement. A vrai dire, seul le nombre relativement limité d'environnements et l'absence (pourtant assez logique) de multijoueurs en local viennent quelque peu ternir le tableau. Pas de quoi en faire toute une histoire, surtout au prix auquel ce concentré de fun est proposé.

Ce qui est magique avec les plates-formes de téléchargement, c'est qu'il n'est pas rare d'y voir apparaître d'excellents jeux, comme ça, du jour au lendemain, sans que l'on s'y attende vraiment. C'est un peu ce qui arrive avec SkyDrift, un jeu de course d'avions dont personne ou presque n'avait entendu parlé, mais qui risque bien de faire son petit bonhomme de chemin... dans les cieux. Allez, on fait vrombir les moteurs, tourner les hélices et c'est parti !

Très beau, SkyDrift profite également de courses aux tracés intéressants.

Concept et game design travaillés

Avant de parler du gameplay ou de la technique de SkyDrift, il convient d'aborder son concept. Reprenant la recette des jeux de courses multijoueurs popularisée par Mario Kart, à savoir des tracés remplis de bonus à utiliser contre ses concurrents, le titre de Digital Reality joue la carte de l'aviation. Le jeu repose également sur la gestion de l'espace avec la notion de verticalité. Ici, on ne parle pas de simples couloirs aériens, mais bien d'un jeu vous offrant la possibilité de parcourir l'écran librement (dans la mesure du raisonnable). C'est donc dans cette liberté d'action et la diversité de ses bonus (boucliers, mitrailleuses, missiles, mines, etc.) que réside l'originalité de SkyDrift. Bien sûr, ce potentiel est sublimé par quelques subtilités, comme la possibilité de transformer les bonus en boost ou d'améliorer les objets en accumulant deux bonus d'un même type. Courses survitaminés garanties. Toutefois, tout cela ne serait rien sans un design des courses à la hauteur, et c'est certainement là que ce titre surprise place la barre très haut. Ainsi, difficile de critiquer ces différents tracés, plutôt originaux et mettant vos réflexes à rude épreuve. Heureusement, le gameplay comporte lui aussi son lot de petites astuces, comme la nécessité de se servir du stick droit pour manœuvrer plus aisément. En cas de danger, le tracé des courses vous laisse également l'opportunité de vous en sortir. Vous êtes poursuivi par un missile ? Gardez votre calme et essayez de passer à travers différents obstacles pour que celui-ci percute l'un d'entre eux. C'est aussi ça, SkyDrift.

Pas de multi en local ? Le jeu aurait probablement manqué de lisibilité.

Multi tâche ?

Côté contenu, le jeu souffle le chaud et le froid. Si les environnements sont au final assez peu nombreux, les courses sont déjà un peu mieux loties (merci les circuits inversés et autres joyeusetés). Mais là où SkyDrift se distingue, c'est dans la présence de trois modes de jeu : courses de puissance, d'élimination et de vitesse. Le premier mode est classique, comportant des bonus, tandis que le second consiste en l'élimination du dernier participant au bout d'un décompte. La course de vitesse change pour sa part l'approche du jeu, vous demandant de passer à travers des anneaux pour récupérer de la vitesse et espérer dépasser vos concurrents. Pas de bonus dans ce mode donc, et que du speed à l'état brut. Plutôt court et redondant en solo, SkyDrift bénéficie logiquement d'un mode multijoueurs pouvant accueillir jusqu'à huit concurrents en lignes. Cependant, notons l'absence d'un mode multijoueurs en local. Un choix qui de prime abord peut étonner mais qui devient assez compréhensible quand on regarde le dynamisme et le design des épreuves : difficile d'imaginer un mode en écran partagé sans craindre un réel manque de lisibilité. Et puis disons le tout de suite : SkyDrift est aussi speed que joli, et on voit mal comment un mode multi en local aurait pu s'en sortir aussi dignement. Quoiqu'il en soit, avec ses courses relativement nombreuses et ses huit avions (et leurs skins) à débloquer, le contenu demeure sympathique, surtout compte tenu du prix auquel le jeu est proposé.
Les Plus
  • Un concept qui a fait ses preuves, mais avec des avions cette fois
  • Des courses aux tracés souvent excellents
  • Une gestion de l'espace bien vu
  • Un bon équilibre entre power-up, pilotage et vitesse
  • C'est beau
  • Trois types de courses
Les Moins
  • Pas de multi en local (même si c'est compréhensible)
  • Des environnements trop peu nombreux