Dino Dini’s Kick Off Revival

13 juil. 2016
Testé par sur
Disponible sur
1

On dit non !

Tout ça pour ça ? Voila ce que nous sommes tentés de dire en jouant à Dino Dini’s Kick Off Revival. Pour être tout à fait honnêtes, difficile de ne pas mettre en doute la bonne foi du développeur (surtout que le jeu a visiblement été sorti à la va-vite pour l'Euro 2016). Ni beau ni accessible, Kick Off Revival est surtout un mauvais jeu, de ceux qui sont capables de vous dégoûter du retrogaming. C'est dommage car, justement, il ne s'agit pas tant d'une question d'époque que de qualité.

Dino Dini’s Kick Off Revival est singulier dans la mesure où le créateur de Kick Off (Dino Dini) n'a que peu de titres à son actif. À vrai dire, ça fait plus ou moins deux décennies que l'homme n'avait pas sorti de jeu. Une attente synonyme de bon signe ? Pas vraiment...

Le principe

N'y allons pas par quatre chemins : Dino Dini’s Kick Off Revival est quand même proche du jeu scandaleux. Tout d'abord, le programme est pour le moins léger. Avec des matchs rapides ainsi qu'une compétition inspirée de l'Euro et tout ce qu'il y a de plus classique, vous n'aurez pas trop le temps de tergiverser avant d'enfiler vos crampons. Hélas, c'est par la suite que les minutes vous paraitront longues.

En effet, Kick Off Revival a cette idée absurde de ne proposer aucun mode didacticiel, ni même un mode d'emploi ou une configuration de touche. Autant vous dire que le mode Entrainement perd ainsi tout son sens, vous proposant juste de déambuler comme un idiot sur un terrain. Ce détail ne serait pas gênant si le jeu s'apparentait aux autres jeux de foot. Mais non, Kick Off Revival ne fait rien comme les autres.

Il se joue avec une ou deux touches. Si X sert à la majorité des actions (tirs, tacles, passes, etc.), R1 permet de contrôler le ballon à condition de ralentir la cadence. Enfin, il est aussi possible de mettre des effets à l'aide du stick (mais bon courage pour parvenir à vos fins).

Autant vous dire que compte tenu de la vitesse de Kick Off Revival et de l'absence de certaines règles (hors-jeu, etc.), il vous faudra deux heures ne serait-ce que pour deviner les contrôles et réussir à les appréhender (plus ou moins). C'est n'importe quoi, surtout quand on sait que Dino Dini a eu vingt ans pour repenser son jeu culte.

La gestion des coups de pied arrêtés et des fautes est juste désastreuse.

Le multi

Inutile de dire qu'avec son inaccessibilité, Dino Dini’s Kick Off Revival repoussera tous vos amis sans exception. Reste un mode en ligne tout ce qu'il y a de plus classique, et grâce auquel vous pourrez soit vous ennuyer à plusieurs, soit tomber sur des joueurs old school vous enfilant des buts.

Nous avons été sympas : les graphismes parlent d'eux-mêmes.

Pour qui ?

Avec son absence de mode d'emploi (qui est soi-disant prévu à travers une mise à jour qui tarde à venir...), Kick Off Revival se coupe de tous les joueurs. Et même en ayant compris les mécaniques de gameplay, nous doutons que quelqu'un puisse vraiment y trouver son compte. Une conclusion qui vaut aussi pour les adeptes du jeu d'origine : à moins qu'ils aient hiberné pendant vingt ans, difficile de les imaginer apprécier la chose (payante qui plus est).

Comment ça ? Vous n'avez pas compris ? Voici mon premier but !

L'anecdote

Pour tout vous dire, il m'aura fallu presque une heure pour mettre mon premier but dans le jeu. Entre le fait de devoir deviner les contrôles, le manque de lisibilités des matchs et le reste, Kick Off Revival ne facilite jamais la tâche.
Les Plus
  • Rien
Les Moins
  • Aucun guide (c'est vraiment n'importe quoi)
  • Aucune mise à niveau (règles, modes bonus, gestion des statistiques, etc.)
  • Un contenu rachitique
  • Aucun intérêt ou presque niveau gameplay
  • Un jeu qui ne fait pas honneur aux vieux titres