Mario & Sonic aux Jeux Olympiques de Rio 2016

30 avr. 2016
Testé par sur
Disponible sur
3
  • Éditeur Nintendo
  • Développeur Nintendo
  • Sortie initiale 8 avril 2016
  • Genres Party Game, Sport

La médaille, mais sans forcer

Mario & Sonic aux Jeux Olympiques de Rio 2016 est tout simplement un bon jeu. Bien qu'il ne renouvelle que très peu les épreuves présentes dans Londres 2012, le titre de SEGA gomme tout de même le principal défaut de son prédécesseur. Ainsi, le jeu brille surtout par son solo sans fioriture et à la progression millimétrée. Mignon tout plein, Rio 2016 conserve également l'atout multijoueur de la série. Un podium acquis un peu dans la facilité, mais pas de quoi crier au scandale pour autant.

À chaque J.O. son Mario & Sonic. Mario & Sonic aux Jeux Olympiques de Rio 2016 arrive donc à point nommé pour renflouer les caisses de SEGA (rappelons que la franchise fait partie des valeurs sûres de l'éditeur japonais) et, peut-être aussi, pour faire plaisir aux joueurs.

L'emballage

Mario & Sonic aux Jeux Olympiques de Rio 2016 profite pleinement de l'expérience acquise au fil des années. Si Londres 2012 était un titre plutôt mignon, celui-ci datait du début de l'ère 3DS. Rio 2016 est à la fois plus solides (profitant toujours plus de la 3D relief) et plus chatoyant. D'ailleurs, SEGA a su tirer profit de l’événement brésilien en incluant une ambiance "samba" plutôt bienvenue. Entre les quelques musiques festives et les costumes colorés, le titre joue la carte du dépaysement estival.

Même les personnages les plus secondaires sont présents.

Le principe

Car Rio 2016 y va de son mode Aventure. Vous faisant incarner votre Mii, il vous propose de choisir votre camp (Mario ou Sonic) et de déambuler dans la ville à la recherche d'épreuves en tous genres. Au programme, des entraînements et des emplettes, les costumes et l'équipement vous servant logiquement à améliorer vos performances.

Au rayon des bonnes nouvelles, vous noterez premièrement le rythme assez addictif de la progression. Contrairement à Londres 2012, cet épisode ne fait jamais dans le blabla, les dialogues se résumant pour ainsi dire au strict minimum (quelques présentations et défis). En découle une aventure qui pousse à la découverte... surtout que le contenu est une fois de plus au rendez-vous.

Comme son prédécesseur, Rio 2016 y va de son lot d'épreuves nombreuses mais pas forcément originales. En effet, bien des défis son repris du précédent volet, et il faut plutôt se tourner vers les personnages pour trouver du sang neuf. Avec une vingtaine de nouveaux protagonistes (incluant des nouvelles têtes telles que Stick de Sonic Boom), le jeu permet aux plus jeunes de rencontrer - voire d'incarner - leurs héros favoris.

Hélas, en matière d'épreuves, Rio 2016 évite sagement de bousculer ses habitudes.

Le multi

Le seul point où Rio 2016 déçoit un peu, c'est peut-être dans l'absence d'un mode en ligne. Heureusement, le multijoueur local reste présent, tout comme le mode téléchargement permettant de jouer à plusieurs avec une seule cartouche. Enfin, sur le plan connecté, Rio 2016 permet aussi de gagner des bonus en marchant avec sa console, à travers un mode Marathon. De plus, il est compatible avec les amiibo de Mario et Sonic même si l'intérêt des figurines est limité : vous améliorez votre tenue mais devez en contrepartie oublier la sauvegarde de vos records.

Les "épreuves rêves" consistent toujours en des défis incluant des éléments de Mario et Sonic.

Pour qui ?

Rio 2016 est avant tout un jeu familial et convivial. Le cadeau idéal pour les enfants de la famille qui peuvent, comme dit précédemment, jouer à plusieurs à moindre coût (ce sont les parents qui vont être contents !). Pour ceux qui possèdent Londres 2012, la question de l'achat se pose. Si le jeu propose un mode solo à la progression tout à fait sympathique, le manque de renouvellement dans les épreuves peut être un frein à l'achat. Quoiqu'il en soit, le titre devrait vous faire passer un bon moment.

Déjà mignon et coloré sur 3DS, peut-être que le jeu sera vraiment joli sur Wii U.

L'anecdote

Reste à savoir ce qu'apportera la mouture Wii U de Rio 2016, étonnamment prévue pour plus tard. Si la série a toujours brillé sur 3DS - notamment grâce à son mode téléchargement plutôt festif - la version de salon a souvent été en retrait. Nous avons quand même hâte d'essayer cette version prévue pour le début de l'été.
Les Plus
  • Mignon tout plein
  • Beaucoup de personnages
  • Des épreuves toujours convaincantes
  • Des temps de chargement très réduit
  • Multi solide (même avec une seule cartouche)
Les Moins
  • Ça manque de renouveau au niveau des épreuves
  • L'absence de mode en ligne