StarFox Zero

02 mai 2016
Testé par sur
Disponible sur
4
  • Éditeur Nintendo
  • Développeur Nintendo
  • Sortie initiale 22 avril 2016
  • Genre Action

Mission réussie sur Wii U

StarFox Zero est tout simplement excellent. S'il est difficile à appréhender, son gameplay demeure un modèle de compromis entre exigence et permissivité. En résulte des sensations exaltantes, souvent semblables à celles procurées par les meilleurs jeux de vaisseaux spatiaux. De plus, le titre reste un investissement rentable, pas forcément onéreux et proposant une rejouabilité évidente (qui pallie une aventure certes courte mais terriblement intense). Peut-être la dernière grosse exclusivité de la Wii U.

Résurrection d'une série qui peinait à être de nouveau dans le feu de l'actualité, StarFox Zero était le jeu de bien des fantasmes. À commencer par ceux des joueurs Wii U, à qui Miyamoto et feu Iwata avaient promis un gameplay tirant profit de la console. Alors ?

L'histoire

Alors que son père est mort en pleine bataille, Fox McCloud continue son combat pour sauver la galaxie. Faisant équipe avec Falco, Slippy et Peppy, le vieux camarade de son papa, le renard est bien décidé à faire tomber Andross et ses troupes. Vous retrouvez donc un scénario assez classique mais aux péripéties plutôt efficaces (sans en dire plus pour éviter les spoilers) ; le tout mis en images avec un certain dynamisme : si le jeu n'est pas particulièrement beau, il profite d'un framerate à la hauteur des attentes des joueurs Wii U, c'est-à-dire frôlant les soixante images par seconde. Un tour de force au regard de certains passages (et du gameplay demandant d'alterner entre les écrans).

Voici le walker qui vous servira pour quelques opérations au sol.

Le principe

Coupons court à tous les débats ayant entouré les mois précédents sa sortie : non, StarFox Zero n'est pas un jeu compliqué au point de rebuter. À dire vrai, les game over se font même plutôt rares, et seul le boss de fin vous donnera du fil à retordre. Ceci dit, le titre peut désorienter dans la mesure où il faut alterner entre téléviseur et gamepad.

Vous incarnez Fox qui dispose de tout un arsenal de véhicules : un vaisseau, un walker (une sorte de robot façon Star Wars), un tank ou même un drone accompagné d'un droïde. Concrètement, vous alternez entre des phases vous imposant généralement tel ou tel bolide, mais l'exigence et la subtilité de StarFox Zero viennent surtout d'un point spécifique : la gestion du gamepad.

En effet, vous devez sans cesse alterner entre la vue extérieur (initialement à l'écran) et la vue cockpit (sur la manette) permettant souvent une meilleure précision lorsque vous tirez. À noter que pour accentuer le spectacle, les développeurs imposent généralement la vue cockpit pour affronter les boss. Ainsi, une fois l'affrontement fini, vous retournez sur l'écran du téléviseur et admirez un festival d'explosions. Sensations garanties.

Basée sur l'infiltration, cette mission est l'un des moments réussis du jeu.

Pour qui ?

D'ailleurs, les sensations sont probablement l'un des moteurs principaux du jeu (ce qui rend l'accueil médiatique du jeu assez incompréhensible). Même en prenant le jeu de façon bête et méchante, celui-ci propose assurément son lot de moments forts, dignes des bons "space opera". Quelques batailles spatiales sont grisantes et la dramaturgie de certains événements ne fait qu'accentuer ce ressenti. De ce fait, StarFox Zero se destine aux amateurs de sensations fortes pouvant s'exalter sur quelques tirs au laser bien sentis et quelques loopings dans l'espace. Évidemment, les joueurs les moins chevronnés (et parfois même les plus expérimentés) devront prendre le temps d'appréhender le gameplay. Mais encore une fois, conscient d'un possible découragement du joueur, Platinum et Nintendo ont rendu l'ensemble assez permissif pour ne jamais être totalement frustrant. Et s'il vous arrivera de vous inquiéter face à la complexité d'une situation, le jeu vous donnera tort en vous rappelant finalement que l'objectif était parfaitement atteignable.

Les amiibo de Fox et Falco vous permettent de débloquer deux vaisseaux.

Le multi

Le mode multijoueur de StarFox Zero n'est pas anecdotique puisqu'il tire profit de la console en permettant à deux joueurs de jouer en coopération. L'un utilise le canon principal sur le gamepad tandis que le second dirige le véhicule en utilisant les lasers. Un mode sympathique, en somme, et qui ajoute un peu de piquant à l'action puisqu'il demande une coordination parfaite.

Typiquement le genre de moments mémorables présents dans ce StarFox. Quel spectacle !

L'anecdote

StarFox Zero est le seul jeu console à m'avoir proposé des batailles aussi épiques que celles de Star Wars : Rogue Leader en son temps, il y a déjà quinze ans. Certes, ces moments mémorables sont parfois furtifs, mais le plaisir est là et le principal est préservé : oui, StarFox Zero propose des moments forts, rarement joués en ces temps où, finalement, tous les jeux se ressemblent.
Les Plus
  • Un vrai sens du spectacle
  • Des sensations
  • Exigeant
  • Jamais frustrant plus qu'il ne faut
  • Quelques moments mémorables
  • La rejouabilité
Les Moins
  • Quelques couacs niveau gameplay (pas de configuration de touches supplémentaires)