Wario Ware : Smooth Moves s'agite sur Wii

03 févr. 2007
Testé par sur
Disponible sur
3
  • Éditeur Nintendo
  • Développeur Nintendo
  • Sortie initiale 12 janvier 2007
  • Genre Action

WarioWare : Smooth Moves souffre tout de même de quelques passages douteux. Certains mini-jeux ne sont pas compréhensibles au premier coup d'oeil, du fait d'un environnement graphique qui change à chaque fois. Cette richesse est aussi source de problèmes, puisque certains décors faussement en 3D perturbent les perspectives de l'action. Du coup, les mouvements opérés avec la wiimote ne sont pas ceux attendus, et vous perdez un peu facilement. Mais heureusement, ces cas restent rares. Au contraire, WarioWare : Smooth Moves a tendance à se montrer intuitif. Le jeu vient facilement, les situations gagnent à être rejouées, et les différents mouvements de la wiimote sont bien exploités. Certes, quelques-uns semblent avoir été ajoutés au dernier moment où ne pas avoir bénéficié de la même exploration en termes de gameplay (exemple de l'éléphant qui est souvent répétitif, en regard de la télécommande qui est très fouillée). Au final, WarioWare : Smooth Moves réussi à rassurer les joueurs inquiets à propos de la Wii et comblent un public déjà acquis. Pas de doute, vous vous amusez à sautiller devant votre télé, à faire du hula-hup dans le vide ou à retourner votre wiimote au bon moment.

Sciez du bois, tirez une nappe, épilez un nez, frappez dans une balle, changez de vitesse, détruisez des documents, faites frire des légumes, éteignez un réveil à temps, mettez le dentier à une grand mère, évitez des arbres, tranchez un tonneau... Des dizaines et des dizaines de situations absurdes ou anodines vous attendent de pied ferme dans WarioWare : Smooth Moves. Saurez-vous relever le défi de jouer avec votre corps et de mimer les mouvements devant votre écran ? Ou vous contenterez-vous de jouer avachi, ce qui fonctionne aussi mais qui est - nettement - moins drôle ?

C'est débile mais ça marche !

Attrapez votre baton de style

WarioWare : Smooth Moves c'est un peu le titre qui était attendu pour véritablement jauger la Wii. Un titre à la fois issu des studios de Nintendo, avec des antécédents sur plusieurs supports et un univers bien à lui. Débuter une partie de WarioWare : Smooth Moves, c'est donc un peu l'épreuve du feu. Comment allier gameplays inédits et rapidité de l'enchaînement dans l'action ? Comment générer du plaisir de jeu alors que les séquences sont courtes et les mouvements restent à apprendre et à découvrir en une fraction de secondes ? C'est à ces problématiques que WarioWare : Smooth Moves répond parfaitement, ou presque. Quelques exceptions mises à part, le titre qui compile près de 200 mini-jeux différents parvient à rester explicite dans ses instructions à base de verbes tout en laissant le joueur la joie de la découverte. Une fois que la plupart des gameplays sont découverts, il reste amusant de voir apparaître des mini-jeux inconnus. Cerise sur le gâteau, la difficulté est particulièrement bien exploitée en termes d'apprentissage : les novices comme les plus aguerris suivent une courbe de progression homogène, qui incite à explorer de nouvelles maisons ou à se perfectionner sur des jeux déjà connus.

Pousse le game designer, allez !

Gardez le rythme

Il faut bien un prétexte pour enchaîner les mini jeux. Ici, Wario découvre un objet antique, le bâton de style, autrement dit, la wiimote. Ce fameux bâton a de nombreuses propriétés, et au travers de différents maisons représentées par des personnages aux capacités spéciales, vous devez réussir un enchaînement de 16 mini-jeux vous conduisant au boss de niveau. Dans la première maison par exemple, vous découvrez l'attitude de la télécommande. Ce type de mini-jeux vous demande de pointer votre wiimote vers l'écran et d'attraper, déplacer ou actionner des objets, entre autres. Plus loin, vous apprenez la technique du parapluie : ici, il faut tenir sa wiimote verticalement et être prêt à boire doucement mais pas trop, extraire des carottes du sol ou encore écraser une mouche avec une tapette. Au total, plus d'une quinzaine de techniques - ou plutôt de types de gameplay - vous sont proposés. Vous commencez à vraiment vous amuser quand les mini-jeux s'enchaînent sans que les techniques se suivent. Ça va vite, très vite, et la dextérité est double : à la fois bien préparer la wiimote dans sa main le temps de l'affichage de la vignette et comprendre l'objectif du mini-jeu. Et tout s'enchaîne avec fluidité.

Le multi tisse des liens.

Et le multi dans tout ça ?

Le défaut majeur de WarioWare : Smooth Moves reste sans doute de ne pas proposer de multijoueur par défaut. Il faut qu'un joueur finisse le mode solo pour débloquer le mode multi, ce qui est tout bonnement incompréhensible. Cela implique qu'un courageux finisse le jeu. En contrepartie, il saura maîtriser tous les mouvements nécessaires. Les quelques modes de jeux présentés ont l'avantage de tout miser sur la convivialité. Prenez par exemple le jeu de course, à deux. Branchez le nunchuk à la wiimote et attrapez chacun un bout. Lorsqu'un obstacle arrive devant vous, sautez et votre personnage fera de même. Comme vous êtes reliés l'un à l'autre, la course se fait ensemble, chacun évitant ses embûches. D'autres modes sont au contraire axés sur le défi lancé l'un à l'autre, allant de deux à 16 adversaires. Vous retrouvez les classiques inspirés de la patate chaude ou encore au nombre de points, le tout dans une ambiance qui explore complètement le fun dégagé par le titre.
Les Plus
  • Le nombre de mini-jeux
  • Les nombreuses prises en main
  • D’innombrables clins d'oeil à l'univers Nintendo
  • Les quelques petits jeux plus longs qui jonchent le solo
Les Moins
  • Le multi à débloquer
  • Trop vite terminé