The Lapins Crétins Show

08 juin 2008
Rédigé par

Rencontre avec Diego Fernandez-Bravo

Des Ubidays sans la présence des Lapins Crétins, ce serait un peu comme une fête sans le grain de folie nécessaire pour qu'elle soit parfaitement réussie. Entre une séance de danse très "groovy" et une partie de surf "romantique" sur gnou, rencontre avec Diego Fernandez-Bravo, le lead programmer du The Lapins Crétins Show, le premier jeu vidéo où votre postérieur prend toute son importance.

Des Lapins Crétins à pratiquer à plusieurs

Pouvez-vous d'abord vous présenter à nos lecteurs ?
    Je m'appelle Diego Fernandez-Bravo, je suis lead programmer au studio Ubisoft Paris où nous développons actuellement The Lapins Crétins Show, le troisième volet de la série.

Le concept du jeu en quelques mots ?
    C'est toujours un party game orienté "social", un jeu auquel on va jouer avec ses amis. C'est typiquement le jeu de l'apéritif, rapide à prendre en main avec lequel on peut s'éclater très vite.

Quelle a été votre idée de départ avec ce troisième volet ?
    En analysant les deux précédents volets, nous nous sommes rendus compte que le premier était très orienté solo alors que le second était complètement multijoueur d'où une perte d'intérêt pour un joueur seul. Le troisième est donc un mixte avec un mode multi jusqu'à 8 joueurs et un mode solo avec une vrai storyline, avec un fil rouge et une histoire qui permet une progression du joueur dans le jeu.

Les Lapins Crétins envahissent la TV au sens figuré, comme au propre.

Justement, quel est le fil conducteur de The Lapins Crétins Show ?
    Les Lapins Crétins envahissent la télévision. Ils ont la ferme intention de mettre le plus de bordel possible dans les émissions pour arriver à un objectif final qui sera dévoilé dans le jeu.

Il va donc y avoir des parodies d'émissions célèbres ?
    Exactement. Le prétexte de l'histoire est vraiment de parodier des émissions connues.

Il s'agit d'émissions françaises ?
    Non. Ce sont des émissions américaines mais dont le concept est relativement connu chez nous. Une émission culinaire, par exemple, parle d'elle même. Même si vous ne connaissez pas l'émission américaine, elle vous fera forcément penser à des émissions françaises du même genre. A l'identique, la Star Academy est un concept qui existe aux États-Unis avec le même code couleur et la même mise en scène que celle utilisée en France.

Pour la première fois, vous contrôlez un jeu avec votre arrière-train...

De la bonne utilisation du Wii Balance Board

L'une des principales nouveautés de ce troisième volet, c'est l'utilisation du Wii Balance Board !
    Voila. Le premier Rayman contre les Lapins Crétins a été développé spécialement pour le lancement de la Wii. Nous souhaitions retrouver ça avec le troisième épisode et nous avons donc mis en avant l'utilisation du Wii Balance Board, récemment sorti.

    Sur les 75 mini-jeux proposés dans The Lapins Crétins Show, 50 % d'entre eux sont compatibles avec cet accessoire. Et dans ces 50 %, il y en a 1/3 qui sont complètement conçus pour le Wii Balance Board. Le mini-jeu de snowboard présenté sur le stand Ubidays en fait partie par exemple. Bien entendu, il fallait aussi pensé aux joueurs qui n'ont pas le Wii Balance Board. C'est pourquoi les mini-jeux sont tous jouables à la Wiimote et/ou le Nunchuk.

Sur le mini-jeu de snowboard justement, il s'agit pour le joueur de surfer sur un gnou ! D'où vous viennent ces idées farfelues ?
    En fait, nous procédons à un brainstorming avec un groupe de 5 ou 6 personnes...

Lorsque le joueur réussi une série de mouvements lors d'un saut, il a droit à un bisou du gnou qui lui sert de planche de surf...
    Oui ! Il y a une idée de départ et ensuite, au fur et à mesure que nous avançons dans le développement du jeu, de nouvelles idées arrivent. Pour ce fameux bisou dont vous parlez, il intervient dans une animation illustrant les tricks, des figures présentes dans le design de départ de ce mini-jeu. Les animateurs se sont fait plaisir en incorporant ce type de gags un peu partout.



Un jeu de danse très simple à apprivoiser.

Des programmes sur mesure

Sur le plan technique, quels sont les changements par rapport aux précédents volets ? Avez-vous utilisé le même moteur ?
    Oui, c'est le même moteur que nous avons fait évolué. Le rendu est de meilleure qualité. Il y a plus de choses à l'écran, plus de polygones en même temps. Nous avons essayé d'obtenir des temps de chargement plus courts pour que la session de jeu soit tout à fait fluide.

    Le système de jeu est vraiment orienté télévision. La navigation dans The Lapins Crétins Show se présente ainsi comme une grille télé. Il y a des chaines thématiques dans lesquelles vont être rangés les mini-jeux. Par exemple, le jeu du gnou dont nous parlions est classé dans le sport extrême. Le jeu de danse, quant à lui, ce sera sur la chaine musicale style MTV. L'intérêt pour le joueur, c'est de faire sa propre programmation. A la fin d'un mini-jeu, le gagnant aura la "zapette" et va pouvoir choisir le mini-jeu suivant. Cela donne donc un parcours dans la grille de programme qui est à chaque fois différent. En plus, il est dynamisé par des petites surprises comme des publicités décalées par exemple. Nous avons vraiment essayé de dynamiser cette partie là.

Rayman n'est jamais très loin...

Exit Rayman ?

Au fil de la série, le personnage de Rayman est de plus en plus secondaire. Qu'en est-il dans ce nouvel épisode ?
    Dans le deuxième volet, il apparaissait dans la cinématique d'introduction. En jouant en solo, vous pouviez choisir Rayman comme avatar. Ici, dans The Lapins Crétins Show, il sera également dans la cinématique d'ouverture, il fera toujours partie de l'histoire mais c'est vrai qu'on ne le voit plus ensuite. Mais il est toujours là. Il est toujours quelque part !

Est-ce que Rayman reviendra un jour dans un jeu d'aventure ?
    J'imagine que oui...

C'est prévu ?
    Je l'espère ! Mais je ne n'ai pas d'infos sur le sujet.