Osez l'ombre avec A Shadow's Tale

15 nov. 2010
Testé par sur
Disponible sur
3
  • Éditeur Konami
  • Développeur Hudson Soft
  • Sortie initiale 14 octobre 2010
  • Genre Aventure

A Shadow's Tale propose une progression souple, aucune énigme ne vous bloquera bien longtemps, sans trop de redites, et surtout, une ambiance originale très agréable (l'esprit et la poésie du célèbre ICO ne sont pas loin). Sous ses faux-airs de Wiiware accentués par quelques défauts techniques (la visibilité n'est pas toujours optimale avec des ombres parfois tremblantes et certaines textures qui piquent les yeux), A Shadow's Tale cache un jeu complet qui sort clairement du lot. Si vous êtes attentif à ce que vous glissez dans votre Wii, laissez-vous donc tenter par cette ascension entre ombres et lumières. Vous n'attendrez pas des sommets mais vous aurez fait un joli voyage.

A Shadow's Tale fera probablement partie des jeux que le grand public va ignorer, trop concentrer sur les blockbusters que chaque fin d'année ne manque pas d'étaler. Dommage, car ce disciple du célèbre ICO vaut pourtant le détour. Surtout si vous avez toujours rêvé d'incarner une ombre et que les jeux de lumières ne vous déplaisent pas.

Prenez des bonnes chaussures, il va falloir grimper jusqu'en haut !

Suivez cette ombre !

Vous êtes l'Ombre, un jeune garçon dont le corps est retenu prisonnier par un grand méchant en armure (et avec des yeux rouges, forcément). Pour vous sortir de ce mauvais pas, vous ne disposez justement que de votre ombre. Mais elle ne peut agir que sur l'ombre des décors : rien que du très logique finalement. Heureusement, une petite fée nommée Spangle est là pour vous aider et déplacer les objets que vous ne pouvez saisir, puisque vous êtes... une ombre ! Vous me suivez toujours ? Concrètement, A Shadow's Tale est un jeu de plates-formes et d'énigmes où l'ombre et, par conséquent, la lumière jouent un rôle primordial. Vous dirigez le héros sur le derrière des décors ce qui, au départ, est un peu déroutant puisque vous devez à la fois vous concentrer sur le premier et l'arrière-plan de l'écran. L'arrière-plan puisque c'est sur celui-ci que vous évoluez, le premier-plan car c'est là que Spangle peut agir pour vous dégager le chemin en déplaçant des objets ou même en orientant les sources de lumière. Ça a l'air un peu compliqué comme ça mais rassurez-vous, en pratique, vous prenez vite le pli ! Cela dit, vos vieux réflexes de joueur ne vous empêcheront pas d'être un peu déconcertés, notamment dans les niveaux en extérieur.

En balançant les lampes, vous rapprochez des plates-formes pour continuer.

Grimper, tout simplement

Votre objectif consiste à atteindre le sommet d'une tour comprenant autant d'étages que de niveaux de jeu. Ces niveaux sont bien sûr remplis de pièges et de mécanismes à actionner. Agilité et timing sont de rigueur, comme dans tous jeux de plates-formes dignes de ce nom. Vous allez également croiser un bon paquet d'ombres ennemies que quelques coups d'épée (oui, vous avez une épée) bien placés sauront écarter assez facilement selon le niveau de difficulté que vous aurez choisi. Le jeu propose également des "Couloirs de l'Ombre", sortes de mini-niveaux "simplifiés" aux mécanismes différents où vous pouvez obtenir des points d'expérience. Bref, question gameplay, A Shadow's Tale à de quoi se défendre. Mais c'est aussi son ambiance qui séduit : des graphismes épurés, de jolis filtres, une bande-son discrète mais intrigante, et une histoire distillée au compte-gouttes qui donne envie d'en savoir plus. Ne vous attendez pas à du très complexe car, là aussi, la simplicité est de mise. Tant mieux car rien de tel pour se concentrer sur l'essentiel.
Les Plus
  • Evoluer dans l'ombre et utiliser la lumière
  • La complémentarité entre l'Ombre et Spangle
  • L'ambiance graphique et sonore originale
  • Le bruitage de certains ennemis
Les Moins
  • Techniquement perfectible
  • L'absence de cartes de niveaux
  • La simplicité générale peut refroidir les plus téméraires