PlayStation Move Heroes : plus Move que Heroes

14 mai 2011
Testé par sur
Disponible sur
1

Réunir du beau monde ne suffit pas à faire un bon jeu. Les invités aussi prestigieux soient ils ne pourront pas faire grand chose face à un gameplay plat, des environnements trop similaires et une histoire sans profondeur. Dommage car la technique est au rendez-vous, les finitions également, même l'humour est présent (certaines attaques spéciales sont amusantes à regarder). Cela dit, la joie de revoir des personnages que l'on apprécie dans leurs propres univers s'estompe rapidement face à un plaisir de jeu très limité.

Avec PlayStation Move Heroes, Sony ne fait ni plus ni moins que de la cuisine. Pris un par un, les ingrédients semblent très goûteux, certains d'entre eux ayant même régalé de nombreux joueurs par le passé. Pour réussir cette recette, Sony dispose d'un ustensile de choix : le PlayStation Move. Mais tout ça sera t-il suffisant pour obtenir un plat savoureux ?

Vous pouvez presque tout casser mais vous n'en aurez pas le temps.

We don't need another heroes ?

Six héros pour le prix d'un, c'est plutôt une bonne nouvelle, non ? Dans PlayStation Move Heroes, vous retrouvez donc Jak & Daxter, Ratchet & Clank, ainsi que Sly et... Bentley, sa copine la tortue, préférée au plus encombrant hippopotame Murray. Ce bestiaire annonce un gameplay à large spectre, soit autant de possibilités de s'amuser avec les capacités respectives de nos héros. Mais avant de vérifier ça, un petit tour du côté de l'histoire s'impose. Ah pardon, pour l'histoire il faudra se contenter du pitch suivant : nos six héros se font enlever par des extraterrestres pour participer à des épreuves diverses et variées. Non, oubliez finalement le "diverses et variées". Oubliez également l'intrigue. Si la cinématique d'introduction, plutôt sympathique, laisse quelques espoirs à ce sujet, vous vous apercevrez rapidement que vous n'êtes pas là pour participer à une épopée. L'objectif principal de ce PlayStation Move Heroes, c'est de faire bouger votre poignet.

Le fouet est sans doute l'arme la plus intéressante à manier.

Plat comme une limande

Et c'est là que le PlayStation Move intervient. Les épreuves auxquelles vous allez pouvoir participer sont redondantes puisqu'il s'agit le plus souvent de résister à plusieurs vagues d'ennemis en les éliminant. Pour ce faire, vous disposez de quelques armes au maniement très similaire. En effet, les mouvements à réaliser se résument à viser une cible pour les séquences de tir, et remuer énergiquement le poignet lors de l'utilisation du marteau ou du fouet. Notez que PlayStation Move Heroes propose aussi des épreuves de fressbee et de bowling qui demandent plus de finesse, même si pour ce dernier, il faut également des nerfs solides puisque maitriser la trajectoire de la boule se révèle souvent très compliqué. Heureusement, le jeu s'en sort plutôt bien sur le plan technique, que ce soit visuellement ou du simple point de vue de l'utilisation du Move, l'ensemble est très propre. Dommage par contre qu'il faille aussi être équipé d'une manette de navigation sans fil PlayStation Move pour parvenir à diriger votre personnage d'une main, et utiliser votre arme de l'autre. Les possibilités de contrôle du personnage étant très limitées (avancer ou reculer), on se demande bien pourquoi Nihilistic Software n'a pas privilégié l'utilisation exclusive du Move.

Un jeu proposant autant de héros, ça donne forcément envie de faire appel à un ami pour s'essayer au multijoueur. Ça tombe bien, PlayStation Move Heroes propose un mode "duo" à activer avant chaque partie. Mais là encore, la déception est au rendez-vous. Le deuxième joueur doit se contenter de ramasser des cristaux en les visant avec sa manette. Un peu à l'image de ce qu'un Super Mario Galaxy proposait en bonus, sauf qu'ici, le mode duo est clairement mis en avant et supposait donc plus d'interactions.
Les Plus
  • Six héros emblématiques...
  • Un emballage de qualité
  • Ça muscle le poignet...
  • Une pointe d'humour bienvenue
Les Moins
  • ... réunis artificiellement
  • Une intrigue bancale
  • ...car vous faîtes quasiment toujours le même geste de marteau
  • Un mode duo juste mensongé