WipEout Omega Collection

10 juin 2017
Testé par sur
Disponible sur
3

Le plein de sensations

WipEout Omega Collection est assurément un bon portage et une bonne occasion à saisir pour quiconque est passé à côté de cette série. EPOS Game a fait du bon boulot en livrant des versions homogènes et à la hauteur de la PS4 (et de la PS4 Pro). Mention spéciale pour le framerate. Paradoxalement, ce portage montre aussi les limites de la série durant la décennie passée, qui s'est souvent contentée de briller sur différents supports plutôt que de se révolutionner. En résulte tout de même l'impression d'un menu certes terriblement généreux mais pas forcément varié. Pour moins de 40 euros, vous n'allez pas faire la fine bouche. Espérons plutôt que la série reprendra ses droits un jour, avec un épisode réellement flamboyant voire surprenant.

WipEout Omega Collection regroupe rien de moins que trois jeux de la série phare de Sony : WipEout 2048 (ayant vu le jour sur Vita en 2012), WipEout HD et son extension Fury (sortis sur PlayStation 3 entre 2008 et 2009). Simple portage facile ou vraie occasion de remettre au goût du jour une série devenue discrète ?

L'emballage

Techniquement, WipEout Omega Collection est à la hauteur, du moins pour un portage. Assurément, la compilation brille par sa fluidité exemplaire - à 60 fps et ne subissant aucune chute de framerate (y compris dans les épreuves d'élimination faisant parler la "poudre"). Graphiquement, le titre est convaincant sans non plus surprendre outre mesure : le travail est fait, et correctement. Néanmoins, impossible de ne pas se rendre compte du côté un peu poussiéreux de la direction artistique. Si WipEout HD impressionnait en 2008, nul doute qu'aujourd'hui un nouvel épisode aurait probablement plus de "gueule", peut-être à travers des échelles et un esthétisme plus "réalistes".

Globalement, seul le HUB à l'écran permet de différencier les trois volets.

Le principe

Côté jeu, là aussi, difficile de critiquer le menu qui nous est servi. Avec trois jeux, l'expérience vous tiendra en haleine pendant pas loin de quinze heures. Vous retrouvez ainsi les modes qui font le charme de WipEout, en particulier les plus singuliers tels que les épreuve de Zone (s'apparentant à un mode Survie sur une piste) ou les éliminations, à savoir les courses qui ressemblent le plus aux "batailles" de Mario Kart. Dans ces moments, WipEout Omega Collection rappelle toutes les atouts de la licence, bien aidé par une bande son toujours aussi électrisante. Seul bémol : le programme est peut-être trop généreux, tendant à simplement accumuler les campagnes originales plutôt qu'à les remodeler. Nous aurions apprécié, par exemple, une progression commune aux trois titres, plutôt que de devoir faire et refaire des épreuves traînant parfois en longueur.

Elimination vous demande d'utiliser les bonus et de détruire les adversaires pour glaner des points.

Pour qui ?

Du coup, les joueurs ayant déjà joué aux volets initialement sortis n'auront pas forcément le courage de tout refaire. D'ailleurs, pas sûr que cette Omega Collection leur soit véritablement destinée, cette dernière semblant surtout servir de palliatif sur PlayStation 4, et plus particulièrement pour ceux qui n'ont pas eu l'occasion de jouer à ces épisodes sur PlayStation 3 et Vita. Il aurait pu être judicieux de dépoussiérer les épisodes PSP mais ne chipotons pas, cette collection ayant surtout l'avantage de centraliser l'expérience, notamment pour ce qui est du multijoueur bénéficiant logiquement d'un mode en écran partagé : plus besoin de ressortir ses (désormais) anciennes consoles.

Vous retrouvez les systèmes de progression respectifs des épisodes, prenant la forme de damier.

L'anecdote

J'avais déjà joué à WipEout 2048 et Wipeout HD mais pas à Fury. Si cela fait toujours plaisir de découvrir de nouvelles courses et de se replonger dans les précédents volets, j'avoue avoir été un peu déçu de devoir terminer de nouveau les trois jeux pour tout débloquer, surtout que les campagnes solo ont un peu tendance à tourner en rond... Finalement, parfois, je comprends le choix de certains développeurs lorsqu'ils proposent tout le contenu débloqué dès le lancement du jeu (en général des addons ou des remasters). C'est notamment le cas pour certains jeux de baston. Cette démarche favorise surtout le multijoueur.
Les Plus
  • Techniquement à la hauteur de ce que nous pouvions espérer
  • Un contenu logiquement généreux
  • Un vrai travail pour rendre l'ensemble cohérent
  • Quelques modes qui font toujours le sel de la série
  • Le son
  • Le prix
Les Moins
  • Révélateur de la forme de la série
  • Ceux qui possèdent les jeux d'origine peuvent passer leur chemin