Theseus

24 août 2017
Testé par sur
Disponible sur
4
  • Développeur Forge Reply
  • Sortie initiale 26 juillet 2017
  • Genres Action, Aventure

Du mythe à la réalité virtuelle

Theseus est une excellente expérience, l'une des plus convaincantes sur le PlayStation VR. Il montre surtout son audace à travers sa mise en scène véritablement ingénieuse, qui alterne entre les différents degrés d'identification pour livrer une vraie proposition sur ce que pourrait être la réalité virtuelle sur le long terme. En l'occurrence, Theseus ouvre la voie non pas vers la sortie d'un labyrinthe, mais bel et bien à plusieurs genres jusqu'ici mis de côté par ce secteur vidéoludique.

Dans le petit monde des tests de jeu vidéo, certains titres parviennent à nous extirper des productions paresseuses qui tendent à transformer les recettes en une obligation. En prenant le contre-pied de bien des jeux en réalité virtuelle, Theseus fait assurément partie de ces titres atypiques qui valent le détour.

L'histoire

Le scénario de Theseus se résume au strict minimum puisque le titre reprend les grandes lignes du mythe de Thésée, héros prisonnier du labyrinthe et de son Minotaure. C'est tout ! Et pour cause : Theseus ne dure même pas deux heures, ce qui reste bien assez pour profiter de cette incroyable expérience. Car le titre de Forge Reply est presque expérimental dans son approche de la réalité virtuelle. Plans fixes à foison, action à la troisième personne... Nous sommes loin des habituels cockpits de vaisseaux et des jeux de voiture.

Le fil d’Ariane est votre unique guide.

Le principe

Theseus fait donc l'étrange pari de vous laisser devenir le témoin d'un mythe. Parfois derrière le héros, à d'autres instants la caméra prend ses distances pour se placer à des endroits fixes. Qu'importe le moment, vous pouvez observer autour de vous avec une idée assez étonnante : impossible de déplacer le personnage si vous ne regardez pas dans la bonne direction. Si cela paraît idiot, le procédé renforce l'identification.

La formule fonctionne parfaitement pour un jeu d'action aussi simpliste. Theseus limite les actions de Thésée au principal : s'accrocher, se suspendre, allumer une torche et affronter des araignées géantes dans des combats particulièrement limités (une touche pour les effrayer et les brûler avec la torche, une autre pour asséner des coups plus classiques). Attention, ceci n'est pas une critique à proprement parler. Le jeu s'étalant sur la durée d'un film, pas sûr que l'implémentation d'un gameplay fouillé eut été intéressante.

Pour les moins courageux, sachez que les combats ne sont pas nombreux.

Pour qui ?

Theseus est un très bon jeu ouvrant la voie à un pan entier de la réalité virtuelle. Pour les possesseurs de PlayStation VR, il est donc conseillé de l'avoir dans sa ludothèque ne serait-ce que pour savourer l'aventure et la montrer aux amis. S'il reste une attraction (et c'est un point commun à tous les jeux en réalité virtuelle), il se démarque par ses choix de mise en scène qui font la démonstration que ce secteur du jeu vidéo n'est pas condamné à proposer des expériences à la première personne.

Le Minotaure (que l'on devine ici) est impressionnant par sa taille.

L'anecdote

Theseus conserve le charme de la réalité virtuelle, notamment dans son rapport à l'environnement et à l'échelle des éléments. En faisant du Minotaure une bête gigantesque, impossible de passer outre le côté spectaculaire du titre. Ainsi, la première rencontre avec la bête fait partie des quelques moments mémorables proposés par la réalité virtuelle à l'heure actuelle. Quelques autres passages sont marquants, plus loin dans l'aventure, mais nous vous laissons découvrir cela par vous-mêmes.
Les Plus
  • Une mise en scène cinq étoiles
  • Un vrai sens du level design, avec des discours sous-jacents
  • Une durée de vie idéale
  • La narration maligne (mais peu surprenante en 2017)
  • Assez simple pour se destiner à tous, assez intelligent pour intéresser pendant deux heures les joueurs aguerris
  • Spectaculaire
Les Moins
  • Des broutilles